23 Toubah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

23 Toubah

1. Martyre du disciple saint Timothée.
2. Décès d’abba Cyrille IV le 110ème pape d’Alexandrie.

  1. Nous commémorons aujourd’hui le martyre en l’an 97 après Jésus Christ de saint Timothée (تيموثاؤس), le disciple. Ce saint était né dans la ville de Lystres de la province de Lycaonie (لسترة من أعمال ليكاؤنية) en Asie mineure d’un père grec païen qui adorait les astres et d’une mère juive nommée Eunikè ou Eunice (أفنيكي) . Lorsque saint Paul proclama l’Evangile à Lystres, ce jeune homme entendit son enseignement et constata les miracles que Dieu réalisait par son intermédiaire. Il crut et se fit baptiser rejetant les idoles de son père. Il devint disciple de saint Paul le suivant dans ses voyages et partageant ses difficultés.
    En l’an 53, saint Paul le sacra évêque d’Ephèse et de ses environs. Il annonça la Bonne Nouvelle ramenant de nombreuses personnes à la Foi et il les baptisait. Saint Paul, l’apôtre, lui écrivit deux épitres : la première en 65 et la seconde peut de temps avant 97. Dans ces épîtres il l’appelle « mon enfant bien-aimé » et l’incite à poursuivre l’enseignement. Il lui explique le rôle de l’évêque, du prêtre, du diacre et de la veuve. Il le met en garde contre les faux prophètes et lui conseille de ne pas se précipiter dans l’imposition des mains mais de choisir avec discernement les membres de la hiérarchie ecclésiastique. Saint Timothée porta à leurs destinataires quatre épîtres de saint Paul : la première aux Corinthiens, la seconde aux Philippiens, la troisième aux Thessaloniciens et la quatrième aux Hébreux.
    Ce saint conduisit le troupeau du Christ de la meilleure façon en éclairant l’esprit des fidèles par son enseignement, ses avertissements et ses réprimandes. Il ne cessa pas de reprocher aux juifs et aux grecs leur manque de Foi. Ceux-ci le jalousèrent et s’attroupèrent contre lui en le battant jusqu’à ce qu’il rendit l’âme. Les fidèles prirent son corps et l’enterrèrent.

    Que ses prières soient avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi le décès d’abba Cyrille IV (الأنبا كيرلس الرابع) le 110ème pape d’Alexandrie. Ce père naquit dans le village d’al-Sawamaa oriental (الصوامعة شرق) du district de Guirga (جرجا) aux environs de l’année 1816. Ces parents étaient pieux et le nommèrent David (داود) lui donnant le prénom de son arrière grand père. Son père s’occupa activement de son éducation et son instruction. Lorsqu’il atteignit l’âge de 22 ans, il se rendit au monastère de saint Antoine car il rejetait les vanités de ce monde. Dans le monastère il pratiqua la vertu et l’ascétisme ce qui conduisit le père Athanase al-Quoulousni (أثناسيوس القلوصني), l’abbé du monastère, à le revêtir des vêtements des moines. A partir de ce moment il continua à se documenter et à apprendre.
    Deux ans après, l’abbé du monastère décéda. Les moines furent unanimes pour choisir ce père pour lui succéder. En conséquence, il fut ordonné prêtre et nommé abbé du monastère par abba Pierre al-Gawli (أنبا بطرس الجاولي), le 109ème pape. Dès lors, il s’occupa sans relâche des affaires du monastère et des moines.
    Cet abbé avait une intelligence vive et une grande connaissance des affaires de l’Eglise. Aussi, lorsqu’il y eut un désaccord dogmatique entre les éthiopiens, le pape Pierre al-Gawli demanda à cet abbé de s’y rendre pour résoudre le problème ce qu’il fit à la perfection. Son retour d’Ethiopie eut lieu le 13 juillet 1852 après Jésus Christ alors que le pape Pierre était décédé le 15 avril précédent. Pour la désignation du successeur de ce pape, il se forma deux groupe, l’un proposait le père David alors que l’autre avait un autre choix. Devant cette difficulté, ils s’entendirent pour le sacrer métropolite général en 1853. Quatorze mois plus tard, ils constatèrent son discernement dans la conduite des affaires et il fut sacré patriarche le 28 Pachôns 1571 des martyrs (1854 après Jésus Christ).
    Il se dévoua à l’éducation et l’enseignement des jeunes et institua une école copte qui était rattachée au patriarcat et une autre école à harat el sakkayine (حارة السقايين). Il insistait particulièrement sur l’enseignement de la langue copte. Il acheta une grande imprimerie qui servit à imprimer les livres liturgiques. En résumé nous pouvons dire que son action eut un grand effet sur la progression des coptes.
    Ce patriarche fit reconstruire l’église du patriarcat mais ne put achever sa tâche car il s’absenta une seconde fois en Ethiopie.
    Ce pape était un savant qui connaissait à fond les canons de l’Eglise. Il prenait soin des pauvres et des nécessiteux et était très aimé des fidèles. Il décéda le 23 Taubi 1577 des martyrs (1861 après Jésus Christ)

    Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !