2 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

2 Baramhât

Martyre de l’évêque saint Makrawi

 

En ce jour de l’an 21 des martyrs (305 après Jésus Christ) eut lieu le martyre d’abba Makrawi (أنبا مقراوي جريس), l’évêque. Ce saint naquit de parents chrétiens à Achmoun Greis ( أشمون جريس) qui se trouve au gouvernorat d’al-Ménoufieh (المنوفية). Ses parents étaient riches autant spirituellement que matériellement. Ils lui donnèrent une bonne éducation. Lorsqu’il grandit il pratiqua le jeune, la prière et la lecture de la sainte Bible. En raison de sa bonne réputation, il fut consacré évêque de Nikiou (نقيوس). Alors il mena un combat pour enseigner ses fidèles et les affermir dans la Foi orthodoxe.

Le gouverneur, Younanyous (يونانيوس) convoqua saint Makrawi et lui suggéra d’adorer les idoles mais le saint rejeta sa demande. Alors il lui fit subir des tortures et des humiliations mais le Seigneur le secourra. Younanyous l’envoya ensuite auprès du gouverneur d’Alexandrie Armanius (أرمانيوس) qui le fit jeter en prison et, là, le Seigneur fit des miracles par son intermédiaire. Lorsqu’Armanius apprit ce qu’il faisait, il le fit torturer cruellement et finalement le fit décapiter.

Saint Julius El-Akfahsi (يوليوس ألاقفهصى) prit le corps du saint, le mit dans un linceul, déposa une croix sur sa poitrine et l’envoya avec ses serviteurs vers les siège de son diocèse, à Nikiou. La barque qui les transportait s’arrêta au niveau de sa ville natale d’Achmoun Greis. Comme nul ne put la faire bouger, ils comprirent que le Seigneur a trouvé bon que le corps du saint demeure à cet endroit. Alors, les habitants de la ville sortirent vers les rives du Nil portèrent le cercueil avec tous les honneurs et en chantant des cantiques et ils l’enterrèrent.

Ce saint vécut cent trente et un ans dont soixante-neuf ans dans la hiérarchie de l’Eglise et accomplit son bon combat.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !