7 Baramoudah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

7 Baramoudah

1. Décès de Joachim le juste, le père de la sainte Vierge Marie.

2. Décès de saint Macrobe.

3. Martyre de saint Agapius et sainte Théodora.

1. Nous commémorons aujourd’hui le décès de saint Joachim le juste (الصديق يواقيم), le père de la sainte Vierge Marie. Il naquit à Nazareth (الناصرة) et était un descendant de David (نسل داود) de la tribu de Judas (سبط يهوذا). Son épouse Anne (حنة) était stérile. Mais Joachim et Anne poursuivaient les prières et Dieu leur accorda la naissance de sainte Marie. Comme Dieu les réjouit par cette naissance, Joachim l’offrit au temple puis il décéda en paix à l’âge de quatre-vingt ans. La sainte Vierge Marie avait atteint l’âge de trois ans.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès saint Macrobe (مقروفيوس) le fils du gouverneur de Qaw (قاو). A cette époque, abba Sévère (أنبا ساويرس), le patriarche d’Antioche, qui se déplaçait en haute Egypte, arrivât à cette ville où Macrobe le servait. Il l’accompagna au monastère de saint Moïse proche d’al-'Arraba-l-Madfuna (دير القديس موسى القريب من العرابة المدفونة) et constata la sainteté des moines. En conséquence il demanda à abba Moïse de l’admettre comme moine. Celui-ci lui montra la dureté de la vie monacale, puis lui demanda d’abandonner son poste qu’il avait hérité de son père ainsi que de sa fortune. Alors, Macrobe rentra à Qaw, nomma son frère pour lui succéder et revint pour être moine. Lorsque ses trois frères Paul (بولس), Elie (ايلياس) et Joseph (يوسف) apprirent ce qu’il avait fait, ils firent de même.

Saint Macrobe édifia plusieurs monastères et il supervisait un millier de moines et un autre millier de moniales. Il construisit aussi des lieux pour recevoir les pauvres et les nécessiteux ainsi que des églises et d’autres monastères. Dieu lui accorda le don de guérison.

Sa réputation parvint au pape Théodose (البابا ثاؤدسيوس), le 33ème patriarchequi lui écrivit une lettre dans laquelle il faisait son éloge, l’encourageait à son œuvre et le convoquait à Alexandrie pour bénir les fidèles de cette ville. Pendant son séjour, le pape l’ordonna prêtre. Après avoir accompli son bon combat, saint Macrobe décéda en paix. Son frère abba Joseph (انبا يوساب) l’ensevelit et fut nommé pour lui succéder.

Sa dépouille fut retrouvée le 7 Taubi alors que 733 ans s’étaient écoulés depuis son décès. Ceci eut lieu à l’époque d’abba Youssab (انبا يوساب) l’évêque d’Akhmim (أخميم) et du notable Isaac (اسحاق) le secrétaire du prince ‘Ez-eldîn el-Hamawy (عز الدين الحموي). L’évêque se chargea de retirer le corps du tombeau dans le désert et de le déposer dans l’église du monastère où il fut enterré avec les louanges et les hymnes.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

3. Nous commémorons aussi aujourd’hui les deux martyres sainte Agapius (أغابيوس) et sainte Théodora (تاؤدورة).

Que la bénédiction de leurs prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !