11 Bashans - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

11 Bashans

1. Décès d'abba Paphnouté, l'évêque.

2. Martyre de sainte Théoclia épouse de saint Juste fils de l’empereur Numérien.

 

1. Nous commémorons en ce jour le décès de saint Paphnouté (أنبا بفنوتيوس), l'évêque, en l'an 570 des martyrs (1034 après Jésus Christ). Ce saint s'enrôla au monastère de saint Macaire le grand où il se consacra à la vie de prière et à l'érémitisme. Il y apprit à lire et à écrire et étudia la sainte Bible, les canons de l'Eglise et les écrits des pères. En conséquence, il fut ordonné prêtre.

Après être demeuré trente-cinq ans au désert, il fut consacré évêque par le pape Philothée (فيلوثيؤس), le 63ème patriarche de la prédication de saint Marc. A cette occasion il dût, pour la première fois, retirer son vêtement de laine de chèvre pour la présentation des offrandes. Dès la fin des prières il le remit à nouveau. Son corps fut décharné et il tomba malade à cause de l'intensité de son érémitisme. Alors il pria Dieu en disant : « Mon Seigneur Jésus Christ ne me retire pas Ta grâce pour que je puisse accomplir ma tâche d’évêque. » Alors l’ange du Seigneur lui apparut et lui dit : « Sâche que, lorsque tu étais au désert, il n’y avait personne pour s’occuper de toi si tu tombais malade et que tu ne pouvais pas trouver de médicament ; alors Dieu t’a protégé de la maladie. Maintenant que tu vis dans le monde, tu es entouré de gens qui prendront soin de toi et tu auras ce dont tu as besoin. »

Ce père demeura évêque pendant trente-deux ans. Lorsqu’approcha l’heure de son départ de ce monde, il convoqua les prêtres et les diacres, leur remit les ustensiles de l’église et leur apprit qu’il n’avait rien conservé pour lui-même. Puis il les bénit et décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


2. Nous commémorons aussi le martyre de sainte Théoclia (ثاؤكليا) épouse de saint Juste (يسطس) fils de l’empereur Numérien (نوماريوس) Ceci eut lieu en l’an 20 des martyrs (304 après Jésus Christ). Dioclétien l’avait envoyée avec son époux Juste et son fils Apali (أبالي) à Alexandrie où ils rencontrèrent Armanius (أرمانيوس) le gouverneur de cette ville. Celui-ci tenta de les amadouer mais, n’ayant pas pu les détourner de la Foi en Jésus Christ, envoya Juste à Antinoë (أنصنا) où il reçut la couronne du martyre, Apali à Basta (بسطة) à proximité de Zakazik (زقازيق) où il mourut martyr.

Quant à sainte Théoclia, il l’envoya au gouverneur de Sa-al-Hagar (صا الحجر) qui fut surpris d’apprendre qu’elle était de la famille impériale et qu’elle aurait pu être impératrice. Malgré cela, elle se trouvait là volontairement pour subir les tortures. Il voulut l’amadouer mais elle lui répondit : « Que pourrais-tu m’offrir alors que j’ai dédaigné l’empire et que j’ai accepté d’être séparée de mon mari et mon fils par fidélité pour le Seigneur Jésus Christ ? » Le gouverneur ordonna alors de la torturer et de l’emprisonner mais l’ange du Seigneur lui apparut, la guérit, la consola et la fortifia. Un grand nombre de prisonniers et de spectateurs païens venus voir la reine qui souffrait se convertirent à cause d’elle. En conséquence, le gouverneur ordonna qu’elle soit décapitée et elle obtint la couronne du martyre. Quelques fidèles soudoyèrent les soldats et prirent son corps. Ils l’ensevelirent et la mirent dans un sarcophage jusqu’à la fin de l’époque des persécutions.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à Dieu éternellement. Amen !