18 Bashans - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

18 Bashans

1. Commémoration de la Pentecôte.
2. Décès de saint Georges, le compagnon de saint Abraam.

 

1. L’Eglise commémore aujourd’hui le jour de la Pentecôte où l’Esprit Saint se répandit sur les disciples dans la chambre haute.

« Ils se trouvaient réunis tous ensemble. Soudain un bruit survint du ciel comme un violent coup de vent : la maison où ils étaient assis en fut remplie tout entière. Alors leur apparurent des langues qu’on aurait dites de feu, qui se partageaient, et il s’en posa une sur chacun d’eux. Tous furent remplis d’Esprit Saint. »

Que la bénédiction de cette fête soit avec nous.


2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès de saint Georges (جورجي) le compagnon de saint Abraam (أبرآم) en l’an 409 des martyrs (693 après Jésus Christ). Ce saint naquit de

parents chrétiens et il gardait le troupeau de son père. Il fut attirait par la vie de méditation et jeûnait toute la journée en distribuant sa nourriture aux autres berges. En conséquence, Dieu l’affermissait et le faisait croître dans la vertu. Il eut un penchant pour le monachisme, quitta le troupeau et voulut se rendre dans la vallée de saint Macaire (برية القديس مكاريوس). En chemin, il vit une colonne de lumière qui guidait ses pas. Il en fut réjoui et ressentit de la consolation. Tout d’un coup, cette colonne disparut et un vieil homme lui apparut et lui dit : « En passant par une ville, j’ai rencontré un homme dont les vêtements étaient déchirés criant et pleurant en disant : ‘un lion a dévoré mon fils alors qu’il gardait les moutons.’ Je suis convaincu que c’est ton père. Tu devrais retourner pour le réconforter car il est écrit : ‘Honore ton père et ta mère’3 ensuite tu pourras revenir dans la vallée.

Le jeune homme répondit : « Il est aussi écrit ‘Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi’.4 A l’instant le vieillard se transforma en fumée et disparut. Georges sut qu’il s’agissait d’une feinte du démon, alors, il rendit grâce à Dieu. Immédiatement l’ange Gabriel prit l’aspect d’un jeune homme qui l’accompagna jusqu’au mont d’abba Orion (أنبا أوريون) proche de la vallée de Scété où il devint le disciple d’un saint moine pendant dix ans pendant lesquels il ne gouta pas d’aliment cuit ni de fruit. Il passait les nuits à prier et à méditer les livres de la sainte Bible au point qu’il en apprit quatorze par cœur. Son combat lui valut qu’une troupe d’anges s’entretienne avec lui pour le consoler et l’encourager. Une fois saint Georges voulut s’isoler et mener une vie d’ermite, il s’avança dans le désert profond. Néanmoins, deux anciens lui apparurent et lui expliquèrent qu’en ce qui le concerne ceci ne faisait pas partie du dessein de Dieu. Alors, il revint sur ses pas.

Par la grâce de Dieu, abba Abraam arriva au mont Orion où il rencontra abba Georges. Ils s’entretinrent des merveilles de Dieu et ressentirent leur union dans les souhaits et les requêtes. Ils décidèrent de vivre ensemble pour se soutenir et s’entre-aider. Ils se rendirent à l’église pour prier toute la nuit pour connaitre la volonté de Dieu à ce sujet. On dit que saint Jean le baptiste (يوحنا المعمدان) leur apparut et leur demanda de vivre ensemble dans la vallée de saint Macaire (إسقيط مكاريوس). Saint Abraam partit en premier pour préparer un emplacement pour saint Georges qui quitta le mont Orion après avoir reçu la bénédiction des pères. Abraam lui présenta son maitre abba Jean (أنبا يوأنس) l’higoumène de la vallée de Scété. Ils s’installèrent dans la cellule appelée « Béjig » (بيچيج) proche de celle abba Jean. Cette cellule faisait partie des repères du monastère jusqu’au 14ème siècle et fut visitée par le pape Benjamin II   (1327 – 1339 après Jésus Christ). Ils vécurent ensemble s’encourageant mutuellement jusqu’à la maladie d’abba Abraam. Celui-ci subit de forte douleurs pendant 18 ans tandis qu’abba Georges le servait, priait pour lui et lui faisait la lecture de la Bible jusqu’à son décès. Cinq mois après, son frère abba Georges, qui avait atteint 72 ans, décéda à son tour. Il fut enterré avec abba Abraam.

Que la bénédiction des prières d’abba Georges soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !