12 Toubah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

12 Toubah

1. Commémoration de l’archange Michel.
2. Martyre de saint Théodore l’oriental.
3. Martyre de saint Anatole.

  1. En ce jour nous commémorons l’archange Michel, le chef des puissances célestes, qui intercède pour le genre humain en se faisant leur loyal représentant.

    Que son intercession soit avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi en ce jour le martyre de saint Théodore l’oriental (al-Méchréqui تاؤدورس المشرقي) qui eut lieu en l’an 306 après Jésus Christ.
    Théodore naquit à Tyr (صور) en 275 après Jésus Christ. A l’adolescence il s’enrôla dans l’armée romaine où il gravit les échelons jusqu’au grade de commandant (قائد). Son père, Soudarikhos (صداريخوس) était ministre à l’époque de l’empereur Numérien (نوماريوس) et sa mère était la sœur de Basile (واسيليدس) le ministre. Lorsque Numérien mourut pendant la guerre contre les persans et que son fils Juste (يسطس) était, lui aussi, en guerre, ces deux ministres, Soudarikhos et Basile, continuèrent à gérer les affaires de l’empire jusqu’à l’avènement sur le trône de Dioclétien en 303 après Jésus Christ. Celui-ci suscita les persécutions contre les chrétiens.
    Pendant ce temps, saint Théodore commandait l’armée qui combattait les perses. Une nuit, il vit en rêve une échelle qui se dressait entre la terre et le ciel. En haut de l’échelle se tenait le Seigneur assis sur un trône somptueux et, autour de Lui, des myriades d’anges qui le louaient. En bas de l’échelle il vit un énorme dragon représentant le démon. Le Seigneur lui dit : « ton sang sera versé pour mon Nom ». Il répondit : « et mon ami Léonce ( لاونديوس ) ? » Le Seigneur lui répondit « non seulement lui, mais aussi Banikaros (بانيقاروس) le persan. » A l’occasion de la signature de la trêve entre les deux armées, saint Théodore rencontra Banikaros, le commandant persan, lui enseigna le christianisme et celui-ci eut la Foi.
    Un jour Dioclétien convoqua Théodore qui arriva avec son armée et accompagné de Léonce et de Banikaros. Ayant appris que Dioclétien allait lui demander d’adorer les idoles, il dit à ses soldats : « Que celui d’entre vous qui souhaite combattre pour le Christ vienne avec moi. » Les soldats lui répondirent : « Nous mourrons avec toi et ton Dieu est le nôtre. » Arrivés à la ville, Théodore laissa ses soldats hors les murs et se présenta devant Dioclétien qui lui réserva un bon accueil. Après s’être enquis des nouvelles de l’armée et de la guerre, il lui proposa de se prosterner devant la statut d’Apollon. Mais saint Théodore lui répondit avec courage : « Je ne connais pas d’autre Dieu à adorer que mon Seigneur Jésus Christ. » En conséquence Dioclétien ordonna à ses soldats de le clouer à un arbre et de le torturer avec sauvagerie. Mais le Seigneur le renforçait et le consolait. Finalement, il rendit l’âme entre les mains du Seigneur qu’il a tant aimé et il reçut la couronne de la gloire éternelle dans le royaume des cieux.
    Après cela, Dioclétien envoya les prêtres d’Apollon à l’armée de Théodore pour inciter les soldats à adorer des idoles. Mais les soldats leur répondirent : nous n’avons d’autre roi que notre Seigneur Jésus Christ, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs. Lorsqu’on rapporta à Dioclétien ce qui s’était passé, il ordonna qu’ils soient tous décapités. Ainsi, ils reçurent les couronnes lumineuses et la joie éternelle.

    Que leurs prières soient avec nous. Amen !

  3. Nous commémorons aussi aujourd’hui le martyre de saint Anatole (أناطوليوس). Ce saint naquit en Perse et, lorsqu’il grandit, il s’enrôla dans l’armée romaine et gravit les échelons pour atteindre le grade de commandant. Il demeura dans l’armée quinze ans jusqu’à la venue de Dioclétien.
    Mais préférant le royaume des cieux à ce bas monde, il se présenta devant l’empereur, retira son uniforme et confessa sa Foi en Jésus Christ. Dioclétien fut surpris de cette audace et, apprenant qu’il était persan, le remit à Romanus (رومانوس) espérant que celui-ci puisse le convaincre. Toutefois Romanus ne parvint pas à lui faire changer d’avis et le rendit à l’empereur qui le fit torturer de diverses manières. Mais le Seigneur lui envoyait son ange pour le consoler. Cette torture dura longtemps et, voyant que ces supplices ne le faisaient pas céder, l’empereur ordonna qu’il soit décapité. En conséquence, saint Anatole obtint ainsi la couronne du martyre dans le royaume éternel.

    Que ses prières soient avec nous et gloire soit à Dieu éternellement. Amen !