Amba Paul - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

Amba Paul

Amba PaulAmba Paul naquit aux confins de la haute-Egypte en l’an 228 après J.C.

Quelle était la vie d’Amba Paul ?

Il fut le premier des anachorètes. Dieu envoyait souvent des pères de l’Eglise ou des saints hommes, à ces ermites errants, quand leur fin était proche, pour nous faire connaître l’histoire de leur vie et pour les enterrer.

Le Seigneur envoya saint Antoine à Amba Paul dans ce but. L’église Copte fête le deuxième jour du mois Amchir (mois copte), la commémoration de la mort du grand saint Amba Paul.

AMBA PAUL
Le premier anachorète
Amba Paul naquit dans une famille chrétienne où il grandit dans la piété. Il avait un frère aîné nommé Pierre.

Quand Paul atteignit ses seize ans, il se retira dans une maison qui leur appartenait au milieu des plantations, dont il aimait le calme et le silence.

Amba Paul était humble, vertueux et pieux mais il était aussi instruit et large d’esprit.

Il étudia la philosophie, le grec et l’ancien égyptien. Il jouissait de l’instruction et de la vertu. En l’an 250 après J.C., eurent lieu les grandes persécutions. L’empereur Décius décréta qu’il se débarrasserait de la religion chrétienne en envoyant un édit qu’il adressa à tous les gouverneurs de l’empire Romain pour ordonner que la seule religion devait être celle où l’on adorait les idoles.

En effet la persécution fut immense et s’étendit dans toutes les régions du royaume.

Ainsi, les gouverneurs usèrent de tous les stratagèmes pour que les chrétiens renient le Christ, et beaucoup d’entre eux faiblirent et renièrent leur foi, tandis que d’autres firent de faux certificats selon lesquels ils prétendirent qu’ils adoraient les idoles. Enfin, des milliers d’autres étaient en prison et attendaient la mort et l’obtention des couronnes du martyr pour témoigner de leur amour pour le Christ, le roi qu’ils aimèrent et qui les aimât.
Durant tous ces événements tragiques, pierre le frère aîné d’Amba Paul voulût s’approprier le plus grande part de l’héritage et essaya de le déposséder de ses biens. Ce dernier s’attrista de l’état d’esprit de son frère, qui voulait profiter de sa jeunesse. Amba Paul demanda donc à son frère d’aller devant le gouverneur pour qu’il les départage. Cependant chemin faisant, Amba Paul vit des funérailles et voulut savoir qui était mort. On lui apprit que c’était une personne très riche et très réputée. Paul se dit qu’une telle personne, aussi importante qu’elle fut, n’a pu emporter ses richesses derrière elle. Il comprit la futilité de la vie terrestre qui n’était que temporaire et subitement il sût que le plus important était l’héritage céleste. Il décida de céder tous ses biens à son frère.

« De même si l’un de vous n’écarte pas tout ce qu’il possède, il ne peut être mon disciple. » Luc 14 :33

Amba Paul quitta la ville et chercha un endroit dans lequel il pourrait s’installer et vivre. Il entra dans un cimetière délabré et y demeura 3 jours et 3 nuits sans s’alimenter, demandant à Dieu de l’éclairer. Le quatrième jour, un ange lui apparut et lui indiqua le chemin du désert oriental. Ils partirent tous deux vers une montagne non loin de la mer rouge, et au milieu de cette montagne il y avait une grotte cachée dans un endroit où personne ne pouvait le trouver. Quand Amba Paul arriva à la porte de cette grotte, elle était fermée par une grande pierre qu’il fit basculer avec difficulté. Il y pénétra et trouva une vaste salle entourée de rochers et qui n’avait pas de plafond, ainsi il pouvait admirer le ciel. Il y avait un palmier à côté de sa porte ainsi qu’une petite source d’eau.

Il se tressa un habit de palmes qu’il vêtit.

Le Seigneur lui envoyait tous les jours un corbeau qui portait sans son bec un demi pain pour qu’Amba Paul puisse se nourrir et Dieu l’aidait ainsi, comme il l’avait fait pour Elie dans le passé.

Amba Paul goûta à la beauté de la solitude et domestiqua les animaux. Il passa 50 années dans la solitude. Puis le Seigneur indiqua à saint Antoine le grand dans un rêve qu’il y avait un autre saint plus âgé que lui et chez qui il devait se rendre. Le lendemain matin saint Antoine se mit en route à la recherche d’Amba Paul. Il était âgé et le chemin était ardu et la chaleur accablante. Saint Antoine priait en demandant à Dieu de guider ses pas. Après 3 jours de marche il vit une louve qui grimpait la montagne, il la suivit puis il trouva le chemin qui menait à la grotte. Cependant celle-ci était fermée. Alors il implora Amba Paul de lui ouvrir, puis la porte s’ouvrit et les deux saints se saluèrent et s’embrassèrent avec beaucoup de fraternité et remercièrent Dieu de cette rencontre. Amba Paul montra ses mains ridées et desséchées à saint Antoine en disant :
-Tu aperçois devant toi un être qui reviendra très bientôt à la poussière, Néanmoins la charité de Dieu accepte tout.

« Elle excuse tout, elle croit tout, elle espère tout, elle endure tout. » 1 Co 13 :7

Amba Paul questionna saint Antoine avec intérêt à propos des événements qui se sont déroulés dans le monde.

Comment se comportaient les hommes et les gouverneurs ?

Y avait-il de nouvelles maisons dans les anciennes citées ?

Y avait-il encore des personnes qui se prosternaient devant les idoles ?

Amba Antoine répondit à toutes ses questions et lui demanda à son tour de lui relater son histoire et pourquoi il quitta le monde pour y vivre dans le désert profond…
Cependant à l’aube du troisième jour, Amba Paul annonça à Amba Antoine que sa fin était très proche et qu’il allait vivre avec Jésus Christ toute l’éternité.

« Je suis pressé des deux côtés : mon souhait est de m’en aller pour être avec le Christ, et ce serait de loin préférable. » Ph1 :23

« J’ai combattu le beau combat, j’ai achevé ma course, j’ai gardé la Foi. Dès maintenant m’est réservé la couronne de justice qu’en retour me donnera le Seigneur en ce jour là, lui, le juste juge, et non seulement à moi, mais à tous ceux qui auront aimé sa manifestation. » 2 Ti : 4(7-8)

C’est ainsi que le Seigneur t’a envoyé pour ensevelir mon pauvre corps ainsi la poussière retournera à la poussière.
Saint Antoine pleura de tristesse et lui dit qu’il voudrait aussi mourir avec lui, mais Amba Paul lui apprit qu’il devait encore vivre et donner ses enseignements aux autres, puis il reprit :

« Je te demande, Amba Antoine de te hâter et d’aller à ton monastère pour me ramener l’habit que t’avait offert le patriarche Athanase pour vêtir mon pauvre corps avant mon enterrement. Amba Paul voulut soustraire saint Antoine du spectacle des dernières minutes de sa vie, et c’est pour cela qu’il essaya de l’éloigner. Saint Antoine baisa les mains d’Amba Paul et s’en fut aussitôt vers son monastère pour accomplir sa mission. Il s’empressa de retourner au plus vite. Cependant à l’aube du second jour de marche, Amba Antoine vit Amba Paul aussi lumineux que la neige entrain de s’élever vers le ciel parmi une myriade d’ange et de saints qui glorifiaient Dieu et le louaient. Amba Antoine se jeta par terre en pleurant et en disant :
-Pourquoi me quittes-tu Amba Paul ?

Il s’empressa d’aller à la grotte de Paul et vit le corps inanimé de celui-ci agenouillé et ses mains élevés vers le ciel.

« Heureux l’homme dont les iniquités sont pardonnées. » Ro 4 :8

Saint Antoine prépara le corps d’Amba Paul et le vêtit de l’habit du pape Athanase, fit les prières habituelles, puis se demanda comment ferait-il pour l’enterrer, car il était âgé et chétif et ne pouvait entreprendre tout seul le travail de creuser un trou pour y déposer Amba Paul. Alors Saint Antoine vit surgir deux lions qui courraient vers lui. Il prit peur et ne bougea plus. Les lions se jetèrent à ses pieds en continuant de rugir puis ils creusèrent le sol et y firent une crevasse et ainsi Saint Antoine déposa le corps d’Amba Paul. Les lions s’enfuirent au loin. Plus tard Saint Antoine prit la couverture d’Amba Paul et son habit de palme tressé et les emmena à Alexandrie chez le pape Athanase et lui raconta l’histoire de l’anachorète Amba Paul.

Le pape envoya avec Saint Antoine plusieurs prêtres pour déterrer le corps d’Amba Paul et le déposer auprès du pape Ignace. Mais quand ils arrivèrent à l’endroit où se trouvait le corps d’Amba Paul ils ne le trouvèrent pas. Le pape Athanase vit alors en songe Amba Paul qui lui disait de ne pas s’occuper du corps de celui qui passa sa vie à ne voir aucune personne et lui demanda de rappeler ses prêtres vers lui à Alexandrie.

Le pape Athanase demanda à Saint Antoine de lui donner l’habit d’Amba Paul qui était tressé de palmes. Ce pape prit donc l’habitude de revêtir cet habit tous les ans à pâques, il écrivit aussi la vie de Amba Paul qu’il déposa à l’église d’Alexandrie,à la cathédrale Saint Marc. Il nous raconta dans cette biographie de Saint Paul, qu’un jeune garçon vint à mourir, alors le pape Athanase posa sur le mort l’habit en palme de Paul, puis celui-ci ressuscita. Saint Athanase témoigna de cela ainsi que l’évêque Alexandre et Antoine le prêtre.

-Le jeudi 4 septembre 1975 correspondant au 29 misra 1691 du calendrier copte, apparut soudain dans l’obscurité une forte lumière au-dessus de l’église de Saint Paul, dans le monastère qui lui a dédié. Cette lumière s’éleva et s’intensifia et prit l’apparence d’une énorme coupole qui couvrit une grande partie du monastère. Les moines et les diacres qui étaient présents firent dans louanges à Amba Paul et après cela la lumière disparut.

Cette immense lumière fut remarquée par des voyageurs sur la route principale qui longe la mer rouge et qui se trouve à 12 Km du monastère et ils témoignèrent de cela.

Que la bénédiction de Saint Paul le premier anachorète soit toujours avec nous !