21 Bashans - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

21 Bashans

1. Commémoration de la sainte Vierge Marie, la Mère de Dieu.

2. Décès de saint Marcien.

1. L’Eglise célèbre aujourd’hui la commémoration mensuelle de la Mère de Dieu, la très sainte Vierge Marie par qui est venu le sauveur du monde.

Que sa sainte intercession soit avec nous. Amen !


2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès vers la fin du quatrième siècle de saint Marcien (القديس مارتينيانوس). Ce saint naquit en Césarée de Palestine (قيصرية فلسطين) et devint moine auprès d’un saint homme sur une montagne nommée « mont du navire » (جبل السفينة).Il mena son combat spirituel par l’adoration perpétuelle.

Une femme de mauvaise conduite entendit parler de lui et voulut l’entrainer dans le péché. Elle se rendit vêtue de guenilles et lui demanda de l’héberger jusqu’au lendemain matin. A cause de sa forte insistance, il finit par accepter et l’installa dans un coin isolé de sa cellule. Le lendemain il voulut lui dire de partir, il trouva qu’elle s’était apprêtée et tentait de le séduire. Il se précipita hors de la cellule, alluma du feu et y mit les mains et les pieds en se disant : « Si tu ne peux pas supporter ce feu ordinaire, comment pourras-tu supporter celui de la géhenne ? » A la vue de cela, la femme eut très peur, remit ses guenilles, et, se jetant à ses pieds, elle lui demanda de la pardonner en promettant de passer le restant de sa vie dans le repentir. Alors, il lui indiqua un monastère de femme à Bethlehem où elle pouvait s’installer.

A cause de cet épisode, le saint eut peur des ruses du démon et partit s’installer sur une île déserte. Un jour une forte tempête se leva et un navire se brisa contre les rochers. Une femme qui s’y trouvait s’agrippa à une planche jusqu’à ce qu’elle arrive sur cette île. Le saint lui donna tous les vivres dont il disposa et, se jetant dans la mer, s’accrocha à cette planche qui le ramena sur la terre ferme. Alors, il décida de ne plus s’installer nulle part et erra pendant deux ans dans les déserts. Lorsqu’il ressentit que son décès était proche, il se rendit à Athènes où il tomba malade. Il rencontra l’évêque de cette ville et lui narra son histoire puis il rendit l’âme à Dieu. Il fut enseveli et enterré avec un grand honneur.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !