14 Tout - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

14 Tout

Décès de saint Agathôn le stylite

Nous commémorons en ce jour le décès de saint Agathôn le stylite (القديس أغاثو العمودي). Il était originaire de la ville de Tanis (تنيس). Son père portait le nom de Matra (مطرا) et sa mère celui de Marie (مريم). Tous les deux vivaient dans la sainteté, craignant Dieu, faisant l'aumône et se préoccupant des malheureux. Ce saint aspirait à la vie monastique.
A l'âge de trente cinq ans il fut ordonné prêtre et passait tout son temps à l'église. Il demandait à Notre Seigneur sans relâche de l'aider à quitter ce monde pour s'installer dans le désert. Finalement le Seigneur exauça son vœux et il quitta la ville pour aller à Tarnout (ترنوط) et de là au désert. L'ange du Seigneur lui apparut vêtu comme un moine et le conduisit au monastère de saint Macaire. Il y rencontra deux anciens Abraham (أبرآم) et Georges (جورﺠﺔ), devint leur disciple et demeura avec eux trois ans. A la fin de ces trois ans, ils l'emmenèrent devant l'autel en présence de l'higoumène abba Youhannes (ﻴﺅنس), ils prièrent trois jours sur les vêtements monastiques dont ils allaient le vêtir, puis le revêtir du saint froc (أﻹسكيم). A partir de ce moment là, il s'adonna à la prière, au jeune, au combat et à l'adoration perpétuels. Il couchait à même le sol au point qu'il avait la peau collée à ses os. Il lisait souvent la vie de saint Siméon le stylite ce qui lui donna l'envie de mener une vie d'ermite. Il consulta les pères qui approuvèrent son souhait et prièrent pour lui. Il partit et arriva aux alentours de Sakha (سخا) où il demeura dans une petite église. Les fidèles lui construisirent un logement au dessus d'un pilier où il s'installa.
Dieu fit de nombreux miracles par l'intermédiaire de ce saint, tels que guérir des malades et chasser des démons.
• Un homme possédé par un démon égarait les gens, saint Agathôn s'asseyait au milieu de l'église et les gens l'entouraient en tenant des branches d'arbre pour l'écouter. Ce saint fit venir le possédé et pria pour lui. Le démon le quitta.
• Une femme prétendit que saint Ménas lui parlait. Elle demanda aux habitants du village de creuser un puits dans lequel ils plongeraient les malades pour guérir. Le père pria sur elle jusqu'à ce que l'esprit mauvais la quitte. Il ordonna alors qu'on rebouche ce puits.
• Un autre frappait les fous qui devenaient raisonnable un petit laps de temps. Les gens crurent qu'il chassait les démons. Le saint lui fit demander de venir le voir mais il refusa et ne voulut pas se repentir. Les fous l'entourèrent. Un jour le gouverneur passa par là et ces fous l'insultèrent. Le gouverneur le fit arrêter et torturer jusqu'à la mort.
• Des démons lui apparurent sous l’apparence d’anges qui chantaient de beaux cantiques et l’honoraient. Il comprit leur ruse par la puissance du Christ. Il fit le signe de la Croix, alors ils disparurent.
Lorsque le Seigneur voulut le reposer des fatigues de ce monde, il fut atteint d’une courte maladie puis rendit l’âme entre les mains de Dieu. Tous ceux qui profitaient de ses sermons le pleurèrent. Ce père vécut 100 ans dont il passa 40 dans le monde, 10 au désert et 50 en ermite.

Que ses prières nous protègent de l’ennemi et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !