Saint Takla - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

Saint Takla

Saint TaklaSaint Takla Himanote naquît en Ethiopie au 7ème siècle après Jésus Christ.

De quelle famille était il issue, et comment de déroula son admirable vie ?

Dieu manifesta plusieurs miracles par son intermédiaire. Il chassa les démons, bâtit des églises et des monastères puis christianisa un grand nombre de personnes.

Il mourut le 24 misra (calendrier copte), en ayant atteint l’age de 99ans et huit mois
Au VII éme siècle vivait en Ethiopie, une famille très chrétienne. Le chef de famille s’appelait Ségaz Abbe qui signifie Don de Dieu, et sa femme s’appelait Sara et on l’a surnommé celle qui est choisie par Dieu, car malgré ses richesses, elle aimait les pauvres, et leur consacrait son temps et son argent.

Cette famille avait toujours recours à l’intercession de l’Archange Michel.
Chaque année à la fête de Saint Michel, père Ségaz Abbe faisait une messe qui était suivie d’un grand repas pour les pauvres…

Sara était stérile, elle priait le Seigneur Jésus de lui donner un enfant. Une fois sa prière terminée, elle décida d’offrir une partie de sa fortune aux pauvres et l’autre à l’église. Elle affranchit aussi ses esclaves, afin que le Seigneur ait pitié d’elle et lui vienne en aide.

Son mari Père Ségaz Abbe fut d’accord avec elle, et ils accomplirent cette tâche.

Quelques années plus tard, régna sur les villes environnantes, un homme puissant et idolâtre, n’ayant aucune charité et aimant humilier les femmes et les arracher à leurs familles.
Il persécuta l’Eglise d’une façon intolérable. Ce cruel dirigeant entra dans la ville de père Ségaz Abbe, et quand ce dernier alla dans la ville, les soldats voulurent le tuer, avec des lances, alors père Ségaz Abbe se jeta dans une rivière tout en récitant les psaumes.

« Le Seigneur est ma lumière est mon salut, de qui aurai-je crainte ? »

Quand il fut sous l’eau, le Seigneur lui envoya l’Archange Michel pour l’encourager. L’eau qui le couvrit devînt comme une tente qui le protégea. Les soldats crurent que père Ségaz Abbe s’était noyé, alors ils partirent et l’ange Michel lui apprit qu’il pouvait rentrait chez lui.
A son retour, il trouva la ville dans la désolation, tout avait été pillé.

Il apprit aussi que sa femme Sara avait été enlevée par ce cruel roi qui la convoita pour sa beauté. Père Ségaz Abbe se mit alors à prier et à supplier le Seigneur de venir en aide à son peuple et de sauver la vertu de sa femme.

Le 12 Baramhat (calendrier copte), où on fête l’ange Michel, le père a fait la messe habituelle, et il aperçut une femme très richement vêtue. Il se dirigea vers elle pour lui demander qui elle était, alors elle découvrit son visage, et il vit sa femme Sara !

Toute la ville apprit la nouvelle et ils prièrent tous en remerciant Dieu et l’Archange Michel d’avoir rendu Sara à son mari.

Elle conta à père Ségaz Abbe que le roi l’avait traité avec respect et égard, car il comptait l’épouser… Elle priait sans relâcher le Seigneur pour qu’il la délivre et la ramène chez elle.

Le jour du mariage, ils l’emmenèrent dans le temple des idoles et à ce moment là, il y eut des tonnerres et des éclairs terribles et très puissants qui firent tomber les murs du temple, il y eut beaucoup de morts et le roi devint fou… L’ange Michel vint la sauver et la ramena à l’église. Ce dernier lui annonça à elle et à son mari qu’ils auraient bientôt un fils.

Le 23 Baramhat (calendrier copte), l’ange Michel apparut à Sara, quand elle priait et lui annonça qu’elle engendrera un fils qui sera aimé de Dieu et des gens.
Sara eut un fils et le 3éme jour après sa naissance, l’enfant tendit ses mains et leva les yeux vers le ciel et dit d’une façon miraculeuse :
-Un est le père
-Un est le Fils Saint
-Un est l’Esprit Saint

Quarante jours plus tard l’enfant fut baptisé et on l’appela Joie de Sion qui signifie Joie de l’Eglise. Il y eut une grande famine 18 mois plus tard, et il fut alors impossible à Sara de faire un grand repas pour les pauvres à l’occasion de la fête st Michel.

Sara pleurait, et portait son enfant dans ses bras, alors l’enfant lui fit signe d’aller vers la pièce avoisinante, où il t avait un peu de farine dans une assiette, alors il posa ses mains dans la farine, l’assiette en fut remplie et il y eut tant de farine que Sara en remplit un grand nombre de sacs… L’enfant fit de même avec le beurre, l’huile et le miel…

Quand le père rentra à la maison, il apprit cela, il pria Dieu le remercia et le loua avec sa femme. Ils firent un grand repas où ils convièrent tous les gens de la ville, qui vivaient dans la misère et la famine.

Le Seigneur donna à Joie de Sion le don d’apprendre avec facilité les Agpias : prière des heures et les évangiles… Il grandit dans la piété et l’amour d’autrui.

A l’âge de 15ans Joie de Sion alla avec son père Ségaz Abbe, chez l’évêque pour qu’il l’ordonne diacre. L’évêque précisa qu’il rêva que ce jeune homme était toujours accompagné de l’ange Michel, qui tenait une épée de feux… Il aima Joie de Sion et le garda 20jours avec lui…

Les parents du jeune homme voulurent le marier. Ils demandèrent donc la main d’une belle jeune fille à ses parents.

Au moment où Joie de Sion apprit cette nouvelle, il refusa disant qu’il était déterminé à consacrer sa vie au Christ et à vivre dans la chasteté… Sa famille céda, mais selon la coutume du pays la jeune fille vint vivre avec eux et voulut elle aussi vivre dans la prière et la chasteté. Joie de Sion fut ordonné prêtre, il servit ainsi Dieu avec son père.

Sara mourut et son mari la suivit 4jours plus trad. Joie de Sion partit un jour à la chasse et quand il fut au milieu de la forêt, il vit une lumière qui brillait autour de lui. Il aperçut l’ange Michel qui s’annonça tout en lui apprenant que c’était lui qui avait sauvé ses parents des épreuves. Il demanda à Joie de Sion de ne plus chasser les animaux sauvages car cela était le travail des gens qui ne pensent qu’aux préoccupations du monde, tandis que les prêtres devaient apprendre au peuple la prière et les enseignements de Dieu.

Il apprit à Joie de Sion, que Dieu lui a donné le pouvoir de guérir les malades, de chasser les esprits impurs, de triompher du démon et de ses légions et il lui dit aussi, que son nom ne sera plus Joie de Sion mais Takla Himanote ce qui signifie support de la foi.

Takla Himanote aperçut, à ce moment là, le Seigneur Jésus Christ sur les ailes de l’ange Michel. Il avait les traits d’un très beau jeune homme. Il bénit Takla Himanote et l’encouragea…

Après cette apparition miraculeuse, Takla Himanote renta chez lui et distribua tous ses biens. Il annonça l’évangile et incita à la pénitence. Un grand nombre de personnes se convertirent au christianisme.

Abba Takla Himanote alla vers un lieu réputé avoir un grand arbre, qui abritait un démon. Il se dirigea vers cet arbre gigantesque et fit le signe de la croix. Il ordonna à l’arbre de bouger, l’arbre bougea et tua 25 personnes qui priaient et qui invoquaient le démon. Une grande terreur s’empara des personnes qui entouraient Saint Takla Himanote mais ce dernier les détourna de ce miracle, leur enseigna le royaume des cieux et leur indiqua le moyen de sauver leurs âmes.

Pour confirmer sa foi devant la foule, Saint Takla invoqua la Trinité Sainte et il ressuscita les 25 personnes que l’arbre tua en bougeant. Il demanda aux ressuscités dans quel lieu ils étaient allés. Ils répondirent en enfer, et quel était le dieu qu’ils adoraient, ils répondirent le démon. Il reprit, et pourquoi le démon ne les a-t-il pas sauvé ?

Ils lui répondirent, car il ne pouvait se sauver lui-même.
Il leur demanda s’ils allaient croire encore en lui. Ils lui dirent qu’ils croyaient au Dieu de Saint Takla Himanote, faiseur de miracles.

Un grand nombre de personne se rua sur l’arbre et le démolit. Une grande partie de la foule crut en Dieu, et fut baptisée.

Le prince de cette contrée apprit que l’arbre où logeait le démon fut détruit, et cela le mit dans une grande colère, car ce lieu était touristique et lui procurait de multiples richesses et donations.

Le prince alla donc avec un convoi de soldats pour persécuter et martyriser Takla Himanote. A ce moment-là une brindille de bois atteint l’œil du prince. Saint Takla Himanote le guérit d’une façon miraculeuse… Le prince s’écria qu’il croyait au Dieu tout puissant de Saint Takla. Il demanda par quel moyen il pouvait être sauvé ? Saint Takla Himanote l’incita à croire en la Trinité Sainte et le baptisa ainsi que sa famille.
Il y eut environ 60 000 personnes qui furent baptisés en ce temps la.

Saint Takla alla au désert où il jeûna et pria et il entendit une voix lui disant d’aller à Damote pour évangéliser cet endroit.

Saint Takla alla ensuite vers un endroit nommé Nachandy et là il entendit des démons qui criaient et qui imitaient des voix de différents animaux. Il fit le signe de la croix et les démons se dispersèrent. Ces démons voulurent inquiéter de nouveau Saint Takla. Ils incendièrent la forêt où il dormait, il refit le signe de la croix et le feu s’éteignit.
Une grande foule crut en lui et reçut le baptême.

Il chassa donc les démons de cette ville, bâtit une église, et y résida 9 mois au milieu de ces gens avant de poursuivre son chemin.

Il se dirigea vers une montagne du nom de Ballite où habitait environ 2000 magiciens. Leur chef était assez méchant, et faisait beaucoup de mal à la population…Saint Takla alla vers lui et lui dit ce qu’il pensait de ses agissements. Les magiciens se regroupèrent et le frappèrent à mort puis le précipitèrent de la montagne. Dieu envoya à l’instant l’ange Michel qui le réveilla de la mort… Saint Takla refit la même chose et les magiciens le frappèrent de nouveau puis l’ange le ressuscita à nouveau…Saint Takla gagna donc la confiance de la population et la baptisa.

Il poursuivit son chemin et alla vers une autre montagne appelée Zabakin, où des gens adoraient de faux dieux. Saint Takla alla détruire les faux dieux en pierre ainsi que leurs temples. Le peuple en colère emmena Saint Takla au prince… Saint Takla chassa un esprit impur qui tourmentait le fils de celui-ci… Le prince devint chrétien ainsi que toute sa famille. Le peuple fut pris d’une telle colère, qu’il envoya Saint Takla et le prince vers le roi… Ce roi était d’une grande méchanceté. Le prince raconta l’histoire de ce roi à Saint Takla. Il comprit que ce roi était celui qui enleva sa mère Sara et voulut l’épouser de force.

Le roi ordonna donc de jeter Saint Takla Himanote et le prince au milieu des animaux sauvages. Dieu envoya l’ange qui les sauva.

Le roi les fit emprisonné, mais l’ange Michel délia leurs liens. Ils allèrent de nouveau voir le roi et lui dirent de renoncer aux idoles et de croire en Dieu.

