13 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

13 Baramhât

1. Martyre des 40 saints de Sébaste.

2. Décès de saint Denys le 14ème pape d’Alexandrie.

3. Retour de saint Macaire le grand et saint Macaire d’Alexandrie de leur exil.

 

1. En ce jour de l’an 36 des martyrs (320 après Jésus Christ) eut lieu le martyre des quarante saints de Sébaste (الأربعون شهيد ًا بمدينة سبسطية) en Syrie. Ils étaient officiers d’une légion romaine placée sous les ordres de Licinius le païen. Ils refusèrent d’offrir des sacrifices aux idoles et confessèrent leur Foi devant le gouverneur de la ville qui les avait convoqués. Il les menaça de les dégrader mais ils lui répondirent : « Nous préférons perdre nos grades militaires plutôt que de perdre notre Seigneur Jésus Christ, notre Dieu. » Alors ils furent emprisonnés et passèrent toute la nuit à prier. L’ange du Seigneur leur apparut dans leur sommeil pour les encourager à demeurer fermes jusqu’à la fin pour obtenir la couronne du martyre.

Après cela, le gouverneur les convoqua les fit lapider mais les pierres rebondissaient vers ceux qui les envoyaient. Comme il y’avait dans cette région un étang congelé, le roi ordonna qu’on les y jette. Leurs membres furent disloqués à cause du froid. L’un d’entre eux voulut se réfugier dans un bain tiède à proximité alors il mourut rapidement à cause de la différence de température.

Un garde vit des anges descendre du ciel en tenant des couronnes. Ils les déposaient sur la tête de chacun des trente-neuf martyrs. Il en restait une dans la main d’un ange. Dès lors, son cœur s’ouvrit et il se jeta alors dans l’étang en criant : « Je suis chrétien » et il obtint la couronne qui restait libre et fut compté parmi les martyrs. Puis le gouverneur ordonna qu’ils .)البحر( soient jetés dans le fleuve

Le troisième jour ces martyrs apparurent en songe à l’évêque de Sébaste lui demandant d’aller sur le fleuve pour retirer leur corps. Il s’y rendit avec des prêtres et prirent les corps avec respect et les déposèrent dans un lieu privé.

Que la bénédiction de leurs prières soit avec nous. Amen !


2. En ce jour de l’an 264 après Jésus Christ eut lieu le décès de saint Denys (ديونيسيوس) le 14ème patriarche de la prédication de saint Marc. Ce père naquit à Alexandrie vers la fin du deuxième siècle de parents Sabéens (مذهب الصابئة) qui adoraient les planètes et ils l’éduquèrent suivant les préceptes de cette religion.

Un jour une vielle femme chrétienne qui passait par là voulut lui vendre quelques feuillets des épîtres de l’apôtre saint Paul contre une pièce d’or. Il les lui acheta et, lorsqu’il les lu, il en fut réjoui, puis demanda à cette femme de lui apporter le restant alors elle lui apporta trois autres épîtres et comme il en demandait encore elle lui conseilla de se rendre à l’église où il trouvera toutes les connaissances qu’il désirait et qui lui seront offertes gratuitement. Il suivit ses indications et devint le disciple d’un diacre nommé Augustin (أوغسطين). Ayant lu la totalité des épîtres de saint Paul, il se rendit auprès du pape Dimitri (دمتريوس), le 12ème patriarche, et il proclama sa Foi devant lui. Alors, il reçut le baptême puis s’enrôla à l’école théologique où il excella et, en conséquence, il fut ordonné diacre par le pape. Plus tard, le pape Héraclas (ياروكلاس), le 13ème patriarche, l’ordonna prêtre et lui offrit le poste de directeur de l’école de théologie. A partir de ce moment il poursuivit l’enseignement et le baptême de ceux qui acceptaient la Foi chrétienne.

Après le décès de saint Héraclas, le père Denys fut choisi pour lui succéder et il fut consacré le 1er Taubi de l’année 246 après Jésus Christ. Lorsque l’empereur Dèce (قيصر داكيوس) déclencha la persécution des chrétiens, il voulut arrêter le pape Denys mais celui-ci s’échappa. Après le décès de Dèce, il écrivit à l’empereur Trébonien Galle (غالوس قيصر) alors la persécution se calma mais le pape dut faire face aux hérésies. Il s’attaqua au sabellianisme (بدعة سابيليوس) ainsi qu’à l’enseignement de Paul de Samosate (بدعة بولس الساموساطى).

Saint Denys écrivit plusieurs lettres concernant la Foi dont la plupart sont connues de nos jours et lorsque saint Denys acheva son bon combat il décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


3.  Nous commémorons aussi aujourd’hui le retour d’abba Macaire le grand (مقاريوس الكبير) de leur exil sur l’ile de Philae (جزيرة فيلة) et d’abba Macaire d’Alexandrie (مقاريوس الإسكندري) en haute Egypte. Ceci eut lieu en ce jour de l’an 92 des martyrs (376 après Jésus Christ). En effet ils avaient été exilés par l’empereur Arien Valens (والس) à cet endroit dont les habitants étaient païens et ils firent subir aux deux saints de grandes épreuves pendant trois ans.

Un jour, la fille du prêtre païen de cette ile fut possédée par un démon qui ne se lassait pas de la torturer. Saint Macaire le grand avança vers elle et pria, alors le Seigneur la guérit instantanément. Le père de la jeune fille ainsi que tous les habitants de l’ile eurent immédiatement la Foi. Les deux saints leur enseignèrent les vérités du christianisme et les baptisèrent la veille de la fête de l’Epiphanie. Ils transformèrent le temple en église et ils y célébrèrent la sainte liturgie eucharistique et les firent communier aux saints sacrements.

Voulant retourner chez eux, ils ne retrouvaient pas leur chemin. Un ange du Seigneur leur apparut et les guida jusqu’à Alexandrie et de là ils allèrent à Scété. A leur arrivée, ils furent reçus avec une grande joie par tous les moines.

Que la bénédiction de leurs prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !