29 Amshir - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

29 Amshir

Martyre de saint Polycarpe évêque de Smyrne.

Nous commémorons aujourd'hui le martyre en 167 après Jésus Christ de saint Polycarpe, évêque de Smyrne (بوليكاربوس أسقف سميرنا).
Ce saint débuta sa vie à la fin du premier siècle et fut le disciple de saint Jean l'évangéliste. C'est de lui que le Seigneur parle en disant dans l'apocalypse : « Tu écriras encore ceci à l'Ange de l'Église qui est à Smyrne : Ainsi parle celui qui est le premier et le dernier, celui qui était mort et qui est revenu à la vie : Je connais ta détresse et ta pauvreté ; pourtant tu es riche. Je connais les calomnies de ceux qui se disent Juifs : ils ne le sont pas vraiment, c'est une synagogue de Satan. Sois sans aucune crainte pour ce que tu vas souffrir. Voici que le démon va jeter en prison certains des vôtres pour vous mettre à l'épreuve, et vous serez dans la détresse pendant dix jours. Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de la vie. »
Saint Polycarpe alla à Rome en 157 pour tenter de convaincre l’évêque de cette ville Anicet (أنيكسيتوس) au sujet de la célébration de la fête de Pâque puis retourna chez lui prendre soins de ses fidèles. Il exerça cette charge pendant une très longue durée jusqu’à sa vieillesse. Il écrivit de nombreux articles et poèmes au sujet de l’Incarnation, de la mort, de l’enfer et des tourments, de la sainte vierge Marie, et bien d’autres sujets. Il attira à la Foi un grand nombre de personnes par ses enseignements vivifiants.
Lorsque Marc-Aurèle (مرقس أوريليوس) déclencha la persécution contre les chrétiens, ils mirent la pression sur saint Polycarpe en lui disant : « Maudis le Christ, et tu seras libre ». Polycarpe leur répondit : « Il y a quatre-vingt-six ans que je Le sers et Il ne m'a fait que du bien; comment pourrais-je Le maudire ? Il est mon Créateur, mon Roi et mon Sauveur. »
Le gouverneur lui dit : « Puisque tu te moques des bêtes féroces, je te ferai brûler. » Mais il lui rétorquait : « Tu me menaces d’un feu qui brûle pendant une heure et ne tarde pas à s’éteindre car tu ne connais pas celui du jugement imminent qui brûle les impies et ne s’éteint jamais. Fais ce que tu veux. »
Après de nombreuses persécutions et menaces, ce saint voulut verser son sang pour le nom du Christ. Il réunit son peuple, leur fit ses recommandations en les encourageant à demeurer fermes dans la Foi et leur apprit qu’ils ne le reverront plus. Ils voulurent l’en dissuader en le retenant et se mirent à pleurer. Quant à lui, il se rendit chez le gouverneur et confessa sa Foi en Jésus Christ. Celui-ci ordonna qu’on le décapite et il obtint la couronne de la vie. Quelques fidèles prirent son corps, l’ensevelirent et le mirent en terre avec tous les honneurs.

Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !