25 Bâbâ - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

25 Bâbâ

1. Décès de saint Apollo et saint Apip
2. Consécration de l’église de Saint Julius El-Akfahsi

  1. Nous commémorons aujourd’hui le décès du juste abba Apollo (الأنبا أبللو), qui était semblable aux anges et celui d’abba Apip (الأنبا أبيب) le pieux combattant.
    Abba Apollo est né à Akhmim (أخميم). Son père se nommait Amani (أماني) et sa mère Aïssi (ايسي) et ils étaient tous les deux justes devant Dieu, ils suivaient les chemins qu’Il a tracés et recevaient avec charité les étrangers et les saints. Toutefois ils n’avaient pas d’enfants. Une nuit sa mère vit en songe un homme lumineux planter un arbre dans sa demeure. Cet arbre ayant grandit et produit du fruit, cet homme lui dit dans le songe : quiconque mange de ce fruit vivra éternellement. Elle en a manger, trouva son gout agréable et se demanda si elle produira du fruit. A son réveil, elle raconta à son mari le songe qui l’informa avoir fait le même songe et tous les deux glorifièrent Dieu et redoublèrent de piété et d’austérité ne se nourrissant que de pain et de sel et jeunant un jour sur deux. Quelques jours plus tard elle se trouva enceinte et elle priait constamment jusqu’à son accouchement.
    Lorsque l’enfant grandit, il apprit la théologie et eut le désir de mener une vie de moines. Ce désir continuait à progresser jusqu’à ce qu’il fit la connaissance d’Apip et qu’ils allèrent tous les deux dans un monastère et y devinrent moines. Ils y pratiquaient les exercices d’austérité et eurent une conduite agréable à Dieu.
    Saint Apip décéda le vingt-cinq Paopi. Quand à Apollo, il se rendit au mont Abloug (جبل أبلوج) où il fut entouré d’une foule immense à qui il enseigna la crainte de Dieu et comment l’adorer. Quelque fois ils commémoraient la mémoire de saint Apip en application de ce qui est écrit dans la Bible : « Toujours on fera mémoire du juste . » et aussi « La mémoire du juste est en bénédiction . »
    Abba Apollo eue une longue vie et installa plusieurs monastères où il eut un grand nombre de frères. Ceci eut lieu à l’époque de saint Macaire le grand. Ce dernier entendit parler d’abba Apollo, il se réjouit et lui écrivit une lettre remplit d’enseignements et de consolations.
    Saint Apollo se rendit chez saint Amonious (القديس أموني). Il vit une sainte femme debout au milieu des flammes sans qu’elles la brulent. Quand le Seigneur voulut l’appeler à Lui, ce saint décéda en paix.

    Que ses prières soient avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi la consécration de l’église dédiée à Saint Julius El-Akfahsi (يوليوس ألاقفهصى). Le martyre de ce saint eu lieu à Toa (طوة) après la mort de Dioclétien (دقلديانوس), au début du règne de Constantin (قسطنطين) avant que ce dernier n’aie eu la Foi. Lorsque cet empereur eut la Foi et que le christianisme se répandit à travers l’empire, des églises furent construites en l’honneur des martyrs. Constantin entendit parler de saint Julius, avec ses serviteurs, qui prenait soin des reliques des martyrs, les ensevelissait et rédigeait les actes de leurs vies. Il sut que ce saint subit aussi le martyre à son tour, loua sa conduite et ses actions. Il fit construire en son honneur une église à Alexandrie où furent déposer les reliques se saint Julius. Cette église fut consacrée par le pape Alexandre accompagné de quelques évêques.

    Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !