Saint Pishoï - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

Saint Pishoï

Saint PishoïSaint Pishoï est un mot copte qui signifie élevé. Il est l’un des pères monastiques du 4 ème siècle. Il fut le seul à être qualifié d’homme parfait. Il naquit en 320 après Jésus-Christ d’une famille pieuse, dans un petit village appelé Shensha dans la province de Menoufeyya. Un ange apparut à sa mère et lui annonça que son fils serait choisi parmi tous ses frères pour devenir le serviteur de Dieu. Elle obéit joyeusement et le prépara pour sa mission. En 340, Saint Pishoï partit vivre au Wadi-El-Natroun, et là, il se lia d’amitié avec Saint Jean le Petit (célèbre pour l’Arbre de l’Obéissance). Tous deux étaient disciples de Saint Pambo.

Lorsque Saint Pambo mourut, Saint Pishoï et Saint Jean prièrent pour que Dieu les guide. Un ange apparut à Saint Pishoï et le guida vers le site du monastère actuel où il vécut en ermite. Là, il devint le père spirituel de nombreux moines qui se rassemblaient autour de lui. Il devint célèbre par son amour, sa simplicité, sa bonté et sa vie ascétique à l’extrême.

Il était sérieux et sage, et vivait en reclus, aimant la solitude et le calme. L’empereur Constantin et le prophète Jérémie lui apparurent en vision, et Saint Ephrem le Syrien lui rendit visite.

On raconte que son amour pour Dieu et son désir intense d’être toujours auprès de Lui l’incitaient à attacher ses cheveux au plafond de sa cellule à l’aide d’une corde afin de résister au sommeil durant ses prières nocturnes.

On raconte aussi que Saint Pishoï rencontra Notre Seigneur Jésus-Christ à plusieurs occasions. A l’une d’elles, il porta Notre Seigneur qui lui était apparu sous la forme d’un vieillard qui voyageait. C’est pour cette raison que son corps n’a pas été corrompu jusqu’à ce jour. Il est dit aussi que Saint Pishoï lava les pieds de Notre Seigneur qui lui était apparu sous la forme d’un pauvre étranger. En l’an 407 eut lieu le premier sac de Scetis lorsque les Bédouins attaquèrent les monastères. Durant cette période, Saint Pishoï, accompagné de quelques uns de ses disciples partit à Antinopolis près de la ville actuelle de Mallawi (actuellement Deir-El-Barsha). Là, il rencontra Saint Paul de Tammah qu’il aimait beaucoup. Le corps incorrompu de Saint Pishoï et les reliques de Saint Paul sont conservées jusqu’à ce jour dans l’église principale du monastère de Saint Pishoï à Wadi-El-Natroun.

Saint Pishoï mourut le 15 juillet 417. Il était réputé pour son amour, son humilité, sa modestie, sa simplicité et sa dévotion.