27 Hâtour - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

27 Hâtour

Martyre de saint Jacques l’intercis.

Nous commémorons aujourd’hui le martyre de saint Jacques l’Intercis (يعقوب الًَِمقطّع). Ce saint faisait parti des soldats de Yesdegird fils de Sapor (سكراد بن صافور) le roi des Perses. Son talent et sa probité lui firent gravir les plus hauts échelons de la cour du roi et ce dernier n’entreprenait rien sans prendre son avis. Cette haute position fut la faille qu’utilisa le roi pour le détourner de sa Foi en Jésus Christ. Quand sa mère, sa sœur et son épouse apprirent cela, elles lui écrivirent : « Pourquoi as-tu quitté la Foi du Christ pour adorer les éléments qui ont été créés, c’est-à-dire le soleil et le feu ? Si tu persistes, saches que désormais nous serons des étrangères pour toi. » Quand il lut cette lettre, Jacques dit en versant des larmes amères : « Si en suivant ce chemin je deviens étranger pour ma famille, qu’en sera-t-il pour mon Seigneur Jésus Christ ? » Puis il quitta le service du roi pour se consacrer à la lecture de la sainte Bible.
Lorsque le roi fut informé de ce qu’il faisait, il le convoqua et constata la transformation qui s’était produite en lui. Il ordonna qu’on lui coupe les membres l’un après l’autre jusqu’à ce qu’il ne lui resta que le tronc et la tête mais le saint ne cessait de louer Dieu en disant : « Aie pitié de moi selon Ta grande miséricorde. » Puis ayant su qu’il rendra bientôt son âme auprès de son créateur, il fit une prière pour le monde et les fidèles en implorant Dieu d’avoir pour eux de la miséricorde et de la pitié. Et il s’excusait de ne pouvoir se tenir debout devant Lui en disant : « Il ne me reste plus de pieds pour me lever devant Toi ni de mains pour les lever vers Toi. Voici que mes membres sont dispersés autour de moi, alors reçois mon âme auprès de Toi, Seigneur. » A ce moment le Christ lui apparut pour le consoler et lui donner du courage de telle sorte que saint Jacques en fut réjouit. Un soldat le décapita et il obtint la couronne du martyre. Quelques fidèles prirent sa dépouille, l’ensevelirent et la mirent en terre.
Sa mère, sa sœur et son épouse ayant appris ce qui s’était passé en furent heureuses. Elles prirent le corps, l’embrassèrent en pleurant, l’embaumèrent avec des huiles précieuses et le couvrirent de linceuls coûteux. À l’époque des empereurs justes Arcadius (أركاديوس) et Honorius (أونوريوس) une église fut construite en son honneur.
Quand le roi de Perse apprit cela ainsi que les miracles qui étaient faits par l’intermédiaire des corps des saints, il ordonna de les brûler. Quelques fidèles prirent le corps de saint Jacques l’Intercis et le portèrent chez saint Pierre al-Rahaoui (بطرس الرهاوي) évêque de Gaza. Le corps du saint demeura là jusqu’à l’époque de l’empereur Marcien (مرقيان) qui persécuta les orthodoxes. Saint Pierre, l’évêque, prit le corps du martyr et partit pour l’Egypte, à Bahnassa (بهنسا) et s’installa dans un monastère. Une fois, alors qu’ils priaient la louange de la sixième heure , le saint martyr apparut aux moines en compagnie d’autres martyrs perses et s’associa à cette prière, ils bénirent les moines puis les quittèrent après leur avoir dit que le Seigneur voulait que ses reliques restent à cet endroit.
Lorsque l’évêque Pierre voulut retourner dans son pays, il prit le corps du saint avec lui. Mais quand il arriva au bord de la mer, le corps du saint lui fut enlever et retourna à l’endroit où il était.

Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !