24 Hâtour - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

24 Hâtour

Commémoration des vingt quatre prêtres.

Nous commémorons aujourd'hui les vingt quatre prêtres incorporels qui se tiennent autour du trône de Dieu. Ils sont exaltés plus que tous les saints et les ordres spirituels à cause de leur proximité de Dieu. Ils intercèdent pour le genre humain en offrant à Dieu tout-puissant les prières des saints sous forme d'encens qui s'élève de leurs encensoirs d'or. Ils font monter vers Dieu les prières et les aumônes qui Lui sont offertes selon ce qu'à écrit l'évangéliste Jean dans l'apocalypse : « Moi, Jean, j'ai vu une porte ouverte dans le ciel. Et la voix, que j'avais déjà entendue, pareille au son de la trompette, me disait: "Monte jusqu'ici, et je te ferai voir ce qui doit arriver par la suite." Aussitôt je fus saisi par l'Esprit. Un trône était dressé dans le ciel, et sur le Trône siégeait quelqu'un. Celui qui siège ainsi a l'aspect du jaspe ou de la cornaline ; et tout autour du Trône, il y a un halo de lumière, avec des reflets d'émeraude. Tout autour de ce Trône, vingt-quatre trônes, où siègent vingt-quatre Anciens, portant des vêtements blancs et des couronnes d'or. » « Chacun tenait une harpe et des coupes d'or pleines de parfums qui sont les prières des saints » qui sont sur terre, ils l’offrent au Tout-Puissant.
Jean dit aussi que : « Les quatre Vivants ne cessent pas de proclamer jour et nuit : ‘Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur, le Dieu tout-puissant, celui qui était, qui est et qui vient.’ Chaque fois que les Vivants rendent gloire, honneur et action de grâce à celui qui siège sur le Trône, à celui qui vit pour les siècles des siècles, les vingt-quatre Anciens tombent à genoux devant celui qui siège sur le Trône, et ils adorent celui qui vit pour les siècles des siècles ; ils jettent leur couronne devant le Trône en disant : ‘Notre Seigneur et notre Dieu, tu es digne de recevoir gloire, honneur et puissance puisque c'est toi qui as créé toutes choses : par ta volonté elles existent et elles ont été créées.’ » Et à chaque fois qu’un jugement émanait de Dieu ils se prosternent et disent « Grandes et admirables sont tes œuvres, Seigneur Dieu, le Tout-Puissant ! Justes et vrais sont tes chemins, Roi des nations ! Qui ne te craindrait, Seigneur ? A ton nom qui ne rendrait gloire ? Seul tu es saint ! Toutes les nations viendront se prosterner devant toi, car voici manifestés tes jugements ! »
Les pères de l’Eglise ont institué cette fête en leur honneur.

Que leurs intercessions soient avec nous et gloire soit à Dieu éternellement. Amen !