16 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

16 Baramhât

1. Apparition de la sainte Vierge Marie à l’église de sainte Damiana à Choubra au Caire.

2. Décès du pape Michel (Khaïl) 1er, le 46ème patriarche de la prédication de saint Marc.

 

1. L'Eglise commémore aujourd'hui l’apparition de la sainte Vierge Marie en ce jour de l’an 1702 des martyrs (mardi 25 mars 1986 après Jésus Christ). Ceci eut lieu la quinzième année du pontificat du pape Chénouda III, le 117ème patriarche, à l’église de sainte Damiana  ( القديسة دميانة) qui est située sur les terrains de « Papadopoulo » (أرض بابا دوبلو) dans le quartier de Choubra au Caire.

Ces apparitions eurent lieu sur les coupoles de l’église devant des milliers de personnes. Elles se prolongèrent pendant plusieurs mois et un grand nombre de personnes sans discrimination bénéficières de ses miracles.

En fait, ce qui se passa sur les coupoles de cette église évolua progressivement. D’abord il y eut une lumière étrange dont on ne pouvait pas connaitre la source. Puis, la lumière commença à se former et les gens constatèrent des miracles ce qui conforta leurs cœurs et attisa leur croyance. Simultanément, il y eut plusieurs manifestations spirituelles telles que l’apparition de colombe en soirée, la propagation d’une odeur d’encens ainsi qu’une lumière éblouissante qui jaillissait dans différents endroits de l’église.

Les médias égyptiens et étrangers parlèrent de ces apparitions qui furent confirmées par la commission d’enquête que sa sainteté le pape Chénouda III avait chargé de rechercher la vérité.

Que l’intercession de la sainte Vierge Marie soit avec nous. Amen !


 

2. L'Eglise commémore aussi aujourd'hui le décès en l’an 483 des martyrs (768 après Jésus Christ) de notre père, le pape Michel (Khaïl) 1er (الأنبا خائيل الأول), le 46ème patriarche de la prédication de saint Marc.

Ce père était moine pieux du monastère de saint Macaire le grand à Scété. Après le décès de son prédécesseur, le pape Théodore (ثيؤدوروس), les évêques, les prêtres et les notables se mirent d’accord pour choisir ce moine pour lui succéder à cause de sa vertu et sa piété. Il fut consacré le 17 Thout 460 des martyrs (743 après Jésus Christ) et il plut pendant trois jours d’affiler après une sécheresse qui avait duré deux ans. Les alexandrins considérèrent cela comme un bon pressage.

Ce pape eut à subir de grandes épreuves de la part du gouverneur, Abd-el-Malek ibn Marawan (مروان بن الملك عبد) tel que l’emprisonnement et des coups cruels. Lorsque le roi de Nubie, Kyriakos (كرياكوس), apprit cela, il se mit en colère, monta une armée de cent mille hommes, envahit la haute Egypte puis campa autour de Fostat (ألفسطاط) (Le Caire) menaçant de détruire la ville. Voyant cette armée, le gouverneur prit peur et relâcha le patriarche avec beaucoup d’égards puis lui demanda d’intervenir en vue d’une réconciliation avec le roi de Nubie. Il accepta et alla à la rencontre du roi avec une assemblée du clergé pour lui demander d’accepter la paix avec le gouverneur. Kyriakos accepta et retourna dans son pays.

En conséquence, le gouverneur estima le pape Michel et soulagea les chrétiens de tout ce qu’ils subissaient. Son estime pour le pape augmenta lorsque sa fille qui était possédée par un esprit mauvais fut soulagée grâce aux prières du patriarche.

Quand il eut accompli son bon combat, il décéda en paix. Ce saint demeura sur le siège patriarcal vingt-trois ans et six mois.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !