25 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

25 Baramhât

1. Décès de saint Prisca, l’un des 70 disciples.

2. Martyre de saint Onésiphore, l’un des 70 disciples.

3. Décès du pape Mathieu III le 100ème patriarche.

 

1. Nous commémorons en ce jour le décès de saint Prisca (فريسكا) l’un des 70 disciples. Il était israélite de la tribu de Benjamin (سبط بنيامين) et ses parents observaient la Loi divine. Il faisait partie de ceux qui suivirent le Sauveur en écoutant ses enseignements et en voyant ses miracles.

Ce saint était l’un des soixante-dix disciples que le Seigneur a désignés et il se trouvait avec les apôtres dans la chambre haute le jour de la Pentecôte lorsque l’Esprit Saint se répandit sur eux. Il proclama l’Evangile dans plusieurs contrées puis fut sacré évêque de Khouranis (خورانيس). Ensuite il se préoccupa de l’enseignement des habitants de cette ville et les baptisa et, lorsqu’il eut achevé son bon combat il décéda en paix et obtint la couronne céleste. Saint Paul le mentionna dans son épître à Timothée en disant : « Salue Prisca et Aquilas, ainsi que ceux de la maison d’Onésiphore. »

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


2. L'Eglise commémore aussi aujourd'hui le martyre de saint Onésiphore (أنيسيفورس) l’un des 70 disciples. Le ministère de ce saint eut lieu à Ephèse (أفسس) mais lorsque l’apôtre saint Paul fut emprisonné à Rome, il lui rendit visite le servit et lui apporta son aide. Par la suite il fut arrêté par Adrien (أدريانوس), le gouverneur d’Ephèse qui le tortura, le traina sur les pierres et les ronces jusqu’à ce qu’il obtienne la couronne du martyre. Saint Paul fit son éloge dans sa seconde épître à Timothée en disant : « Que le Seigneur fasse miséricorde à la famille d’Onésiphore qui m’a plusieurs fois rendu courage et qui n’a pas eu honte de mes chaînes de prisonnier. »

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


 

3. En ce jour de l’an 1362 des martyrs (1646 après Jésus Christ) décéda le pape Matthieu III (متاوس الثالث), le 100ème patriarche de la prédication de saint Marc. Ce saint naquit à Toukh-el-Nassârah (طوخ النصارى). Ses parents qui étaient chrétiens et pieux lui donnèrent une excellente éducation chrétienne puis il étudia les livres théologiques. La grâce de Dieu le combla et il rechercha la vie monastique. Il se rendit au monastère de saint Macaire où il devint moine. Il y mena une vie de prières et de privations. Alors, il fut ordonné prêtre puis higoumène et devint l’abbé du monastère. Lorsque décéda le pape Jean XV (يؤانس الخامس عشر)  les évêques, les notables et tous les fidèles se mirent d’accord pour le choisir comme patriarche et ils le sacrèrent en 1631 et lui donnèrent le nom de Matthieu.

Après l’intronisation de ce pape, il s’occupa du troupeau du Christ comme il se doit. A son époque, le calme et la paix s’installèrent dans l’Eglise. Mais Satan l’envia et il incita une personne mal intentionnée de le dénoncer auprès du gouverneur. Celui-ci lui infligea une grosse amende mais les fidèles se cotisèrent pour la payer.

A l’époque de ce patriarche, il y eut une grande inflation en terre d’Egypte qui provoqua la mort d’un grand nombre parmi le peuple. Il consacra un métropolite pour l’Ethiopie.

Il décéda à Toukh après avoir achevé son bon combat et fut enterré dans l’église de ce village.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !