4 Kyahk - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

4 Kyahk

Martyre de saint André l’apôtre le frère de saint Pierre.

Nous commémorons aujourd’hui le martyre de l’apôtre saint André (اندراوس) le frère de saint Pierre. Après la pentecôte, il lui fut assigné d’évangéliser la ville de Lod (اللد) ainsi que les territoires kurdes. Lorsqu’il entra à Lod, il trouva que la majorité des habitants de cette ville avaient eu la Foi par l’intermédiaire de saint Pierre. André était accompagné de son disciple Philémon qui avait une voix forte et un langage choisi, il ordonna à ce dernier de monter sur la chaire et de faire la lecture. Quand les prêtres païens apprirent la venue d’André, ils prirent leurs lances et se tinrent à la porte de l’église pour entendre ce qu’il disait et s’assurer qu’il ne calomniait pas leurs idoles. Ils l’entendirent lire la parole de David : « Leurs idoles : or et argent, ouvrage de mains humaines. Elles ont une bouche et ne parlent pas, des yeux et ne voient pas, des oreilles et n’entendent pas, des narines et ne sentent pas. Leurs mains ne peuvent toucher, leurs pieds ne peuvent marcher, et pas un son ne sort de leur gosier ! Qu’ils deviennent comme elles, tous ceux qui les font, ceux qui mettent leur foi en elles. »
Le cœur des païens fut émerveillé et attendri par la beauté de sa voix, ils entrèrent dans l’église et se jetèrent à terre en face de saint André qui les enseigna jusqu’à ce qu’ils crurent en Jésus Christ et tous ceux qui étaient encore païens furent baptisés.
Puis il quitta la ville de Lod et se rendit en territoire kurde ainsi qu’à Axis (اكسيس), Arégnas (أرجناس) et Assifious (أسيفيوس) après s’être rendu avec Barthélémy (برثولماس) à Azerinous (عازرينوس). Les habitants de ses contrées étaient des idolâtres et ne connaissaient pas Dieu. Ils les enseignèrent avec persistance et un grand nombre crurent en Jésus Christ. Ceux qui n’avaient pas cru complotèrent contre saint André et envoyèrent le quérir dans le but de le piéger et de le tuer. Mais ceux qui devaient le convoquer furent séduits par son enseignement et par l’éclat de son visage, alors, ils eurent la Foi et ne retournèrent pas chez ceux qui les avaient envoyés. Ceux-ci se rendirent chez saint André avec l’intention de le bruler. Mais, grâce aux prières de l’apôtre, ils virent un feu venant du ciel qui allait les engloutir et, saisis de crainte, ils crurent.
La réputation de l’apôtre se répandit dans la région et, en conséquence, les prêtres idolâtres cherchaient à le tuer. Ils le capturèrent, le rouèrent de coups et, après l’avoir exhibé dans la ville, le mirent en prison avec l’intention de le crucifier le lendemain. Saint André passa la nuit en prière. Le Christ lui apparut, le réconforta et lui dit : « Ne t’inquiète pas et ne t’agite pas car l’heure de quitter ce monde approche » puis Il le quitta après lui avoir donné la paix.
Le lendemain ils le crucifièrent et le lapidèrent jusqu’à ce qu’il rendit l’âme. Quelques fidèles prirent sa dépouille et l’enterrèrent dans un tombeau privé. De nombreux miracles se manifestèrent.

Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !