27 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

27 Baramhât

1. Commémoration de la crucifixion de notre Seigneur Jésus Christ.

2. Décès de saint Macaire le grand.

3. Martyre de saint Domikios.

 

1. En ce jour de l’an 34 après la nativité de notre Seigneur Jésus Christ eut lieu Sa crucifixion pour le salut du monde. L’Evangile nous apprend que l'obscurité se fit sur toute la terre de la sixième heure jusqu’à la neuvième heure puis son âme quitta son corps. Le rideau du Sanctuaire se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas ; la terre trembla et les rochers se fendirent. Les tombeaux s’ouvrirent ; les corps de nombreux saints qui étaient morts ressuscitèrent.

Par Sa crucifixion le Fils accomplit le mystère du Salut.

Que Ses bénédictions soient avec nous. Amen !


2. En ce jour de l’an 106 des martyrs (390 après Jésus Christ) eut lieu le décès de saint Macaire le grand (أنبا مكاريوس الكبير), le Pneumatophore (porteur de l’Esprit لابس الروح), le père des moines de Scété. Ce saint est né à Chabchir (شبشير) du district de Ménouf (مركز منوف). Son père était un prêtre qui se prénommait Abraham et n’avait aucun enfant. Une nuit il eut une vision au cours de laquelle l’ange du Seigneur lui annonçait qu’il aura un fils, et que la réputation de ce dernier sera répandue sur toute la terre et qu’il aura de nombreux enfants spirituels. Quelques temps plus tard, Abraham eut un fils qu’il nomma Macaire, c'est- à-dire le bienheureux. Macaire était obéissant envers ses parents et la grâce de Dieu le remplit dès son enfance. Lorsqu’il grandit, son père le maria contre sa volonté. Il simula la maladie puis prit l’autorisation de son père d’aller quelques jours dans le désert pour faire une retraite et se reposer. Dans le désert Macaire eut une vision dans laquelle un Chérubin (ًكاروبا) le prenait par la main pour le conduire au sommet d’une montagne du haut de laquelle il lui montra l’étendue du désert tout autour d’eux en lui disant que Dieu lui donne cette montagne en héritage pour lui ainsi que pour ses enfants qui lui succéderont.

A son retour, il trouva que sa jeune épouse était déjà morte en étant encore vierge. Quelques temps plus tard ses parents décédèrent et il distribua aux pauvres tout ce qu’ils lui laissèrent en héritage et s’installa à Chânchour (شنشور). Les habitants de cette ville ayant constaté sa pureté et sa chasteté le conduisirent auprès de l’évêque d’Achmoun (أشمون) qui l’ordonna prêtre. Ils venaient à lui pour communier aux saints sacrements. Puis ils désignèrent pour lui un serviteur qui vendait le fruit de son labeur et lui achetait ce dont il avait besoin.

Lorsque Satan constata sa haute spiritualité, il incita une jeune fille qui avait péché avec un jeune homme de prétendre que saint Macaire était le père de l’enfant. Il fut alors pris à partie par les parents de la jeune fille qui l’humilièrent et le battirent et le forcèrent à prendre en charge la jeune fille et l’enfant. Le temps de l'accouchement étant arrivé, les douleurs se prolongèrent durant quatre jours. Alors, la jeune femme avoua sa médisance envers le saint. Ses parents voulurent lui demander pardon mais il leur échappa et alla à la vallée de Scété. Il avait alors trente ans. Il s’installa à l’endroit où se trouve actuellement le monastère d’al- Baramous et s’adonna à la prière, le jeûne, la lecture des saintes Ecritures ainsi que la méditation.

Plus tard il rendit visite à saint Antoine le grand. Celui-ci le reçut en lui disant qu’il sera bienheureux comme son nom l’indique puis le revêtit du Schème des moines (إسكيم الرهبانة) et saint Macaire retourna dans sa cellule. Il fut rapidement entouré par un grand nombre. Sa bonne réputation se répandit et beaucoup de rois entendirent parler des miracles qu’il faisait.

L’ange du Seigneur lui apparut un jour, le mena au sommet de la montagne près du lac salé occidental, lui demanda de s’installer à cet endroit. Alors saint Macaire construisit une cellule et une église. Il s’agit du monastère actuel de saint Macaire. Lorsque les attaques de Satan s’intensifièrent, il retourna auprès d’abba Antoine pour lui demander ses conseils pour lui-même et pour les moines qui l’entouraient. Ce père dût supporter beaucoups de difficultés provoquées par l’empereur Valens qui faisait partie des adeptes d’Arius. Celui-ci l’expulsa dans l’île de Philae (فيلة) au sud d’Assouan. Dans cette île il convertit le prêtre païen et tous les habitants après avoir sauvé la fille de ce dernier du démon qui la torturait. Par la suite il retourna à son monastère.

Ce saint a été réputé pour son humilité et son amour pour ses enfants spirituels. Il était patient envers eux et occultait leurs défauts. Une voix lui parvint du ciel et lui dit : « Bienheureux es-tu Macaire car, dans ta spiritualité, tu recouvres les défauts comme ton créateur l’a fait. »

Lorsqu’il eut achevé son bon combat, saint Antoine et saint Pacôme lui rendirent visite accompagnés d’un groupement d’anges et de saints. Alors il rendit son âme entre les mains du Seigneur après avoir atteint l’âge de 90 ans environ. Son corps se trouve toujours à son monastère dans la vallée de Scété.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


3. En ce jour de l’an 78 des martyrs (362 après Jésus Christ) eut lieu le martyre de saint Domikios (دوميكيوس). Ce saint était originaire d’Antioche où il s’était isolé et vivait

pieusement en pratiquant l’ascétisme. Il était très réputé à cause des miracles qu’il avait reçu le don de faire. De plus, il guérissait les malades et chassait les démons. Lorsque julien l’apostat passa par-là, il aperçut l’attroupement et s’informa au sujet de ce saint. Il se mit en colère, le convoqua et lui dit : « Si tu demeures dans cette caverne pour plaire à Dieu, pourquoi cherches-tu à plaire aux hommes ? Pourquoi ne te caches-tu pas d’eux ? » Le saint lui répondit : « Je me suis offert corps et âme à Dieu, le Dieu du ciel et de la terre, le Seigneur Jésus Christ. J’ai vécu de nombreuses années reclus dans cette caverne. Toutefois il m’est impossible de chasser cette foule qui est venue animée d’une Foi profonde. » Ayant entendu cela, l’empereur ordonna à ses soldats d’enfermer le saint dans la caverne et de l’emmurer. En conséquence, il rendit l’âme et obtint la couronne du martyre.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !