12 Bâbâ - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

12 Bâbâ

1. Décès de saint Démétrios 1er le 12ème pape d'Alexandrie.
2. Martyre de saint Matthieu l'évangéliste.
3. Commémoration de l'archange Michel.

  1. En ce jour de l'an 224 après J.C. décéda le saint père Démétrios 1er (ديمتريوس الأول), le 12ème pape d'Alexandrie. Ce père était chaste et ne s'intéressait pas aux désirs de la chair.
    Ce saint était un paysan analphabète, ne sachant ni lire ni écrire, et il était marié depuis quarante sept ans lorsqu'il fut choisi comme patriarche. Ils avaient vécu tous les deux dans la chasteté pendant toute cette période et nul n'était au courant de ce secret.
    Lorsqu'approcha le décès de saint Julien (يوليانوس), le 11ème patriarche, un ange du Seigneur lui apparut dans une vision et lui apprit l'histoire de ce saint et l'informa qu'il lui succédera sur le trône patriarcal. L'ange lui donna un indice : « Demain, un homme viendra te voir, il aura avec lui une grappe de raisin. Garde-le et bénis-le. » A son réveil, il informa les évêques et les prêtres de son entourage de ce qu’il avait vu.
    Le lendemain, saint Démétrios trouva une grappe de raisin qui avait poussé hors saison. Il l’arracha et la porta au patriarche pour obtenir sa bénédiction. A sa vue, saint Julien le prit par le bras et dit à ceux qui étaient présents : « Voici celui qui sera votre patriarche après moi » et il le bénit. Alors ils le gardèrent auprès d’eux jusqu’au décès du pape Julien et accomplirent les prières de consécration. Saint Démétrios fut alors rempli de la grâce divine. Le Seigneur illumina son intelligence et il apprit la lecture et l’écriture. Il étudia les saintes écritures et leurs commentaires et la grâce se répandait de ses lèvres lorsqu’il enseignait. Il promut le calcul de l’épacte (ألأبقطى حساب) qui établit les bases pour le calcul des dates du carême. Avant cette période les chrétiens jeunaient immédiatement après l’épiphanie (la fête du baptême de notre Seigneur) comme le christ avait jeuné 40 jours immédiatement après son baptême. La semaine sainte était jeunée séparément de sorte que la fête de Pâques soit le dimanche qui suit immédiatement la pâque juive.
    Il y avait d’autres chrétiens qui fêtaient le 14 Nissân (نيسان), c'est-à-dire qu’ils fêtaient en même temps que les juifs sans prendre garde que la pâque chrétienne, qui célèbre la résurrection du Christ, a eu lieu après la pâque de Moïse. C’est pour cela que le pape Démétrios prit soin de fixer des règles pour les jeunes et les fêtes chrétiennes et il disposa le carême immédiatement avant la semaine sainte. Il écrivit une lettre en ce sens à l’évêque de Jérusalem Agapiane (أغابيانوس), Maxime (مكسيموس) le patriarche d’Antioche, le patriarche de Rome ainsi qu’à d’autres qui en approuvèrent le contenu et l’appliquèrent jusqu’à ce jour sauf l’Eglise de Rome qui a adopté depuis le 16ème siècle le calendrier grégorien. Les patriarches de l’Eglise copte ont donc eu le privilège de fixer la Pâque chrétienne et d’envoyer des lettres à tous les chrétiens afin que tous fêtent Pâque le même jour et que la joie soit totale.
    Dieu a toujours soutenu ce pape en raison de sa pureté. Il avait le don de voir le Christ faire avancer ceux qui étaient dignes de la communion et repousser toute personne indigne en lui montrant son péché. Il confessait alors son péché et le patriarche le lui reprochait en lui disant : « quitte ton péché et repent toi, ensuite viens et communie aux saints sacrements. » Son peuple vécut dans la droiture à son époque.
    Comme ce patriarche blâmait les pécheurs sans cesse et les incitait au repentir, certains se rebellèrent et se mirent à murmurer : « Cet homme est marié, comment peut-il nous faire de reproches ? » Le Seigneur voulut alors montrer ses vertus au grand jour. L’ange du Seigneur lui apparut de nuit et lui dit : « Démétrios, ne recherche pas ton salut en laissant les autres demeurer dans le doute et périr. Puis il lui dit : « Tu dois dévoiler au peuple le secret que tu as avec ta femme afin d’ôter le doute. » Le lendemain, après la liturgie eucharistique, il demanda au peuple de ne pas quitter l’église. Il mit de la braise sur le manteau de sa femme et dans sa manche et ils firent ensemble le tour de l’église sans que leurs vêtements ne se brulent. L’assemblée fut stupéfaite par ce miracle, alors il leur apprit que lui et sa femme vécurent dans la chasteté jusqu’à ce jour. Le peuple cessa de douter de lui et tout le monde fut assuré de sa chasteté.
    A son époque plusieurs hérétiques rédigèrent des livres interdits, il les excommunia. Parmi eux se trouvait Clément, Origène et Arien.
    Tout au long de son magistère, il n’arrêta pas d’enseigner son peuple et d’enraciner les croyants dans la vraie Foi. Lorsqu’il vieillit et devint faible, on le portait jusqu’à l’église pour qu’il puisse enseigner. Ce père atteint l’âge de 105 ans, dont 15 ans avant son mariage, 47 ans jusqu’à ce qu’il devint patriarche et 43 ans sur le trône apostolique, puis il décéda en paix.

    Que la bénédiction de sa prière soit avec nous. Amen !

  2. Nous commémorons aussi aujourd’hui le martyre de saint Matthieu l’évangéliste (متى الانجيلي). Il faisait parti des douze apôtres et se nommait Lévi. C’est lui qui était assis à son bureau de collecteur d’impôts à la sortie de Capharnaüm. Le Christ lui dit : « suis-moi » et laissant tout, il se leva et le suivit . Il fit un grand festin chez lui pour le Christ. Les pharisiens récriminèrent en disant à ses disciples : « pourquoi votre maître mange-t-il et boit-il avec les publicains et le pécheurs. Jésus leur répondit « Ce ne sont pas les gens en bonne santé qui ont besoin du médecin mais les malades. Je suis venu appeler non pas les justes mais les pécheurs, pour qu’ils se convertissent. »
    Saint Matthieu prêcha l’Evangile en Palestine, à Tyr et à Sidon puis alla en Ethiopie. Il entra dans la ‘ville des prêtres’ et les ramena à la connaissance de Dieu. Quand il voulut entrer dans la ville, il rencontra un jeune homme qui lui dit qu’il ne pouvait pas entrer dans la ville sauf s’il rasait la tête et la barbe et tenait un rameau à la main. Il fit cela. Chemin faisant, alors qu’il repensait à cela, le Christ lui apparut sous l’aspect de ce jeune homme, il le rassura et l’encouragea puis le quitta. Matthieu réalisa alors que ce jeune homme était le Seigneur lui-même.
    Il entra dans cette ville comme s’il était l’un de ses prêtres et se dirigea vers le temple d’Apollon (أبللون). Il y rencontra le grand prêtre de ce temple et discuta avec lui au sujet des dieux qu’ils adoraient. Il lui montra que ces dieux n’entendent ni ne voient rien mais que le seul vrai Dieu est celui qui a créé le ciel et la terre. Dieu fit un miracle par l’intermédiaire de ce saint. En effet, une table dressée descendit du ciel devant eux et ils furent inondés d’une grande lumière. Quand Armious (أرميوس) le prêtre vit ce miracle, il lui demanda : « quel est le nom de ton Dieu ». L’apôtre lui répondit : « Mon Dieu est notre Seigneur le Christ. » Armious se convertit et une grande foule le suivit. Lorsque le gouverneur de la ville entendit cela, il ordonna de les faire bruler. Mais le fils du gouverneur mourut. L’apôtre Matthieu pria sur lui et implora Dieu de ressusciter ce jeune. Dieu l’exauça et fit revenir le jeune garçon à la vie. Le gouverneur, ayant vu cela, se convertit ainsi que le reste des citoyens de cette ville. Matthieu les baptisa, il ordonna des prêtres et consacra un évêque.
    Après avoir prêché dans d’autres villes, il retourna à Jérusalem où il prêcha quelques Juifs qui se convertirent et reçurent le baptême. A leur demande il écrivit le début de son Evangile en hébreux. On dit qu’il l’acheva en Inde. Ceci eu lieu dans la première année du règne d’Euclide (اقلوديوس), la neuvième après l’ascension.
    Saint Matthieu mourut martyr par lapidation sur l’ordre du gouverneur Festus (فسطس). Il fut enterré à Carthage de Césarée (قرطاجنة قيسارية) par quelques fidèles dans un lieu sacré.

    Que sa prière soit avec nous. Amen !

  3. Le 12ème jour de chaque mois copte nous commémorons l’archange Michel, le chef des troupes célestes. Il se tient devant le trône céleste de Dieu et intercède pour le genre humain.

    Que ses intercessions soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !