Les sacrements de l'église Copte Orthodoxe - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge MarieParoisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

Les sacrements de l’église Copte Orthodoxe

Les sept sacrements de l'église sont: 

  1. Le Baptême
  2. Le Saint Chrême
  3. L'Eucharistie
  4. La Repentance et la Confession
  5. L'Onction des Malades
  6. Le Mariage
  7. Le Sacerdoce
  1. Le Baptême:
  2. "Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu." (Jean 3:5)
    Le baptême est un saint sacrement à travers lequel nous renaissons, en étant submergés trois fois dans l'eau, au nom de la Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit: Le sacrement du baptême est le premier, car il nous ouvre la voie vers le royaume des cieux : "Si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu." (Jean 3:5).
    L’eau a été choisie par Dieu pour le baptême car :

      • Elle permet de laver la saleté, alors que le baptême nous lave de nos péchés.
      • L'eau rend le corps actif, et le baptême nous réveille de la mort spirituelle.
      • Le baptême est un symbole de la mort de Jésus et de sa sépulture. Notre première sépulture ne peut être faite qu'en étant submergé totalement dans l'eau.

    Puisque le baptême est essentiel pour le salut, et, sans le baptême, personne ne peut entrer dans le Royaume de Dieu, L’Eglise Copte baptise les bébés, car :

    1. Ils ne seront jamais bénis sans le baptême
    2. Par le baptême, ils sont purifiés du péché originel, hérité.
    3. La nécessité de la circoncision comme signe de promesse dans l'Ancien Testament est une analogie au baptême dans le Nouveau Testament.

    Versets liés aux baptêmes :

    "Afin de la sanctifier (l'église) en la purifiant et en la lavant par l'eau de la parole." (Eph. 5:25)

    "Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns d'entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de notre Dieu." (1 Cor. 6:11)

    "Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit." (Matthieu 28:19)

    "Moi, je vous baptise d'eau, pour vous amener à la repentance; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu." (Matthieu 3:11)

    "Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit." (Actes 2:38)

  3. Le Saint Chrême:
  4. "Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance." (1 Jean 2:20)

    Le Saint Chrême (confirmation) est un saint sacrement à travers lequel nous sommes confirmés par le Saint-Esprit.

    Le Saint Chrême tire son origine du temps des apôtres. Effectivement, ces derniers l’ont préparé eux-mêmes en utilisant des épices et des pommades qui étaient sur le corps du Sauveur. Puis Saint-Marc l’a apporté en Egypte. Cependant, comme cette dernière s’épuisait, Saint Athanase a proposé de mélanger l'ancien ferment du Saint Chrême avec de nouvelles pommades. Ce processus a été répété vingt-huit fois jusqu'à présent. De nos jours, la préparation du Saint Chrême consiste en un mélange de trente types de pommades qui sont cuit quatre fois pendant la Semaine Sainte. Ensuite, le Saint Chrême reste dans le sanctuaire jusqu'au Dimanche de Thomas, où le Pape lui ajoute l'ancien ferment.

    Ce sacrement a été fondé par notre Sauveur Jésus-Christ lui-même et il y fait référence : "Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s'écria: Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi, et qu'il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d'eau vive coulera de son sein, comme dit l'Ecriture. Il dit cela de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l'Esprit n'était pas encore, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié." (Jean 8:37-39) "Comme il se trouvait avec eux, il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit." (Actes 1:4,5)

    Plus tard, les apôtres et les saints pères ont pratiqué ce sacrement par l'imposition des mains et plus tard encore, oindre le corps avec le Sainte Chrême a marqué une nouvelle étape dans le développement du sacrement.

    Actuellement, l’onction du Saint Chrême suit le baptême immédiatement en faisant trente-six signes de la croix pour sanctifier toutes les parties du corps, commençant par le front, puis les deux narines, la bouche, les deux yeux, les deux oreilles, le cœur, le nombril, le dos, la colonne vertébrale, l'épaule droite, le coude droit, le poignet droit, ensuite le côté gauche, suivant le même ordre, puis la cuisse droite, le genou droit, le talon droit, le tendon droit, ensuite le côté gauche, par devant et par derrière.

    Chaque signe de la croix est accompagné d'une prière particulière, suppliant le Seigneur de confirmer la personne baptisée dans le Saint-Esprit.

    Selon la tradition Copte Orthodoxe, la confirmation avec l’onction par le Saint Chrême permet:

    1. d’illuminer nos esprits et nous fournit la capacité de recevoir la connaissance: "Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance. Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne; mais comme son onction vous enseigne toutes choses, qu'elle est véritable, et qu'elle n'est point un mensonge, demeurez en lui selon les enseignements qu'elle vous a donnés." (1 Jean 2:20-27)
    2. nous donne une forte détermination dans notre adoration: "Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit." (2 Cor. 1:21, 22
    3. nous accorde le sceau du Saint-Esprit: "Lequel nous a aussi marqués d'un sceau et a mis dans nos cœurs les arrhes de l'Esprit." (2 Cor. 1:22)

    Verset lié au Saint Chrême:

    "Alors Pierre et Jean leur imposèrent les mains, et ils reçurent le Saint-Esprit." (Actes 8:17)

    "Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance." (1 Jean 2:20)

    "Pendant qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir parcouru les hautes provinces de l'Asie, arriva à Ephèse. Ayant rencontré quelques disciples, il leur dit: Avez-vous reçu le Saint-Esprit, quand vous avez cru? Ils lui répondirent: Nous n'avons pas même entendu dire qu'il y ait un Saint-Esprit. Il dit: De quel baptême avez-vous donc été baptisés? Et ils répondirent: Du baptême de Jean. Alors Paul dit: Jean a baptisé du baptême de repentance, disant au peuple de croire en celui qui venait après lui, c'est-à-dire, en Jésus. Sur ces paroles, ils furent baptisés au nom du Seigneur Jésus." (Actes 19:1-5)

  5. La Sainte Communion (l’euchaqisite):
  6. "Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle, et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui." (Jean 6:52-56)

    C'est un saint sacrement à travers lequel les croyants mangent le corps saint de Jésus et boivent Son sang, sous la forme de pain et de vin.

    Le sacrement de la Communion a été fondé par notre Sauveur la nuit de Ses Souffrances (Jeudi Saint de la Semaine Sainte) et transmises à ses disciples : "Pendant qu'ils mangeaient, Jésus prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le donna aux disciples en disant: Prenez, mangez, ceci est mon corps. Il prit ensuite une coupe; et, après avoir rendu grâces, il la leur donna, en disant: Buvez-en tous; car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés." (Matthieu 26:26-28)

    Pour la communion nous utilisons du pain avec du levain et du vin sans les mélanger ensemble comme l’a fait notre Sauveur. A savoir également que rien ne doit être laissé de ce sacrement jusqu'au lendemain, exactement comme l'Agneau de la Pâque et le Rédempteur Crucifié.

    Finalement, ce sacrement permet d’être en union avec notre Sauveur comme il l'a dit lui-même dans l’évangile selon Saint-Jean 6 : 47-58.

    La communion nous permet de :

    1. De vivre dans Jésus-Christ, d'être unis à Lui et de croître dans la grâce du Seigneur: "Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui." (Jean 6:56)
    2. D'être unis les uns aux autres: "Puisqu'il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain." (1 Cor. 10:17)

    Verset lié à la Communion:

    "En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain. Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n'aura jamais faim, et celui qui croit en moi n'aura jamais soif. Mais, je vous l'ai dit, vous m'avez vu, et vous ne croyez point." (Jean 6: 32-37)

    "En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. C'est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu'un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c'est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. Là-dessus, les Juifs discutaient entre eux, disant: Comment peut-Il nous donner sa chair à manger? Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l'homme, et si vous ne buvez Son sang, vous n'avez point la vie en vous-mêmes. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang a la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange ma chair et qui boit mon sang demeure en moi, et je demeure en lui. Comme le Père qui est vivant m'a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. C'est ici le pain qui est descendu du ciel. Il n'en est pas comme de vos pères qui ont mangé la manne et qui sont morts: celui qui mange ce pain vivra éternellement." (Jean 6:47-58)

    "Car j'ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c'est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi qu'il mange du pain et boive de la coupe; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même." (1 Cor. 11:23-29)

    "Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé." (1 Cor. 5:7)

    "Lui (c'est-à-dire Jésus) qui a porté lui-même nos péchés en son corps sur le bois, afin que morts aux péchés nous vivions pour la justice; lui par les meurtrissures duquel vous avez été guéris." (1 Pierre 2:24)

  7. La Repentance et la Confession:
  8. "Ceux à qui vous pardonnez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jean 20:23)

    Ce sacrement permet le retour du pécheur à Dieu, cherchant à avoir la paix avec Lui en confessant au prêtre, pour obtenir le pardon. C'est exactement ce que Jésus nous a ordonné de faire quand Il a donné l'autorité aux prêtres: "Je te donnerai les clés du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux." (Matthieu 16:19)

    La confession était pratiquée en admettant ses propres péchés devant le prêtre.

    La vraie repentance consiste en :

    1. C'est un changement dans le cœur et un sentiment de regret pour les péchés passés:

    "Les sacrifices qui sont agréables à Dieu, c'est un esprit brisé: Ô Dieu! Tu ne dédaignes pas un cœur brisé et contrit." (Ps. 51: 19)

    1. Une ferme détermination de corriger sa propre manière de vivre:

    "Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus; va, et ne pèche plus." (Jean 8:11)

    1. Une foi ferme dans Jésus-Christ et une grande aspiration à Sa bonté, car:

    "Tous les prophètes rendent de lui le témoignage que quiconque croit en lui reçoit par son nom le pardon des péchés." (Actes 10:43)

    1. Une confession orale des péchés, devant le prêtre, qui est le représentant de Dieu:

    "David dit à Nathan: J'ai péché contre l'Eternel! Et Nathan dit à David: L'Eternel pardonne ton péché, tu ne mourras point." (2 Sam. 12:13)

    1. Les apôtres ont puni les pécheurs:

    "Si quelqu'un a été une cause de tristesse, ce n'est pas moi qu'il a attristé, c'est vous tous, du moins en partie, pour ne rien exagérer. Il suffit pour cet homme du châtiment qui lui a été infligé par le plus grand nombre." (2 Cor. 2:5, 6)

    Les fruits de la repentance et de la confession permettent :

    1. Le pardon des péchés:

    "Que le méchant abandonne sa voie, et l'homme d'iniquité ses pensées; qu'il retourne à l'Eternel, qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner." (Isaïe 55:7)

    1. Les péchés sont effacés et Dieu ne s'en souvient plus jamais:

    "J'efface tes transgressions comme un nuage, et tes péchés comme une nuée." (Isaïe 44:22)

    1. Se libérer des péchés:

    "Lave-moi complètement de mon iniquité, et purifie-moi de mon péché." (Ps. 51:4)

    1. Avoir le Salut et l'Espérance de la vie éternelle:

    "Jésus lui dit: Le salut est entré aujourd'hui dans cette maison, parce que celui-ci est aussi un fils d'Abraham." (Luc 19:9)

    1. Echapper à la punition qui résulte du péché:

    "Non, je vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous périrez tous également." (Luc 13:3)

    1. Faire la paix avec Dieu et avoir Ses bénédictions:

    "Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ." (Romains 5:1)

    1. Regagner le rang de fils (de Dieu) que nous avons perdu comme résultat de nos péchés:

    "Etant rentré en lui-même, il dit: Combien d'ouvriers chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils; traite-moi comme l'un de tes ouvriers. Et il se leva, et alla vers son père." (Luc 15:17)

    Verset lié à la Repentance et la Confession:

    "S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Eglise; et s'il refuse aussi d'écouter l'Eglise, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain." (Matthieu 18: 17,18)

    "Ceux à qui vous pardonnez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jean 20: 23)

    "Plusieurs de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu'ils avaient fait." (Actes 19:18)

    "Je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d'être appelé ton fils: traite-moi comme l'un de tes ouvriers." (Luc 15: 18,19)

    "Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc du fruit digne de la repentance." (Matthieu 3: 7, 8)

    "Depuis, Jésus le trouva dans le temple, et lui dis: Voici, tu as été guéri; ne pèche plus, de peur qu'il ne t'arrive quelque chose de pire." (Jean 5: 14)

    "Elle répondit: Non, Seigneur. Et Jésus lui dit: Je ne te condamne pas non plus; va, et ne pèche plus." (Jean 8:11)

    "Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur." (Actes 3:19)

    "Souviens-toi donc d'où tu es tombé, repens-toi, et pratique tes premières œuvres; sinon, je viendrai à toi, et j'ôterai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne te repentes." (Apocalypse 2:5)

    "Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: Ô Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur." (Luc 18:13)

    " En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance à salut dont on ne se repent jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort." (2 Cor. 7:10)

    "Il n'y a de salut en aucun autre; car il n'y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés." (Actes 4:12)

    "C'est aussi pour cela qu'il peut sauver parfaitement ceux qui s'approchent de Dieu par lui, étant toujours vivant pour intercéder en leur faveur." (Héb. 7:25)

    "Celui donc qui se rendra coupable de l'une de ces choses, fera l'aveu de son péché. Puis il offrira en sacrifice de culpabilité à l'Eternel, pour le péché qu'il a commis, une femelle de menu bétail, une brebis ou une chèvre, comme victime expiatoire. Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation de son péché." (Lév. 5: 5,6)

    "Ils confesseront leurs iniquités… les transgressions qu'ils ont commises envers moi, et la résistance qu'ils m'ont opposée… Je me souviendrai de mon alliance." (Lév. 26: 40-42)

    "Tu te présenteras au sacrificateur alors en fonctions, et tu lui diras: Je déclare aujourd'hui à l'Eternel, ton Dieu, que je suis entré dans le pays que l'Eternel a juré à nos pères de nous donner." (Deut. 26:3)

    "Si, comme les hommes, j'ai caché mes transgressions, et renfermé mes iniquités dans mon sein." (Job 31:33)

    "Josué dit à Acan: Mon fils, donne gloire à l'Eternel, le Dieu d'Israël, et rends-lui hommage. Dis-moi donc ce que tu as fait, ne me cache point." (Josué 7:19)

    "Je te donnerai les clés du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux." (Matthieu 16:19)

    "S'il refuse de les écouter, dis-le à l'Eglise; et s'il refuse aussi d'écouter l'Eglise, qu'il soit pour toi comme un païen et un publicain. Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel." (Matthieu 18:17,18)

    "Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. Ceux à qui vous pardonnez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jean 20: 22,23)

    "Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile du nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné. Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris." (Jacques 5:14-16)

    "Je t'ai fait connaître mon péché, je n'ai pas caché mon iniquité; J'ai dit: J'avouerai mes transgressions à l'Eternel! Et tu as effacé la peine de mon péché." (Ps. 32:5)

    "Ceux à qui vous pardonnez les péchés, ils leur seront pardonnés, et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jean 20: 23)

    "Si nous disons que nous n'avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n'est point en nous. Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité." (1 Jean 1:8,9)

    "Si le méchant revient de tous les péchés qu'il a commis, s'il observe toutes mes lois et pratique la droiture et la justice, il vivra, il ne mourra pas. Toutes les transgressions qu'il a commises seront oubliées; il vivra, à cause de la justice qu'il a pratiquée." (Ezéchiel 18: 21,22)

    "Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié." (Luc 18:14)

    "Qu'un tel homme soit livré à Satan pour la destruction de la chair, afin que l'esprit soit sauvé au jour du Seigneur Jésus." (1 Cor. 5:5)

    "Mais, voyant venir à son baptême beaucoup de pharisiens et de sadducéens, il leur dit: Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir?" (Matthieu 3:7)

    "Déjà la cognée est mise à la racine des arbres: tout arbre donc qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu." (Matthieu 3:10)

    "Car il (Christ) est notre paix, lui qui des deux n'en a fait qu'un, et qui a renversé le mur de séparation." (Eph. 2:14)

  9. L'Onction des Malades:
  10. "Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné." (Jacques 5: 14,15)

    C'est un saint sacrement à travers lequel le prêtre oint le malade d'huile sainte pour qu'il ait la bénédiction de Dieu d'être guéri de n'importe quelle maladie physique ou spirituelle.

    Ce sacrement tire son origine du temps des apôtres qu’ils le pratiquaient: "Ils chassaient beaucoup de démons, et ils oignaient d'huile beaucoup de malades et les guérissaient." (Marc 6:13)

    L’onction des malades permet :

    1. La guérison de la maladie physique: ceci dépend de la volonté de Dieu et de la foi du malade
    2. La guérison de la maladie spirituelle, comme l'apôtre le dit: "et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné", car quiconque veut recevoir ce sacrement doit confesser ses péchés et les quitter. Alors, si quelqu'un est malade, il ou elle doit demander à Dieu le traitement spirituel d'abord, puis, il ou elle peut aller voir un médecin pour le traitement physique.

    Verset lié à l’onction des malades:

    "Quelqu'un parmi vous est-il malade? Qu'il appelle les anciens de l'Eglise, et que les anciens prient pour lui, en l'oignant d'huile au nom du Seigneur; la prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera; et s'il a commis des péchés, il lui sera pardonné." (Jacques 5:14)

  11. Le Mariage:
  12. "Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l'Eglise." (Eph. 5:32)

    Ce sacrement tire son origine dès le commencement avec : "Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et assujettissez-la." (Gen. 1:27-28)

    Les liens sacrés du mariage entre un homme et une femme ne sont jamais brisés : Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner à la femme une lettre de divorce et de la répudier? Il leur répondit: C'est à cause de la dureté de votre cœur que Moïse vous a permis de répudier vos femmes; au commencement, il n'en était pas ainsi." (Matthieu 19:7-8)

    Les fruits du mariage ainsi que ces objectifs :

      • Réaliser la vie de confrérie, d'amour et d'unité avec Jésus: "Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair." (Matthieu 19:6)
      • Préserver la race humaine: "Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre." (Gen. 1:28)
      • Augmenter le nombre des membres de l'Eglise et donner naissance à de nouveaux enfants Chrétiens qui font plaisir au Seigneur avec leurs œuvres et leur piété: "Elle sera néanmoins sauvée en devenant mère, si elle persévère avec modestie dans la foi, dans l'amour, et dans la sainteté." (1 Tim. 2:15)
      • Protéger la personne de la tentation, à travers le mariage légal: "Pour ce qui concerne les choses au sujet desquelles vous m'avez écrit, je pense qu'il est bon pour l'homme de ne point toucher de femme. Toutefois, pour éviter la débauche, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari. Que le mari rende à sa femme ce qu'il lui doit, et que le femme agisse de même envers son mari. Ce n'est pas la femme qui dispose de son corps, c'est son mari. De même, ce n'est pas le mari qui dispose de son corps, c'est sa femme, Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente en raison de votre manque de maîtrise. Je dis cela par condescendance, je n'en fais pas un ordre. Je voudrais que tous les hommes soient comme moi; mais chacun tient de Dieu un don particulier, l'un d'une manière, l'autre d'une autre. A ceux qui ne sont pas mariés et aux veuves, je dis qu'il leur est bon de rester comme moi. Mais s'ils manquent de maîtrise d'eux-mêmes, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler." (1 Cor. 7:1-9)

    Versets liés au mariage :

    "C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair." (Gen. 2:24)

    "Ainsi ils ne sont plus deux, mais ils sont une seule chair. Que l'homme donc ne sépare pas ce que Dieu a joint." (Matthieu 19:6)

    "Toutefois, pour éviter la débauche, que chacun ait sa femme, et que chaque femme ait son mari… Ce n'est pas la femme qui dispose de son corps, c'est son mari. De même, ce n'est pas le mari qui dispose de son corps, c'est sa femme. Ne vous privez point l'un de l'autre, si ce n'est d'un commun accord pour un temps, afin de vaquer à la prière; puis retournez ensemble, de peur que Satan ne vous tente en raison de votre manque de maîtrise. Je dis cela par condescendance, je n'en fais pas un ordre. Je voudrais que tous les hommes soient comme moi." (1 Cor. 7:2-7)

    "A ceux qui sont mariés, j'ordonne, non pas moi, mais le Seigneur, que la femme ne se sépare point de son mari (si elle est séparée, qu'elle demeure sans se marier ou qu'elle se réconcilie avec son mari), et que le mari ne répudie point sa femme." (1 Cor. 7:10-11)

    "Une femme est liée aussi longtemps que son mari est vivant; mais si le mari meurt, elle est libre de se marier avec qui elle veut; seulement, que ce soit dans le Seigneur." (1 Cor. 7:39)

    "Et vous dites: Pourquoi?… Parce que l'Eternel a été témoin entre toi et la femme de ta jeunesse, à laquelle tu es infidèle, bien qu'elle soit ta compagne et la femme de ton alliance… Prenez donc garde en votre esprit, et qu'aucun ne soit infidèle à la femme de sa jeunesse! Car je hais la répudiation, dit l'Eternel, le Dieu d'Israël." (Mal. 2:14,16)

    "Que le mariage soit honoré de tous, et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauches et les adultères." (Héb. 13:4)

  13. Le sacerdoce:
  14. "Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens." (1 Tim. 4:14)

    Ce sacrement est pour ceux qui se sont consacrés et qui ont été appelés par le Seigneur pour Le servir.

    Le Sacerdoce a été institué par notre Saigneur en choisissant les apôtres pour leur donner le ministère et les sacrements de l'Eglise: "Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. Ceux à qui vous pardonnez les péchés, ils leur seront pardonnés; et ceux à qui vous les retiendrez, ils leur seront retenus." (Jean 20: 21-23)

    Puis les apôtres faisaient référence à ce sacrement et ils consacrèrent des prêtres dans chaque ville: "Pendant qu'ils servaient le Seigneur dans leur ministère et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit dit: Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l'œuvre à laquelle je les ai appelés." (Actes 13:2,3)

    Les prêtres sont les successeurs des apôtres par le moyen d'imposer les mains sur eux: "Ils désignèrent des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru." (Actes 14:23)

    Cette succession a continué: "Et ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres." (2 Tim. 2:2)

      • Les Evêques: "Je t'ai laissé en Crète, afin que tu mettes en ordre ce qui reste à régler, et que, selon mes instructions, tu établisses des anciens dans chaque ville." (Tite 1:5) Le mot "évêque" veut dire "spectateur", c'est-à-dire Épiscopos, ou Épi = de là-haut, scopos = regarde. "Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme". Voir les qualifications de l'évêque dans (1 Tim. 3:1-7)
      • Les Prêtres: "Ils désignèrent des anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru." (Actes 14:23) Le mot "prêtre" veut dire "celui qui est député pour être responsable des sacrements."
      • Les Diacres: "Ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains." (Actes 6:6) Les qualifications du diacre sont mentionnées dans (1 Tim. 2:8-13).

    Le sacerdoce permet donc :

      • de préserver l'ordre de la prêtrise dans l'Eglise, comme bergers et paroissiens.
      • de distribuer les bénédictions de Dieu à l'assemblée et prendre part aux sacrements de l'Eglise.
      • d’apprendre au peuple la vraie foi Chrétienne et prêcher la Bible.

    Versets liés au sacerdoce :

    "C'est pourquoi je t'exhorte à ranimer la flamme du don de Dieu que tu as reçu par l'imposition de mes mains." (2 Tim. 1:6)

    "Quand le jour parut, il appela ses disciples et il en choisit douze, auxquels il donna le nom d'apôtres." (Luc 6:13)

    "Ils désignèrent les anciens dans chaque Eglise, et, après avoir prié et jeûné, ils les recommandèrent au Seigneur, en qui ils avaient cru." (Actes 14:23)

    "Ne néglige pas le don qui est en toi, et qui t'a été donné par prophétie avec l'imposition des mains de l'assemblée des anciens." (1 Tim. 4:14)

    "Dis que les vieillards doivent être sobres, honnêtes, modérés, sains dans la foi, dans l'amour, dans la patience." (Tite 2:2)

    "Nul ne s'attribue cette dignité, s'il n'est appelé de Dieu, comme le fut Aaron." (Héb. 5:4)

    "Et Dieu a établi dans l'Eglise premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, troisièmement des docteurs, ensuite ceux qui ont le don des miracles, puis ceux qui ont les dons de guérir, de secourir, de gouverner, de parler diverses langues. Tous sont-ils apôtres? Tous sont-ils prophètes? Tous sont-ils docteurs? Tous ont-ils le don des miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Tous parlent-ils en langues? Tous interprètent-ils?" (1 Cor. 12:28-30)

Tiré « les sacrements » par Anba Serapion dans www.coptipedia.com