22 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

22 Baramhât

1. Décès de saint Cyrille, évêque de Jérusalem.

2. Décès de Joseph d’Arimathie, le juste.

3. Décès de saint Michel, évêque de Nakadah.

 

1. En ce jour de l’an 102 des matyrs (386 après Jésus Christ) eut lieu le décès de saint Cyrille (كيرلس), l’évêque de Jérusalem. Ce saint naquit dans cette ville en l’an 315 après Jésus Christ et eut une éducation chrétienne. Il excella dans la connaissance des sciences spirituelles ainsi que des lettres grecques. Saint Maxime (مكسيموس) l’ordonna diacre puis prêtre et lui assigna de guider les catéchumènes juifs et païens dans la basilique de la résurrection. Il poursuivit cette tâche pendant seize années au cours desquelles il enseignait et prêchait et les gens s’attroupaient autour de lui pour l’écouter.

Après le décès de saint Maxime, saint Cyrille fut choisi pour lui succéder. Il poursuivit ses enseignements en les amplifiant surtout avec la propagation de l’hérésie d’Arius (الهرطقة الأريوسية) dont il était un des pourfendeurs. Pour cela il fut la cible préférée de leurs attaques au point qu’il fut exilé trois fois de son diocèse et il supporta cela avec patience en rendant grâce à Dieu. Finalement, il rentra dans son diocèse en 370 après Jésus Christ.

Ce père était un des principaux participants au concile de Constantinople. Il rédigea un livre au sujet de l’Incarnation, l’acte de Foi et le baptême des catéchumènes. Lorsqu’il acheva son bon combat il décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès du juste Joseph d’Arimathie (يوسف الرامي). Celui-ci était originaire de Judée et il était un homme bon et juste. Tout en étant membre du Sanhédrin, il était aussi secrètement disciple de Jésus. Il n’était pas présent à la réunion qui s’est tenue pour juger le Seigneur Jésus Christ car il n’était pas d’accord avec les Juifs pour qu’Il soit crucifié. Après la mort du Christ sur la Croix, il demanda à Ponce Pilate de lui remettre le corps de Jésus pour l’ensevelir et l’enterrer. Le gouverneur accepta et Joseph descendit le corps de sur la Croix l’ensevelit dans du lin propre. Nicodème (نيقوديموس) se joignit à lui en apportant une grande quantité d’aromates pour en recouvrir le corps du Sauveur. Joseph le déposa dans son tombeau neuf qu’il avait creusé dans le rocher puis le ferma avec une grande pierre et partit.

Après la résurrection du Seigneur, Joseph resta avec les apôtres. Dès que le Saint Esprit s’est repandu sur eux, il vendit tout ce qui lui appartenait et remit le revenu aux apôtres pour les distribuer aux pauvres puis partit prêcher l’Evangile.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


3. Nous commémorons aussi le décès de saint Michel (انبا ميخائيل), l’évêque de Nakadah (نقادة). Ce saint décéda à un âge avancé et il bénéficiait d’une très bonne réputation.

Ce saint fut sacré évêque sur cette ville le 12 Messory 1391 des martyrs (1675 après Jésus Christ) par le pape Matthieu (Matteos) IV (متاوس الرابع) le 102ème patriarche. Il participa au sacre du pape Jean XVI (يوأنس السادس عشر) le dimanche 9 Paramhat 1392 (1676 après  Jésus Christ) à l’église saint Mercure le titulaire des deux épées (كنيسة الشهيد العظيم مرقوريوس أبي سيفين) dans le vieux Caire.

A son époque Nakadah reçut la visite du chroniqueur dominicain Vanselb (الراهب الدومينيكاني فانسلب) avec qui il eut un entretien.

Ce saint évêque prit soin de ses fidèles puis décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !