23 Kyahk - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

23 Kyahk

1. Décès du prophète David.
2. Décès de saint Timothée, l’anachorète.

  1. Nous commémorons en ce jour le décès en l’an 2990 après la création du monde du prophète et du roi David fils de Jessé (داود بن يسى). Il est le second roi d’Israël et le premier parmi leurs rois à avoir une conduite vertueuse et parfaite. Par ailleurs il est issu de la tribu de Juda (قبيلة يهوذا) de la ville de Bethléem (بيت لحم). Dieu l’a choisi pour succéder à Saül fils de Qish (شاول بن قيس) comme roi d’Israël après que celui-ci lui aie désobéi. En effet Dieu ordonna à Samuel d’oindre l’un des fils de Jessé. Samuel choisit l’ainé qui avait une belle prestance et était le plus fort. Mais Dieu ne l’accepta pas et dit à Samuel : « Ne considère pas son apparence ni la hauteur de sa taille, car je l'ai écarté. Les vues de Dieu ne sont pas comme les vues de l'homme, car l'homme regarde à l'apparence, mais le Seigneur regarde au cœur. » Jessé montra tous ses fils à Samuel qui choisit David. Il lui donna l’onction et Dieu l’accompagnait dans toutes ses actions. La pureté de son cœur et son humilité ont favorisé sa victoire contre le roi Saül qui, de son côté, a voulu le tuer a plusieurs reprises. Une fois Saül était parti à la recherche de David pour le tuer et, la nuit venue, il voulut se reposer et s’endormit. Alors, David s’approcha de lui et lui coupa furtivement le pan de son manteau pour lui montrer qu’il aurait pu le tuer mais il ne l’avait pas fait . Une autre fois, l’ayant trouvé endormi, il prit sa lance et sa gourde d’eau qui étaient à côté de lui sans lui faire de tort. Lorsque ses frères l’incitèrent à tuer Saül, il leur répondit : « que le Seigneur me garde de porter la main sur l'oint du Seigneur ! » Lorsque quelqu’un lui annonça la mort de son ennemi, il en fut attristé et déchira ses vêtements et, pour punir le régicide, il « appela l'un des garçons et dit : ‘Approche et frappe-le !’ Celui-ci l'abattit et il mourut. »
    Dieu a honoré ce prophète en réunissant en lui un grand nombre de vertus parmi lesquelles l’humilité. C’était un prophète, un parfait juste et un bon roi mais il se surnommait entre autres : un chien crevé, après une simple puce ! Dieu lui a rendu ce témoignage : « J'ai trouvé David, fils de Jessé, c'est un homme selon mon cœur » A cause de David, Dieu protégea Jérusalem tout au long de sa vie et après son décès. La descendance de David a régné sur le peuple de Dieu qui s’est nommé le fils de David. Le livre des psaumes lui est attribué et il est plein de bonnes paroles et d’enseignements précieux.
    David était puissant car il était soutenu par Dieu. Une fois, dans sa jeunesse, alors qu’il gardait le troupeau de son père, il fut attaqué par un loup et une autre fois par un lion qui voulaient dévorer les moutons. Il tua le loup et démit les mâchoires du lion.
    Lorsque l’armée de Saül confronta les Philistins, Goliath, le géant, sortit de leurs rangs. Sa taille était de six coudées et un empan (ستة أذرع وشبر). Il avait sur la tête un casque de bronze et il était revêtu d'une cuirasse à écailles; la cuirasse pesait cinq mille sicles (شاقل) de bronze. Le bois de sa lance était comme un liais de tisserand et la pointe de sa lance pesait six cents sicles de fer. Pendant quarante jours il sortait des rangs des Philistins et lançait un défi aux Israélites mais aucun des soldats n’osa relever ce défi. Or David était venu rendre visite à ses frères. Lorsqu’il vit et entendit Goliath, il ne put supporter son arrogance. David prit son bâton en main, il se choisit dans le torrent cinq pierres bien lisses et les mit dans son sac de berger, sa giberne, puis, la fronde à la main, il marcha vers le Philistin. Goliath se moqua de lui et blasphéma contre Dieu. David lui répondit : « Tu marches contre moi avec épée, lance et cimeterre, mais moi, je marche contre toi au nom du Seigneur Sabaot, le Dieu des troupes d'Israël que tu as défiées. » Il mit la main dans son sac et en prit une pierre qu'il tira avec la fronde. Il atteignit le Philistin au front; la pierre s'enfonça dans son front et il tomba face contre terre, alors, il lui trancha la tête avec sa propre épée et effaça la honte d’Israël.
    David vécut soixante-dix ans dont trente avant que Samuel l’ait oint. Il était né en l’an 1120 avant Jésus Christ.

    Que ses prières soient avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi aujourd’hui le décès de saint Timothée, l’anachorète. Il avait des parents pieux aimant Dieu, qui l’élevèrent chrétiennement. Il fut attiré par la vie monastique et alla dans un monastère où il devint moine. Comme il aimait l’isolement, il s’installa dans une cellule proche du monastère où il vécut du fruit de son travail manuel. Le Démon voulut le piéger. Une moniale vint plusieurs fois lui acheter ce qu’il confectionnait. En raison de leurs nombreuses rencontres une amitié naquit entre eux et ils partagèrent la même table pour manger. Quelques temps plus tard, saint Timothée se rendit compte de la ruse de Satan pour le faire tomber dans le péché, il se souvint de l’heure de la mort et du jugement dernier. Il se leva et s’échappa de cet endroit. Dieu lui indiqua un lieu où, à côté d’un palmier, il y avait une source d’eau. Il s’y installa et mena une vie d’ascétisme et de prière intense au point que les animaux sauvages lui étaient familiers. Il demeura dans cet endroit trente années et ses cheveux poussèrent au point de le dispenser de vêtements. Après avoir accomplit son bon combat, il décéda en paix.

    Que ses prières soient avec nous et gloire soit à Dieu éternellement. Amen !