3 Hâtour - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

3 Hâtour

1. Décès de saint Cyriaque.
2. Décès de saint Athanase et sa sœur Irène.

  1. Nous commémorons aujourd’hui le décès de saint Cyriaque (كيرياكوس). Ce saint est né à Corinthe (قورنثية) de parents chrétiens orthodoxes qui lui donnèrent une bonne instruction. Il fut ordonné lecteur (أغنسطس) par Pierre, l’évêque de la ville qui était aussi son parent. Il s’appliqua à la lecture et à l’interprétation de la Bible en surpassant beaucoup de ses contemporains. L’évêque lui avait confié la mission de faire la lecture devant l’assemblée dans l’église et de la lui faire dans sa cellule. Ceci le satisfaisait complètement.
    A l’âge de 18 ans, ses parents voulurent le marier mais il refusa et leur demanda l’autorisation de se rendre dans un monastère pour y recevoir la bénédiction des saints qui y vivaient. Comme il visitait ce monastère assidument, il eut le désir de revêtir l’habit monastique. Il se rendit, alors, à Jérusalem où il rencontra saint Cyrille (كيرلس), l’évêque de cette ville et lui soumit son projet. Celui-ci l’approuva et prophétisa à son sujet en disant : « Celui-ci sera un père qui livrera de nombreux combats et ses enseignements illumineront les âmes d’un grand nombre. Il le bénit et l’envoya auprès de Saint Euthyme le Grand, le père des moines de Palestine (أوتيموس أبي رهبان فلسطين), qui le reçut, le revêtit de l’habit monastique puis le remit à un des anciens du monastère pour qu’il le guide dans le chemin de la piété et pour lui dévoiler les ruses du démon. Ce père eut une bonne conduite et une vie austère d’ascète. Il fut humble et rempli de dévotion. Dieu lui donna le don de guérir les malades qui se présentaient à lui. Il fut réputé pour sa vertu et sa grande sainteté. Saint Cyriaque accompagna aussi saint Cyrille, l’évêque de Jérusalem, au concile de Constantinople où se réunirent 150 pères pour juger Macédonius, l’ennemi du Saint Esprit. Il le combattit à force d’arguments et de démonstrations.
    Saint Cyriaque décéda à un âge avancé. Dieu fit apparaître de nombreux miracles de son corps qui se trouvait encore dans un monastère de Jérusalem au moment de la rédaction de sa biographie, près de 700 ans après son décès. Son corps ne fut pas altéré.

    Que ses prières soient avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi aujourd’hui le décès de saint Athanase (أثناسيوس) et sa sœur Irène (ايريني) après avoir été torturés par Maximien (مكسيميانوس) qui voulait leur faire renier le Christ. Ils furent enfermés dans un puits vide où ils décédèrent.

    Que leurs prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !