18 Kyahk - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

18 Kyahk

1. Transfert des reliques de saint Tite à Constantinople.
2. Commémoration de saint Héraclès, le martyr, et de saint Philémon le prêtre.

  1. Nous commémorons aujourd’hui le transfert des reliques de saint Tite (تيطس) le disciple de notre Seigneur et le compagnon de saint Paul, l’apôtre. Ces reliques étaient à l’origine sur l’ile de Crète et furent transférées à Constantinople sur l’ordre de l’empereur Constantin après que celui-ci soit monté sur le trône grâce aux faveurs du Christ.
    Cet empereur prit soin d’embellir les églises qui se trouvaient sur son royaume, et plus particulièrement celles qui étaient à Constantinople, sa capitale, en y mettant de belles œuvres d’art ainsi que des pierres précieuses. Il s’occupa aussi de les enrichir en biens spirituels en y amenant les reliques des apôtres, des martyrs et des saints. Lorsqu’il apprit que les reliques de saint Tite se trouvaient en Crète, il y envoya une délégation de prêtres qui ramenèrent le cercueil à Constantinople avec tous les honneurs qui lui sont dus et il fut placé à l’intérieur d’un beau sanctuaire qui avait été spécialement construit pour lui.
    Dieu honora ce disciple en faisant apparaitre de nombreux miracles de son corps. Alors que les hommes portaient le cercueil pour l’introduire dans le sanctuaire, celui-ci tomba sur le pied de l’un des porteurs et il fut brisé. L’homme prit un peu d’huile de la lampe qui était allumée devant l’icône du saint, fit une onction sur le pied puis fit un bandage et passa la nuit dans l’église à côté du cercueil car il était incapable de rentrer chez lui. Le lendemain il trouva son pied guéri et il ne subsistait que la trace du sang qui avait coulé. Il en fut surpris ainsi que tous ceux qui le virent. Après s’être lavé le pied pour retirer la trace du sang il rentra chez lui en marchant normalement sans aucune douleur. Chemin faisant, il louait Dieu et parlait de ce miracle à tous ceux qu’il croisait.

    Que les prières de saint Tite soient avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi saint Héraclès le martyr (اياركلاس), et saint Philémon le prêtre, l’anachorète (الشهيد فيليمون القس المتوحد) et le martyr.

    Que leurs prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !