2 Toubah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

2 Toubah

1. Décès de saint Théonas, le 16ème pape d’Alexandrie.
2. Martyre de saint Gallinicus, évêque d’Oussime.

  1. Nous commémorons aujourd’hui le décès en l’an 300 après Jésus Christ de saint Théonas (ثاؤنا), le 16ème pape d’Alexandrie. Ce saint était un savant pieux, humble, rempli de douceur et d’amour envers tous ses contemporains. Grâce à ses bonnes relations, il put construire à Alexandrie une église dédiée à la sainte Vierge, la Mère de Dieu. En effet, jusqu’à son époque, les fidèles priaient et célébraient la sainte liturgie chez eux ou dans les cavernes par peur des incroyants. Par ailleurs, il ce rapprocha de ceux qui n’avaient pas encore embrassé la Foi et entretint avec eux de bonnes relations et put ramener à la Foi en Jésus Christ un grand nombre d’entre eux et les baptiser.
    Pendant la première année de son pontificat, il baptisa saint Pierre qui lui succéda sur le siège apostolique. On dit qu’il l’ordonna lecteur (اغنسطس) alors qu’il n’avait que cinq ans, diacre (شماس) à douze ans et prêtre (قس) à seize ans.
    A son époque, il y avait à Alexandrie un homme nommé Sabellius (سبيليوس) qui prêchait que le Père, le Fils et le Saint Esprit étaient le même Être. Il l’excommunia et prouva la fausseté de ses enseignements. Après avoir achevé son combat sur terre, il décéda en paix. Saint Théonas demeura sur le siège de saint Marc 19 ans.Que ses prières soient avec nous. Amen !
  2. Nous commémorons aussi le martyre de saint Gallinicus (غللينيكوس), évêque d’Oussime (أوسيم). Lorsque Dioclétien apprit que cet évêque incitait les gens à éviter l’adoration des idoles, il ordonna qu’on l’arrête et le torture. Ayant appris cela, le saint réunit ses fidèles à Oussime, célébra la sainte liturgie eucharistique et les fit communier au Corps sacré et au Sang précieux puis leur apprit qu’ils ne le reverront plus. Ils furent remplis de tristesse et ne purent pas le convaincre de se cacher des soldats.
    Ces derniers l’emmenèrent et le livrèrent à Arien le gouverneur d’Antinoë (أريانوس والي أنصنا) qui le fit torturer mais le Seigneur le guérissait et lui donnait de la force. Puis le gouverneur l’emmena avec lui en bateau à Kao (قاو) puis à Toukh (طوخ) sans arrêter de le torturer. Sur le bateau, il sentit ses derniers instants arriver, il demanda à un marin de déposer son corps sur un mont dès que le bateau sera arrivé à terre. Après son décès, le marin fit comme il le lui avait demandé. Des fidèles arrivèrent par inspiration divine, ils emmenèrent le corps et l’ensevelirent puis le cachèrent jusqu’à la fin de la persécution.Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !