8 Tout - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

8 Tout

1. Martyre du prophète Zacharie.
2. Décès du prophète Moïse.
3. Martyre de saint Diomède.

  1. Nous commémorons aujourd’hui le martyre de Zacharie (زكريا) le saint prophète sur ordre du roi Hérode (هيرودس). Après que l’ange Gabriel eut annoncé à Zacharie la naissance de son fils Jean (يوحنا), et comme il n’avait pas cru à ses paroles, il le rendit muet jusqu’à ce que l’enfant naisse . A sa naissance, Zacharie se fit donner une tablette sur laquelle il écrivit : « Son nom est Jean. » A l'instant même … il parlait et il bénissait Dieu. C’est de lui et de sa femme Elizabeth que témoigne l’Evangile en disant : Tous les deux vivaient comme des justes devant Dieu : ils suivaient tous les commandements et les préceptes du Seigneur d'une manière irréprochable.

    A la naissance de notre Seigneur Jésus Christ, les mages vinrent se prosterner devant Lui. Hérode fut troublé et craignit pour sa royauté ; aussi il envoya tuer tous les enfants de Bethléem âgés de deux ans et au-dessous, pour faire périr le Christ dans la foule. L’ange du Seigneur apparut en songe à Joseph et lui ordonna de partir en Egypte avec l’enfant Jésus et Marie, sa mère.
    Pendant le massacre des enfants de Bethléem, Elizabeth s’enfuit avec son fils Jean dans la montagne où elle l’éleva pendant six ans avant de décéder. L’enfant demeura dans le désert jusqu'au jour où il devait être manifesté à Israël.
    On dit qu’Hérode crut que Jean était le Christ, alors, il l’envoya demander à son père qui répondit ne pas savoir où il était. Ils le menacèrent de mort, mais il ne s’en émut pas. Alors le roi ordonna à ses soldats de le tuer.
    On dit aussi que lorsqu’Hérode chercha Jean pour le tuer, son père s’enfuit dans le temple et le posa sur l’autel. Lorsque les soldats le rattrapèrent, il leur dit : « C’est ici que je l’ai reçu du Seigneur. » L’ange le saisit et l’emporta dans le désert d’ez-Zifana (برية الزيفانا). Comme ils ne trouvèrent pas l’enfant, ils tuèrent Zacharie entre le sanctuaire et l'autel.
    Ce Zacharie, fils de Barachie (ابن براخيا), n’est pas celui qui fait partie des douze petits prophètes car ce dernier ne fut pas tué ; il mourut et son corps fut retrouvé intact.

    Que ses prières soient avec nous. Amen !

  2. En ce jour s’endormit dans le Seigneur Moïse (موسى), le chef des prophètes. Il eut de grandes difficultés avec le peuple de Dieu jusqu’à sa mort et se consacra entièrement à celui-ci. Il fit des miracles et des prodiges en Egypte et dans la mer rouge. Il ne voulait pas être appelé fils de la fille de Pharaon qui l’avait recueilli et élevé lorsque ses parents l’abandonnèrent au bord du fleuve par crainte de Pharaon qui avait ordonné de tuer tous les enfants mâles des Hébreux.
    Lorsqu’il eut quarante ans, il vit un Egyptien qui tuait un Hébreu. Il vengea celui-ci et tua l’Egyptien. Le lendemain, il vit deux hommes qui se disputaient ; il chercha à faire la paix entre eux, mais l’oppresseur lui dit : Peut-être veux-tu me tuer comme tu as tué hier l’Egyptien ? Alors, il s’enfuit dans la terre de Madian où il se maria et eut deux enfants. Quand il eut quatre-vingt ans, il vit du feu dans un buisson ; mais celui-ci ne se consumait pas. Il s’en approcha et entendit la Parole que Dieu lui adressait du buisson et reçut l’ordre de sortir le peuple de la terre d’Egypte.
    Puis le Seigneur fit arriver par son intermédiaire les dix fléaux sur les Egyptiens : le premier fut le changement du fleuve en sang, et le dernier, la mort de tous les premiers-nés des Egyptiens. Il fit ensuite sortir le peuple, sépara les eaux de la mer rouge pour qu’il puisse passer, puis la referma sur ses ennemis. Il fit descendre pour les Juifs la manne dans le désert pendant quarante ans, leur fit jaillir l’eau du rocher mais, malgré tout cela, les hébreux conspirèrent contre lui et, à plusieurs reprises, voulurent le lapider. Il se montrait patient envers eux, implorant le Seigneur pour eux et, lorsqu’ils fabriquèrent le veau d’or , dans l’excès de son affection pour eux, il dit à Dieu : « S’il te plaisait de pardonner leur péché ! Ou alors, efface-moi de ton livre. » L’Ecriture témoigne qu’il adressa à Dieu 570 paroles comme un homme parle à son ami. Lorsqu’il descendit du mont Sinaï portant les Tables de la Loi, son visage resplendissait ; les fils d’Israël n’osaient pas s’approcher de lui, alors, il se mit un voile sur le visage.
    Quand il eut cent vingt ans accomplis, le Seigneur lui ordonna de remettre le peuple à Josué fils de Noun (يشوع بن نون), son disciple. Moïse le convoqua pour lui transmettre les Commandements de Dieu et ses Lois et lui apprit que ce serait lui qui introduirait le peuple dans la Terre Promise après avoir fait l’Arche d’Alliance et tout ce qu’elle renferme, comme le Seigneur l’avait ordonné.
    Moïse mourut dans la montagne et fut enterré là. Le Seigneur dissimula son corps de crainte que les Israélites ne le trouvent et l’adorent, car l’Ecriture témoigne qu’aucun prophète ne fut pareil à Moïse, en Israël. Le démon voulut montrer son corps mais l’archange Michel le réprimanda et l’en empêcha comme l’atteste l’apôtre Jude dans son épître.

    Que sa prière soit avec nous. Amen !

  3. En ce jour mourut martyr saint Diomède (ديميدس). Il faisait partie des habitants de Tharchébi (درشابه) du diocèse de Dântou (داطو). Ce saint aimait l’Eglise, était miséricordieux envers les pauvres et visitait les malades. Un homme de lumière lui apparut, lui ordonna d’aller recevoir la couronne du martyre et lui promit les récompenses célestes. Diomède se réjouit, quitta ses parents et sortit de la ville en priant le Seigneur afin qu’il l’aide à supporter la souffrance en son nom. Il se rendit à Atrib (أتريب), confessa sa Foi en Jésus Christ. Il fut alors torturé sans ménagement puis on l’envoya chez Lucien (لوقيانوس), le gouverneur d’Alexandrie. Tandis qu’il était sur le bateau, le Christ lui apparut, le réconforta, le fortifia et lui promit le repos éternel. Son âme en fut très réjouie. Lucien le fit torturer de diverses manières puis ordonna qu’on le décapite. Il obtint ainsi la couronne du martyre. Ces concitoyens prirent son corps et lui rendirent de grands honneurs.

    Que ses prières et ses bénédictions soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !