29 Bâbâ - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

29 Bâbâ

Martyre de saint Dimitri de Thessalonique.

Nous commémorons aujourd’hui le martyre de saint Dimitri (ديمتريوس) qui vivait à l’époque de l’empereur Maximien (مكسيمسانوس). Ce saint était un jeune chrétien pieux qui vivait à Thessalonique (تسالونيكي). Il étudia de nombreuses sciences, principalement celles qui sont liées à la Foi orthodoxe puis enseigna en proclamant le nom de Jésus Christ et en lançant les avertissements qui s’avèrent nécessaires ramenant de nombreuses personnes à la Foi chrétienne. Il fut dénoncé à Maximien qui ordonna sa convocation.
A cette époque, il y avait un gladiateur auprès de l’empereur. Ce gladiateur était fort de constitution et était considéré comme le plus fort de son époque. Maximien avait promis une grosse prime à quiconque pourrait le vaincre. Un chrétien nommé Nestor (نسطر) qui était dans l’assemblée se présenta pour l’affronter. Il demanda à Dimitri de prier pour lui et de le bénir. Le saint accepta et le bénit en faisant sur son corps le signe de la croix, cette croix par laquelle triomphe quiconque compte sur elle. Nestor se présenta devant l’empereur, combattit le gladiateur et sortit vainqueur de ce combat. Maximien en fut surpris et déçu. Il demanda aux soldats comment ils pouvaient expliquer cette victoire. Ceux-ci lui expliquèrent qu’un homme nommé Dimitri lui avait fait le signe de la croix sur la tête. Ceci mit l’empereur en colère contre le saint et il ordonna qu’il soit fouetté jusqu’à ce qu’il accepte d’adorer les idoles et de les encenser. Comme saint Dimitri ne se soumettait pas, il ordonna de tirer des flèches sur lui jusqu’à ce que son corps soit déchiqueté et qu’il meurt. Les soldats lui rapportèrent cet ordre et il leur répondit : « Faites ce que vous voulez mais sachez qu’il n’est pas question pour moi d’adorer ou d’encenser que mon Seigneur Jésus Christ, le vrai Dieu. »
Les soldats lancèrent leurs flèches sur le saint jusqu’à ce qu’il rendit l’âme. Des fidèles prirent son corps et le déposèrent dans un cercueil en marbre et le cachèrent jusqu’à la fin de l’époque de la persécution. Alors une grande église fut édifiée à Thessalonique et le cercueil y fut déposé. De nombreux miracles eurent lieu en son nom et de l’huile coulaient de son corps ; cette huile guérissait ceux qui la recueillaient avec Foi. Le jour de la fête du saint, cette huile coulait en abondance des murs et des colonnes de l’église. Ceci fut rapporté par les prêtres qui en avaient été témoins.

Que son intercession soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !