16 Tout - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

16 Tout

1. Consécration des autels de la basilique de la résurrection.
2. Translation des reliques de saint Jean Chrysostome.

  1. Nous commémorons aujourd’hui la consécration en l’an 226 après Jésus Christ des autels de la basilique de la Résurrection à Jérusalem. En effet pendant la vingtième année du règne de Constantin (قسطنطين) et après le concile de Nicée (نيقية), sainte Hélène (هيلانة), la mère de l’empereur, informa son fils qu’elle avait fait un vœu de se rendre en pèlerinage à Jérusalem. Elle voulait recevoir la bénédiction de ces lieux saints et rechercher le bois de la sainte Croix vivifiante. Constantin en fut réjouit et mit à sa disposition une grande somme d’argent ainsi qu’un contingent militaire qui l’escorta. A son arrivée, après avoir reçu les bénédictions de ces lieux saints, elle se mit à la recherche de la sainte Croix qu’elle trouva avec beaucoup de difficultés. Elle ordonna alors la construction d’un grand nombre d’autels sur les lieux de la Résurrection, sur le Golgotha, à Gethsémani, à l’emplacement de la chambre haute et à Bethléem. Elle voulait aussi les orner de pierres précieuses, d’or et d’argent.
    Il y avait à cette époque-là à Jérusalem un saint évêque qui lui déconseilla de le faire car, lui dit-il, les nations les attaqueront peut de temps après et les détruiront pour voler les pierres précieuses, l’or et l’argent. Il lui conseilla plutôt de faire des constructions solides et de distribuer aux pauvres ce qui restera. Elle accepta les conseils de l’évêque, lui remit l’argent et le chargea de surveiller les travaux de construction. A son retour elle informa l’empereur de ce qu’elle avait fait. Celui-ci en fut heureux et envoya une somme considérable d’argent pour que les artisans soient payés comme il se doit et qu’ils ne se rebellent point. Lorsque, dix ans plus tard, les travaux de construction furent terminés, Constantin envoya des messagers au patriarche de Constantinople ainsi que saint Athanase (اثانسيوس) le patriarche d’Alexandrie afin qu’ils s’y rendent tous les deux accompagnés de leurs évêques. Ils y retrouvèrent le patriarche d’Antioche ainsi que l’évêque de Jérusalem et consacrèrent ensemble les autels qui avaient été construits le 16 Thout.
    Le lendemain, le 17 Thout, ils firent une procession avec la sainte Croix et passèrent dans tous ces endroits et adorèrent le Seigneur.

    Que leurs prières soient avec nous jusqu’au dernier soupir. Amen !

  2. Nous commémorons aussi la translation des reliques des saint Jean Chrysostome (يوحنا ذهبي الفم) en l’an 472 après Jésus Christ, soit trente ans après son décès, à l’époque de Théodose II le jeune (ثاؤدوسيوس الصغير).

    Que son intercession soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !