Les Coptes à travers les siècles - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge MarieParoisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

Les Coptes à travers les siècles

Les Coptes sont les chrétiens d’Egypte et les descendants directs des anciens Egyptiens. Ce sont les survivants des indigènes Egyptiens, l’un des peuples à plus longue histoire enregistrée.1

Le mot COPTE est dérivé de gypt, qui émane du mot grec aigyptos signifiant Egyptien.

La langue copte est un développement de l’ancienne langue égyptienne, parlée à l’origine par les pharaons et écrite avec des signes, les hiéroglyphes. Au cours du IIe siècle après J.- C., Pantaenus, proviseur de l’Ecole de théologie d’Alexandrie, établit l’alphabet dit copte en utilisant les caractères grecs, auxquels il en ajouta sept, empruntés à l’égyptien, qui correspondent à des sons inexistants en grec, afin de pouvoir transcrire phonétiquement la langue indigène de l’Egypte.

Le christianisme en Egypte

«Bénis soient l’Egypte mon peuple… », (Esaïe 19:25).

Une bénédiction spéciale fut accordée à l’Egypte lorsque notre Seigneur passa sa première enfance sur cette terre. «D’Egypte j’ai rappelé mon fils.» (Matthieu 2 :15).

C’est saint Marc qui a évangélisé l’Egypte et établi la première Eglise d’Afrique en 42 après J.-C.; c’est l’un des septante apôtres et le rédacteur d’un des quatre Evangiles; C’est dans sa maison que Jésus a institué le dernier repas, celui de Pâques. C’est là aussi que les disciples se réunissaient pour prier après la résurrection et c’est dans cette maison qu’ils reçurent le Saint-Esprit le jour de la Pentecôte (Actes 2 :1). Saint Marc a subi le martyre en 68 à Alexandrie. Vers la fin du IIe siècle, le Delta comptait beaucoup de convertis; le christianisme s’était aussi répandu à travers toute la Haute-Egypte2.

L’Eglise copte a joué un rôle important dans les premiers siècles du christianisme :

  • L’Ecole Catéchistique d’Alexandrie vit fleurir toutes les branches du savoir. Elle devint bientôt un centre d’études intensives et un bastion de la foi, qui finit par obtenir la victoire sur les philosophes non-chrétiens dont l’autorité n’avait jamais été contestée jusqu’alors;3
  • L’école forma des grands théologiens, tels que Clément d’Alexandrie (150-215 après J.-C.), saint Athanase (296-373 après J.-C.) et saint Cyril d’Alexandrie (376-444 après J.-C.);4
  • Les patriarches d’Alexandrie avaient un rôle prépondérant dans les conseils oecuméniques. Les théologiens alexandrins étaient les meneurs et les pionniers de la foi chrétienne;
  • La tâche de déterminer la date de Pâques est accordée au Pape d’Alexandrie, qui la fixe chaque année et l’annonce aux autres églises;
  • La vie monastique sous toutes ses formes, surtout anachorétique et cénobitique, était pratiquée en Egypte. Le simple enseignement des premiers moines et ermites égyptiens fixa une fois pour toutes les grandes lignes de la science de la vie spirituelle5. Le monachisme a pris ses racines avant de se propager dans le monde par le père des moines, saint Antoine le Grand (251-356 après J.-C.) St Pacôme qui établit les règles monastiques, était aussi copte.

Le premier anachorète fut St Paul l’ermite Egyptien. Plusieurs ermites venaient en Egypte pour apprendre la vie monastique et la diffuser dans leur pays natals. L’un de ces moines, Jean Cassian, introduit la vie monacale en France.

  • Durant tout le vingtième siècle, l’Eglise copte a joué un rôle important dans le mouvement oecuménique. Elle est une des églises fondatrices de ce Conseil, et membre depuis 1948.

Elle est aussi membre du Conseil des églises Africaines et du Conseil des églises du Moyen-Orient. Elle joue un rôle important dans le cadre du dialogue en vue d’aplanir les différences théologiques avec les Catholiques, les Orthodoxes orientaux du Patriarcat de Constantinople, les Presbytériens et les églises évangéliques.

 

Ses fondements reposent sur :

- La Bible : L’Eglise considère les Ecritures non seulement comme une base fondamentale mais aussi comme la réponse à nos besoins quotidiens.

- Les aspects apostoliques : Les apôtres étant les fondateurs de l’Eglise du nouveau Testament, ils occupent une place très importante dans l’Eglise.

- La doctrine : L’autorité des saints apôtres et les canons des trois premiers conciles oecuméniques, ainsi que les traditions de l’Eglise première sont en accord avec les saintes Ecritures.

L’Eglise Copte est une église profondément spirituelle et conservatrice. Elle n’a pas changé ses doctrines et ses rituels depuis toujours.

 


 

1 Worrel, Un bref aperçu sur les Coptes, p.VIII

2 Eusèbe, Histoire ecclésiastique, VI,1

3 Bigg, Les platoniciens chrétiens d’Alexandrie

4 King, Rites du Christianisme oriental, p 3

5 encyclopédie Catholique, Art, Vie monastique