3 Toubah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

3 Toubah

Commémoration de l’assassinat des enfants de Bethléem sur l’ordre du roi Hérode.

Nous commémorons en ce jour le martyre en l’an 2 après Jésus Christ des enfants de Bethléem. En effet, Hérode convoqua les mages en secret pour leur faire préciser à quelle date l'étoile était apparue ; puis il les envoya à Bethléem, en leur disant : « Allez vous renseigner avec précision sur l'enfant. Et quand vous l'aurez trouvé, avertissez-moi pour que j'aille, moi aussi, me prosterner devant lui. » Ils y allèrent et ils virent l'enfant avec Marie sa mère ; et, tombant à genoux, ils se prosternèrent devant lui. Ils ouvrirent leurs coffrets, et lui offrirent leurs présents : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. Puis ils rentrèrent chez eux par un autre chemin sur l’ordre de l’ange du Seigneur.
Après le départ des mages, l'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l'enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu'à ce que je t'avertisse, car Hérode va rechercher l'enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l'enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu'à la mort d'Hérode. Ainsi s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie : « D'Égypte, j'ai appelé mon fils. »
Alors Hérode, voyant que les mages l'avaient trompé, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d'après la date qu'il s'était fait préciser par les mages. Il souhaitait ainsi que l’enfant Jésus soit parmi les enfants qui auront été tués. On raconte qu’Hérode, afin d’atteindre son but diabolique, utilisa un stratagème. Il fit proclamer dans cette contrée que César avait donné l’ordre de recenser tous les enfants de moins de deux ans. Il put rassembler ainsi 144 milles enfants sur les bras de leurs mères. Etant convaincu que Jésus était parmi eux, il envoya une troupe de mille soldats qui tuèrent en un jour tous ces enfants sur le flan d’une montagne. Alors s'accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie : Un cri s'élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte : c'est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu'on la console, car ils ne sont plus. En effet la ville de Bethléem est attribuée à Rachel et les enfants ont été assassinés près de son tombeau qui se trouve non loin de cette ville .
L’évangéliste saint Jean a dit (dans l’apocalypse) avoir vu les âmes de ses enfants qui criaient d’une voix forte : « Jusqu'à quand, Maître saint et véritable, resteras-tu sans juger et sans tirer vengeance des habitants de la terre pour avoir versé notre sang ? » Et il leur fut donné à chacun une robe blanche, et il leur fut dit de demeurer encore quelque temps en repos, jusqu'à ce que soient au complet leurs compagnons et leurs frères, qui devaient être tués comme eux. Il a dit aussi que personne ne pouvait entendre la louange que chantaient les quatre vivants et les anciens sinon les cent quarante-quatre mille, les rachetés de la terre. Ils ne se sont pas souillés avec des femmes, ils sont restés vierges . Ils sont avec le Seigneur qui essuie chaque larme qui coule de leurs yeux. Heureux sont-ils et heureuses sont leurs mères qui les ont portées.

Que leurs intercessions soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !