4 Baramoudah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

4 Baramoudah

1. Martyre de saint Victor, saint Acace, saint Dèce, sainte Iriny la vierge ainsi que de nombreuses personnes, hommes et femmes, qui les accompagnaient.

2. Décès de saint Eugine.

1. L’Eglise commémore aujourd’hui le martyre de saint Victor (بقطر), saint Acace (أكاكيوس), saint Dèce (داكيوس), sainte Iriny la vierge (ايريني العذراء) ainsi que de nombreuses personnes, hommes, femmes et vierges, qui les accompagnaient. Ces saints vécurent à l’époque de l’empereur Constantin le grand (الملك قسطنطين الكبير) et de son fils qui avaient détruits plusieurs temples païens et les avaient convertis en églises. Lorsque Julien l’apostat (يوليانوس الجاحد) prit les rênes du pouvoir, il institua à nouveau le culte des idoles et il tua un grand nombre de chrétiens. Certaines personnes malveillantes lui rapportèrent ce que faisaient ces saints envers les idoles et leurs temples. Par conséquent, il les fit arrêter et torturer puis, enfin, ils furent décapités et obtinrent ainsi la couronne du martyre.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

2. En ce jour de l’an 96 des martyrs (380 après Jésus Christ) décéda saint Eugine (القديس أوكين). Ce saint naquit à Colzim (Qulzum – القلزم) proche de la mer Rouge et il était contemporain de saint Antoine (القديس أنطونيوس), le père des moines. Il péchait les coquillages et les perles précieuses se trouvant au fond de la mer qu’il vendait afin de distribuer le produit de sa vente aux pauvres et aux déshérités.

Comme il voulut devenir moine, il se rendit dans un des monastères de saint Pacôme (باخوميوس) en haute Egypte. Quelques temps plus tard, il revint dans son village puis alla en Mésopotamie (ما بين النهرين) accompagné de soixante-dix disciples. Puis il s’installa dans une grotte proche de Nisibe (نصيبين) entouré de ses disciples. Plus tard, deux-cent-cinquante moines le rejoignirent, il leur édifia un monastère instaurant, ainsi, le monachisme de cette contrée.

Il fit la connaissance de saint Jacques (القديس يعقوب) avec qui il fut lié d’amitié. Il prédit que celui-ci allait devenir l’évêque de Nisibe et cette prédiction se réalisa.

Dieu réalisa par son intermédiaire plusieurs miracles et des guérisons. Un grand nombre de païens se convertirent à cause de sa bonne réputation. Lorsqu’il avança en âge et qu’approcha l’heure de son décès, il réunit ses disciples, les bénit et les consola. L’un de ceux-ci vit un ange emporter l’âme du saint. Celui-ci fit une courte prière et rendit l’âme entre les mains du Seigneur qu’il avait tant aimé. Sa cellule fut remplie d’une bonne odeur d’encens. Ses disciples prièrent sur sa dépouille et l’enterrèrent dans son monastère proche de Nisibe. Ce monastère portant le nom de Mâr-Eugine (دير مار أوكين أو مار أوجين) se trouve toujours sur le flan du mont al-Azal (جبل الأزل) proche de cette ville et appartient à l’Eglise Syriaque orthodoxe (السريان الأرثوذكس).

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !