5 Bashans - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

5 Bashans

Martyre du prophète Jérémie

 

Nous commémorons aujourd’hui le martyre du grand prophète Jérémie (إرميا). Il est le fils d’Hélkias (حلقيا), le prêtre. Il naquit à Anatoth (عناثوث) dans le territoire de Benjamin (بنيامين) proche de Jérusalem et, comme il faisait partie d’une famille d’ecclésiastiques, il avait une bonne connaissance de la Loi (الشريعة) et assistait assidûment aux festivités religieuses dans les différentes occasions.

Le Seigneur l’appela à prophétiser par une vision qu’il eut à peu près en même temps que la venue du prophète Sophonie (صفنيا النبي). Lorsque Jérémie protesta qu’il était très jeune, le Seigneur lui toucha la bouche et lui dit : « Ainsi, je mets dans ta bouche mes paroles ! Sache que je te donne aujourd'hui autorité sur les peuples et les royaumes, pour arracher et abattre, pour démolir et détruire, pour bâtir et planter. »

Les prophéties de Jérémie débutèrent la treizième année du règne de Josias (يوشيا) en 629 avant Jésus Christ et dura pendant dix-huit ans à l’époque de ce roi. Il poursuivit ses prophéties pendant les trois mois du règne de Joachaz (يوآحاز), les onze ans du règne de Joiaqim (يهوياقيم) puis les onze ans et cinq mois pendant lesquels gouverna Sédécias (صدقيا). Son ministère dura au total quarante et un an jusqu’à la destruction de Jérusalem en 588 avant Jésus Christ sans compter la période pendant laquelle il prophétisa en Egypte.

Il débuta son enseignement prophétique à Anatoth où il rencontra une forte résistance de la part des siens. Pour cela il cria vers le Seigneur afin qu’Il les juges. Mais rapidement la résistance se généralisa, alors, Jérémie cria à nouveau vers le Seigneur pour qu’Il fasse subir son jugement à ceux qui s’opposaient à lui. Toutefois, malgré toutes ces difficultés, il demeura fidèle à sa mission.

Dans la quatrième année du règne de Joaquim, Jérémie dicta les prophéties qu’il avait dites pendant les vingt années précédentes au scribe Baruch (باروخ) qui les transcrit dans un rouleau et les lut dans le temple. Lorsque le rouleau arriva au roi, celui-ci le déchira et le jeta au feu, alors Jérémie l’écrivit à nouveau.

Lorsque Jérusalem fut assiégée, les autorités juives étudièrent les prévisions de Jérémie qui prévoyait l’avancée des chaldéens et l’exil des juifs. Celles-ci les mirent mal-à-l’aise et ils le jetèrent au cachot. Plus tard le roi Sédécias l’envoya chercher de sa prison et lui demanda secrètement ce que le Seigneur avait dit à son sujet. Jérémie l’informa alors qu’il sera livré entre les mains du roi de Babylone. Alors, Sédécias ordonna de le remettre en prison mais qu’il soit mieux traité qu’auparavant. Toutefois, les princes le jetèrent dans la citerne afin qu’il meure de faim. Mais, un eunuque éthiopien eut pitié de lui et demanda au roi l’autorisation de le sortir de la citerne ce qui lui fut accordé. Alors l’eunuque le remit en prison où il demeura jusqu’à la prise de Jérusalem.

Lorsque les chaldéens apprirent ce qu’avait subi Jérémie, Nabuchodonosor (نبوخذنصر) ordonna de le libérer. Ce que Nebuzaradân (نبو زرادان), commandant de la garde, fit et lui proposa d’habiter à Babylone. Toutefois, Jérémie préféra demeurer en terre de Judée avec ces frères qui y étaient restés après l’exil et il demeura chez Godolias, fils d'Ahiqam. Lorsque ce dernier fut tué, Jérémie incita le peuple de ne pas s’échapper en Egypte mais ceux-ci refusèrent ces conseils et l’obligèrent de les suivre en Egypte et, là-bas, il proclama sa dernière prophétie à Tahpanhès (تحفانحيس).

Jérémie avait un cœur aimant qui ne supportait pas le péché et l’anéantissement du peuple. Il était amer car il a vécu à une époque pendant laquelle la corruption avait envahi la Judée. A cause de cela il proclamait la vérité avec amour et il faisait des reproches aux gouvernants et aux rois de Judée ainsi qu’aux prêtres, aux faux prophètes et à tout le peuple. Il les avertissait des jugements divins et pleurait souvent pour son peuple et, par conséquent, il fut surnommé « le prophète pleurant. »

Il appelait le peuple à faire pénitence en proclamant la miséricorde de Dieu et son pardon divin. Il annonça la fin de l’exil après soixante-dix ans ainsi que la chute de la grande cité de Babylone après que l’empire ait perdu toute sa puissance. Finalement il prophétisa tout le bien qui est réservé pour le peuple de Dieu à la fin des temps sous le règne du Christ. Sa prophétie comprend 52 chapitres.

Le livre des « Lamentations de Jérémie » qu’il écrivit, comprend 5 chapitres. Dans ce livre il se lamente au sujet de la prise de Jérusalem et sa destruction ainsi que toutes les grandes douleurs que devaient subir ceux qui la défendaient par la faim et par l’épée. Il proclame que les péchés du peuple sont la cause de cette catastrophe.

Ce prophète demeura honnête, attaché à la perfection et jaloux pour son peuple. Il leur reprochait leurs péchés, notamment l’adoration des idoles et leur conseillait de revenir vers Dieu. Il mourut lapidé par les juifs en Egypte.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à Dieu éternellement. Amen !