La fête de la Sainte Croix - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

La fête de la Sainte Croix

L'Eglise Copte orthodoxe célèbre 2 fois par année la fête de la Sainte Croix de notre Seigneur et notre Sauveur Jésus Christ:

  • La première fois pour commémorer sa découverte par sainte Hélène mère de l'empereur Constantin le 16 Tout de l'année 326 après Jésus Christ.

Cette reine avait fait le vœu de se rendre à Jérusalem après la conversion de son fils. Arrivée à Jérusalem avec une escorte militaire, elle se mit à la recherche de la croix. Mais personne ne semblait savoir où elle se trouvait. Elle prit un vieux juif nommé Judas qui commença par nier mais devant l’insistance et les menaces de sainte Hélène, il finit par lui indiquer le lieu où pourrait être la croix sous un tas d'immondice sur le Golgotha. En effet, ayant constaté les nombreux miracles qui émanent du tombeau de notre sauveur, ils demandèrent à la population de Jérusalem et de toute la Judée de déposer leurs ordures et la poussière qu’ils ramassaient à cet endroit. Cette coutume perdura plus de 200 ans de sorte que le tas devint énorme.

Ayant fit nettoyer le Golgotha, elle trouva trois croix mais ne sut pas laquelle était celle de notre Seigneur. Alors ils posèrent chacune d'elles sur une personne décédée. Les deux premières n'eurent aucun effet mais ayant posé la 3ème, le mort se releva. Alors ils surent que celle-ci était la croix du Christ. Alors, la reine et tous les croyants se prosternèrent devant la croix et elle fit envoyer un morceau de cette croix ainsi que les clous à son fils Constantin. De plus elle se hâta de construire une église qui fut consacrée le 17 Tout.

Tous les chrétiens prirent l’habitude d’y aller en pèlerinage comme pour la fête de Pâques. Lors d’un pèlerinage un homme nommé Isaac de Samarie voyageait en compagnie de sa famille avec les pèlerins. Cet homme ne se lassait pas de reprocher aux pèlerins de se donner tant de mal pour, disait-il, « se prosterner devant un morceau de bois ». En chemin ils eurent soif et ne trouvant pas d’eau, ils se dirigèrent vers un puits mais son eau était amère et pourrie. Tous les fidèles en furent déprimés et Isaac le samaritain se moquait d’eux en disant : « Si je vois un miracle au nom de la croix, je croirai au Christ. » Un prêtre nommé Euchidès qui faisait partie du groupe ne pu supporter cela ; il pria sur cette eau, la bénit du signe de la Croix et l’eau devint potable. Les pèlerins en burent ainsi que leurs bêtes. Mais lorsqu’Isaac voulut en boire, il trouva son verre remplit de vers et de puanteurs. Il se repentit devant le prêtre puis but l’eau qui était à nouveau potable. Cette eau devint à jamais douce pour les croyants et amère pour les autres. De plus une Croix lumineuse apparut sur le puits où une église fut construite. En arrivant à Jérusalem, Isaac le samaritain se rendit auprès de l’évêque de la ville et se fit baptiser ainsi que toute sa famille.

  • La deuxième fois, l'Eglise commémore la récupération par l'empereur Héraclius d'un morceau de la sainte croix le 10 Paramhat de l'année 627 après Jésus Christ.

Les perses ayant été chassés d'Egypte par cet empereur Byzantin, passèrent par Jérusalem sur leur chemin de retour. L'un de leurs princes, étant entré dans l'église de la croix construite par sainte Hélène, y vit une lumière éblouissante émanant d'un morceau de bois déposé sur une base ornée d'or. Ayant voulu la tenir, il en sorti du feu qui lui brûla les doigts. Les chrétiens lui apprirent que c'était la base de la sainte croix et que nul non-chrétien ne pouvait la toucher. Le prince usa de ruse avec deux diacres chargés de la surveillance de la base de la croix et fini par les corrompre. Il leur ordonna d'emporter ce morceau et d'aller avec lui. Ils la déposèrent alors dans une caisse et partirent avec lui et avec ceux qu'il avait déportés.

Héraclius ayant apprit cela, se dirigea avec son armée vers la Perse, leur fit la guerre et en sortit vainqueur. Il se mit alors à la recherche de ce morceau mais ne le trouvât pas. En effet, le prince avait fait enfouir par les deux diacres la caisse et son contenu dans son jardin et les avait ensuite tués. Une jeune fille parmi les déportés, qui était fille de prêtre, avait vu cette scène par sa fenêtre. Elle alla en informer l'empereur. Il s'y rendit accompagné d'évêques, de prêtres et des soldats. Ayant creusé, ils trouvèrent la caisse et son contenu. Ils en sortirent le morceau de bois sacré, le revêtirent de linges précieux. Héraclius la prit à Constantinople et l'y déposa.


 

Nous voulons vous parler aujourd’hui au sujet de la signification spirituelle de la croix, et au sujet de l'importance et de la bénédiction de la croix, dans notre vie.

La croix est chaque difficulté pour laquelle nous souffrons en raison de notre amour pour Dieu, ou pour notre amour pour des personnes, pour le Royaume de Dieu en général. 

1. LE SEIGNEUR JESUS-CHRIST ET LA CROIX

Le Seigneur nous a invité à supporter la croix et a dit : " Si quelqu'un veut venir avec moi, qu'il cesse de penser à lui-même, qu'il porte sa croix et me suive. "(Mathieu 16:24) (Marc 8:34). Et il a dit au jeune homme riche : " Il te manque une chose: va vendre tout ce que tu as et donne l'argent aux pauvres, alors tu auras des richesses dans le ciel; puis viens et suis-moi"(Marc 10:21).

Il a fait du port de la croix une condition pour devenir l’un de ses disciples.

Il a dit : " Celui qui ne porte pas sa croix pour me suivre ne peut pas être mon disciple."(Luc 14:27).

De même que lui-même, pendant toute la période de son incarnation sur terre, il a vécu en portant sa croix. 

Depuis sa nativité, Hérode a voulu le tuer, et il est parti avec Sa mère vers l'Egypte. Quand il a commencé sa mission, il a souffert de la fatigue du service, "mais le Fils de l'homme n'a pas un endroit où il puisse se coucher et se reposer" (Luc 9:58). Il a vécu une vie de douleur, de sorte qu'Isaïe ait dit à son sujet « qu'il était celui qu'on dédaigne, celui qu'on ignore, la victime, le souffre-douleur. "(Isaïe 53:3). Il a été amèrement persécuté par les juifs. Une fois, ils " ramassèrent de nouveau des pierres pour les jeter contre lui" (Jean 10:31). Une autre heure, ils ont voulu " le précipiter dans le vide." (Luc 4:29). Quant à leurs insultes et à leur accusation contre lui, elles sont très nombreuses. Tout ceux-ci sont des croix qui sont allumées autres que la croix sur laquelle il a été crucifié…

2. LA CROIX DANS LA VIE DES SAINTS 

Les disciples du Christ ont également placé la croix devant leurs yeux. Ils ont prêché continuellement... et ont dit à ce sujet : "Quant à nous, nous prêchons le Christ crucifié: c'est un message scandaleux pour les Juifs et une folie pour les non-Juifs;"(1 cor. 1:23). L'apôtre saint Paul a dit : " Car j'avais décidé de ne rien savoir d'autre, durant mon séjour parmi vous, que Jésus-Christ et, plus précisément, Jésus-Christ crucifié."(1 cor. 2:2). Il s'est plutôt vanté dans l'énonciation de croix : " Quant à moi, je ne veux me vanter que de la croix de notre Seigneur Jésus-Christ; en effet, grâce à elle le monde est mort pour moi et je suis mort pour le monde. "(Galates 6:14). Même l'ange qui a annoncé le Résurrection, a utilisé cette expression "Jésus qui a été crucifiée". Il a dit aux deux Marie : " N'ayez pas peur. Je sais que vous cherchez Jésus, celui qu'on a cloué sur la croix;"( Mathieu 28:5). Ainsi il l'a appelé "Jésus qui était crucifié "bien qu'il ait été déjà levé. L'expression "qui était crucifié "est resté attaché à lui, et nos pères les apôtres l'ont employé et concentré leur affirmation là-dessus. Comme saint Pierre a indiqué aux juifs " Tout le peuple d'Israël doit donc le savoir avec certitude: ce Jésus que vous avez cloué sur la croix, c'est lui que Dieu a fait Seigneur et Messie!" (Actes des Apôtres 2:36).

Entrez par la porte étroite! Car large est la porte et facile le chemin qui mènent à la ruine; nombreux sont ceux qui passent par là. (Mathieu 7:13).

Il nous a dit :

" Vous aurez à souffrir dans le monde." (Jean 16:33) ;

" Tout le monde vous haïra à cause de moi." (Mathieu 10:22) ;

" Et même, le moment viendra où ceux qui vous tueront s'imagineront servir Dieu de cette façon."(Jean 16:2) ;

" Si vous apparteniez au monde, le monde vous aimerait parce que vous seriez à lui. Mais je vous ai choisis et pris hors du monde, et vous n'appartenez plus au monde : c'est pourquoi le monde vous hait."(Jean 15:19).

Ainsi l'apôtre saint Paul a enseigné : " Nous devons passer par beaucoup de souffrances pour entrer dans le Royaume de Dieu."(Actes des Apôtres 14:22).

La vie de la croix est évidente dans les vies des martyres, des abbés et des ascétiques.

En raison de la foi, les martyres et les confesseurs ont beaucoup souffert. La majorité des premiers apôtres et les évêques ont suivi le chemin du martyre.

Quand le seigneur a appelé Saul de Tarse pour devenir un apôtre pour les gentils, il a dit à son sujet " Je lui montrerai moi-même tout ce qu'il devra souffrir pour moi.» "(Actes des Apôtres 9:16). Nous pouvons mentionner en tant qu’exemple, le saint apostolique Athanase des abbés et la croix qu’ils ont portés. Il fut exilé trois fois et il fut exposé aux mauvaises accusations ; et saint Jean Chrysostome qui fut également exilé... et l’incarcération auxquels les pères ont été exposés.

Quant aux moines de pères, l'église les donne un nom de famille "les porteurs de la croix".

Ils ont supporté la croix de la solitude de chaque consolation humaine, et la croix de l'ascétisme dans laquelle ils ont été dénudés de chaque désir corporel. Ils ont souffert les douleurs de la faim, soif, froid, chaleur, pauvreté, et misère, en raison de la grandeur de leur amour à notre Roi le Christ. Ils ont également souffert des afflictions et de la guerre avec le diable de diverses manières, comme dans la vie de saint Antoine, et les vies des anachorètes errants.

3. LA CROIX PRÉCÈDE LA RESURRECTION

Le Christ a été élevé au-dessus du niveau de la terre dans Sa Crucifixion.

Il a été également élevé au-dessus du niveau du tombeau dans Sa Résurrection.

Il a été élevé au-dessus du niveau de tout le monde dans Son Ascension au ciel et dans Sa Droiture au côté du Père. Il était plutôt élevé au-dessus du niveau de ce ciel.

Ce sont des degrés d'altitude, qu'il avait commencés par la Croix.

Plutôt avant cela, il a été élevé au-dessus du niveau de préoccupation de l'individu dans Sa Nativité. "Au contraire, il a de lui-même renoncé à tout ce qu'il avait et il a pris la condition de serviteur"(Philippiens 2:7).

La Croix du Seigneur a précédé Sa Résurrection ; et Sa Conception Lui-même sans réputation a précédé Sa gloire. 

La douleur précède toujours les couronnes. Ainsi Saint Paul l'apôtre a dit :

" Nous sommes ses enfants, donc nous aurons aussi part aux biens que Dieu a promis à son peuple, nous y aurons part avec le Christ; car si nous souffrons avec lui, nous serons aussi avec lui dans sa gloire"(Romains 8:17).

Ainsi il nous a montré la valeur et les résultats de la douleur. Il a plutôt considéré la douleur comme un cadeau de vie pour nous de Dieu. Il a dit :

"Car Dieu vous a accordé la faveur de servir le Christ, non seulement en croyant en lui, mais encore en souffrant pour lui."(Philippiens 1:29). La douleur est considérée comme un cadeau en raison de ses couronnes.

Les tribulations auxquels l'homme fidèle est exposé pendant sa vie, sont un essai de l'ampleur de son immuabilité dans la foi. Tant qu'Il était sur son chemin de la croix, il a admis que ses disciples devraient rencontrer le port de la croix, de sorte que l'ampleur de leur immuabilité devrait apparaître. Il a dit : " Satan a demandé de pouvoir vous passer tous au crible comme on le fait pour purifier le grain." (Luc 22:31).

C'est pour cette raison, la sainte église a placé les martyres au plus haut niveau des saints parce qu'ils étaient ceux qui ont souffert la croix plus tous les autres, en raison de leur constance dans la foi. L’église place également avec eux les confesseurs qui ont confessé leur foi et ont souffert de beaucoup de tourments, bien qu'ils n'aient pas obtenu la couronne du martyre.

Si vous supportez une croix, acceptez cela joyeusement en raison des couronnes que vous obtiendrez, si vous ne vous plaignez pas et ne doutez pas.

Vous rencontrerez beaucoup de genres de croix. Parmi elles, il y a l’effort, la tolérance, la patience, la fatigue au service et dans la repentance, et également la discipline de Dieu et des pères.… 

Ne vous plaignez pas alors, toutes les fois que vous supportez une croix ; et ne pensez pas que la vie spirituelle doit être facile, et son chemin est couvert de fleurs.

Autrement, sur quel compte serez-vous récompensé dans l'éternité ? Et aussi, ce qui est la signification des mots du Seigneur au sujet de la porte étroite (Mathieu 7:13)