Le roi ordonna alors qu’on les tue avec des lances, mais les lances revinrent à nouveau dans les mains des soldats. Finalement, le roi ordonna de les pendre à un grand arbre et fit tirer la corde, par un soldat, pour les tuer … Le soldat tomba mort à l’instant, et l’arbre se plia tellement qu’il les fit atteindre le sol, et ils furent sauvés. Un grand nombre de personnes crurent en Dieu. Saint Takla pria pour que Dieu guérisse le roi et il fût exaucé. Le roi cessa d’adorer les idoles… Il commença à bâtir plusieurs églises. Saint Takla resta 12 années avec le prince et le roi, et le christianisme dans cette période connu une nette expansion.

Saint Takla alla au monastère d’Amgara où il devint moine. Plusieurs malades affluèrent dans le monastère et Saint Takla les guérit. L’ange Michel lui est apparut et lui demanda d’aller au monastère de Saint Stéphanos. Pour atteindre ce monastère il devait traverser un fleuve. L’ange Michel lui dit de le suivre en marchant sur la surface de l’eau. Il obéit et traversa le fleuve. Il résida quelque temps au monastère où il vécut une vie exemplaire faite de jeune et de prière.

L’ange lui indiqua plus tard un chemin pour aller au monastère d’Adgoay et après il dit a Takla de quitter ce monastère qui était bâtit sur une haute montagne et descendre vers une grotte, qui était sur une colline au pied de la montagne. Les moines dirent donc adieu à Takla et le ficelèrent avec une corde pour le descendre dans le vide, mais la corde cassa et les moines aperçurent 6 ailes lui pousser sur les côtés, et qui le transportèrent vers le sol, sain et sauf. Les moines rentrèrent au monastère et louèrent Dieu pour ses bienfaits envers les siens. Saint Takla voyagea beaucoup, il visita Jérusalem et là-bas rencontra l’évêque Khaïl qui s’écria sans le connaître : « Soit le bienvenu Saint Takla Himanote, tu est élu par Dieu »… Il visita les monastères d’Egypte… Puis alla à « Tagra » où il fit bâtir plusieurs monastère, il rentra ensuite en Ethiopie où il enseigna le royaume de Dieu et affirma qu’il n’y avait de vie que par le Christ. Le long de sa vie, Saint Takla chassa plusieurs démons et baptisa un grand nombre de personnes.

Il s’installa donc définitivement dans la ville de « Shawawini » où il bâtit son monastère connu sous le nom de « Al Libanos »…Il enseigna plusieurs moines et persévéra dans la vie de prière et de foi.

Saint Takla Himanote, aimait prier en se tenant sur une jambe, afin d’être très vigilant dans sa prière, et en possession de tous ses moyens… il se tenait donc sur sa jambe droite jusqu’à ce qu’elle se soit desséchée et cassée. Ses fidèles la prirent, l’enveloppèrent et la gardèrent, tandis que, lui, pria debout sur l’autre jambe.

Il pria continuellement dans sa grotte et resta isoler à méditer à propos de Dieu. Son corps se dessécha comme un morceau de bois, à force de persévérance et d’efforts spirituels.
Quand la fin de sa vie approcha, il vit le Seigneur avec la Ste Vierge entourés de plusieurs anges et St Michel archange était en tête du cortège. La grotte de Saint Takla Himanote fut éclairée d’une lumière divine, et une agréable odeur d’encens se répandit aussi…

L’âme pure de Saint Takla monta alors au ciel.
Le 24 « Misra » (calendrier Copte), il avait atteint l’âge de 99ans et 8 mois. Ses fidèles ont pris avec beaucoup de respect le corps de Saint Takla, et l’ont momifié puis l’ont enterré dans la grotte, où il vécut durant 56ans.

Un an après sa mort Saint Takla fut transporté sous l’autel de l’église de son monastère « Libanos ».

Les moines éthiopiens vivant à « Wadi el Natroun » au monastère des éthiopiens, prirent une partie du corps de Saint Takla pour le garder comme relique avec eux.

Le 1er Janvier 1972, une partie du corps de Saint Takla fut transporté dans son église à Alexandrie (à ibrahilméya), sur l’ordre du Pape Shenouda III, pape et patriarche de la prédication de St Marc.