23 Bashans - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

23 Bashans

1. Décès de saint Junias, un des soixante-dix disciples.

2. Martyre de sainte Tekla pendant le martyre du prince Claude.

3. Décès de saint Potamon le confesseur.

4. Martyre de saint Julien et sa mère à Alexandrie.

 

1. Nous commémorons en ce jour le décès de saint Junias (القديس يونياس), un des soixante-dix disciples que le Seigneur a choisi pour proclamer le Royaume des Cieux. Il naquit à Beit-Gébraïl (بيت جبرائيل) de la tribu de Juda (سبط يهوذا). Il était présent lors de la descente du Saint Esprit le jour de la Pentecôte. Il accompagna saint Andronique (أندرونيقوس) pour la prédication de l’Evangile. Ces saints étaient en contact avec saint Paul qui leur transmit ses salutations dans son épître aux Romains. Après le décès de saint Andronique, saint Junias l’ensevelit et le mit en terre puis pria le Seigneur pour ne pas qu’il soit séparé de son ami. Alors, il décéda le lendemain.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


2. Nous commémorons aussi en ce jour le martyre de sainte Tekla (القديسة تكلا). Ceci arriva pendant le martyre du prince Claude (اقلاديوس) sous le joug d’Arien, le gouverneur d’Antinoë. Cette sainte était la fille d’un dignitaire d’Assiout nommé Karâs (كاراس). Elle se rendit noblement vêtue sur la place des tortures alors que saint Apamôn (أبامون) subissait la torture et que les six soldats qui accompagnaient le prince ainsi que les 142 enfants et les 28 femmes parmi leurs mères étaient morts martyrs. Elle discuta avec Claude et Apamôn comme s’ils étaient ses frères. Ceci provoqua la colère d’Arien qui ordonna qu’elle soit décapitée à l’aube. Ceci arriva à l’est d’Assiout.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


3. Nous commémorons aussi aujourd’hui le décès de saint Potamon (بوتامون) le confesseur en l’an 56 des martyrs (340 après Jésus Christ). Il était évêque d'Héraclée (هيراقليا) en Egypte. Selon le pape Athanase l’apostolique il reçut la gloire d’un double martyre, en confessant la Foi devant les païens et en soutenant la divinité de Jésus christ devant les hérétiques d’Arius.

Lorsque Maximin Daïa (مكسيكيانوس) déclencha la persécution contre les chrétiens en 310 après Jésus Christ, saint Potamon subit un grand nombre de tortures et eut un œil crevé. Ces marques de souffrances lui attirèrent le respect pendant le concile de Nicée (مجمع نيقية) auquel il participa en 325. Il y montra beaucoup de zèle contre les ariens. Il accompagna le pape Athanase au concile de Tyr (مجمع صور) en 335 et y prit sa défense. Il fit des reproches à l’évêque Eusèbe (يوسابيوس) qui avait été son compagnon en prison lui demandant comment il pouvait accepter de juger saint Athanase, le champion de la Foi alors qu’il avait était lâche et avait encensé les idoles. En conséquence il considérait qu’Eusèbe n’avait plus le droit de présider ce concile.

A l’époque de l’empereur Arien Constance (قسطنطيوس), le préfet Philagrius (فيلوجريوس) parcourut l’Egypte en compagnie du patriarche usurpateur Grégoire (غريغوريوس). Ils étaient entourés de soldats qui torturaient les orthodoxes et bannissaient les évêques. Saint Patamon fut l’un de ses victimes. Il reçut des coups de bâtons jusqu’à ce qu’on le crût mort. Quelques fidèles le soignèrent et le guérirent mais, peu de temps plus tard, il décéda des suites de ce qu’il avait subi à l’instar de nombreux autres confesseurs.

Que la bénédiction de leurs prières soit avec nous. Amen !


4. Nous commémorons aussi le martyre de saint Julien (يوليانوس) et de sa mère à Alexandrie.

Que la bénédiction de leurs prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !