17 Baramoudah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

17 Baramoudah

1. Martyre de saint Jacques le majeur, un des douze apôtres ainsi que le frère de saint Jean le bien-aimé.

2. Décès de saint Nicodème.

1. En ce jour de l’an 44 après Jésus Christ eut lieu le martyre de l’apôtre saint Jacques, fils de Zébédée (يعقوب بن زبدي). Il est surnommé Jacques le majeur pour qu’il soit différentié de Jacques le mineur, fils d’Alphée (يعقوب الصغير بن حلفى). Il naquit et fut élevé à Bethsaïde (بيت صيدا) de Galilée (الجليل) qui est aussi la ville de saint Pierre (بطرس) et saint André (أندراوس). Il était célibataire comme son frère Jean (يوحنا).

Saint Jacques et son frère furent appelés par le Seigneur en même temps que Pierre et André ; alors, ils quittèrent leur barque et leur père et Le suivirent. De plus le Christ le choisit pour qu’il soit témoin de d’évènements mémorables tel que la résurrection de la fille de Jaïre (إقامة ابنة يايرس) ainsi que Sa transfiguration sur le mont Thabor (جبل طابور). Ils étaient aussi présents avec lui au jardin de Gethsémani (بستان جثسماني) lors de Sa passion.

Après que le Saint Esprit se soit répandu sur les apôtres, ce saint proclama la Bonne Nouvelle en Judée et en Samarie. Ceci déclancha l’animosité des juifs qui le dénoncèrent à Hérode Agrippa (هيرودس أغريباس). Ils prétendirent que saint Jacques incitait à ne pas payer l'impôt à César mais, plutôt, de donner l’argent aux pauvres et aux nécessiteux. Hérode le fit arrêter et, voulant se concilier les bonnes grâces des juifs, il le fit décapiter et saint Jacques obtint la couronne du martyre.

Il est considéré comme le premier martyr parmi les apôtres et c’est le seul dont le martyre est évoqué dans la sainte Bible. Son corps se trouve actuellement dans une grande cathédrale portant son nom située à Compostelle (كومبوستيلا) en Espagne.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès de saint Nicodème (نيقوديموس) qui a embaumé notre Sauveur après son ensevelissement. Ce saint était un pharisien et membre du sanhédrin (سنهدريم) et il vint retrouver le Christ pour discuter de la seconde naissance. Il fut convaincu par les explications que lui a données notre Seigneur. De plus, il prit Sa défense lors de Son jugement devant le sanhédrin.

Son amour pour le Christ se révéla lors de la crucifixion de notre Seigneur. En effet, avec Joseph d’Arimathie, ils ensevelirent Son corps. Saint Jean précise dans son Evangile qu’ « il apportait un mélange de myrrhe et d’aloès pesant environ cent livres. » Cette quantité prouve sa richesse et son grand amour pour le Christ.

Il crut en Jésus Christ, alors, il eut une conduite chrétienne et vertueuse puis il décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !