11 Baramoudah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

11 Baramoudah

1. Décès de sainte Théodora.
2. Décès de saint Jean, l’évêque de Gaza.

1. Nous commémorons aujourd’hui le décès de sainte Théodora (الام ثاؤذورا) qui naquit à Alexandrie. Elle était fille unique et ses parents étaient de riches chrétiens de cette ville. Ceux-ci voulurent la marier, alors, ils lui achetèrent une grande quantité de vêtements et de bijoux précieux. Mais la jeune fille n’accepta pas cela car son cœur penchait vers l’adoration de Dieu, l’ascétisme et elle voulait Lui consacrer sa vie. En conséquence, elle vendit tout ce que ses parents lui avaient apporté et distribua une partie aux pauvres puis utilisa le reste pour construire une église hors d’Alexandrie du côté ouest. A l’intérieur de l’enceinte de cette église elle construisit une cellule pour s’y installer. Puis elle continua de faire le bien aux pauvres, aux nécessiteux, aux malades et à ceux qui étaient en prison.

Quelque temps plus tard, elle se rendit auprès du pape Athanase l’apostolique (أثناسيوس الرسولي) et lui demanda de devenir moniale. Après avoir s’être renseigner à son sujet, celui-ci lui coupa les cheveux, la fit moniale et l’installa dans un monastère. Alors, elle mena une vie d’ascèse très poussée et mena un combat spirituel intense qui lui valut de mériter la contemplation de visions divines, de reconnaitre les mauvais esprits des bons et de distinguer les bonnes pensées des mauvaises.

Le pape Athanase lui transmettait souvent ses enseignements et, pendant son exil, lui écrivait des sermons. Cette sainte fut contemporaine de cinq papes : Alexandre (الكسندروس), Athanase, Pierre II (بطرس), Timothée (تيموثاؤس) et Théophile (ثاؤفيلس) ainsi que de saint Pacôme, le père des cénobites (أنبا باخوم أب الشركة) et de ses successeurs Pétrone (بترونيوس), Orsisius (أوريسيسوس) et Théodore (ثيؤدورس). Guidée par Dieu, elle rédigea des écrits spirituels tirés de l’enseignement que lui avaient prodigué ces pères.

A propos de l’humilité elle écrivit : Ni l’ascèse, ni les veillées ni tout autre combat ne peut sauver. Seule la véritable humilité peut le faire. Voyez comment la modestie peut vaincre le démon. Il y avait un ermite qui chassait les démons, celui-ci leur demanda : « qu’est-ce qui vous fait sortir ? Est-ce le jeûne ? » Ils lui répondirent : « nous n’avons pas besoin de manger ni de boire. » Ils lui répondirent : « nous n’avons pas besoin dormir. » Il poursuivit encore : « Est-ce la retraite du monde ? » Ils lui dirent : « nous vivons dans les déserts. » Alors il poursuivit : « Alors, quelle force vous fait sortir ? » Ils lui répondirent : « Seule la modestie peut nous vaincre. »

Concernant la mise en pratique des commandements elle dit : Un homme avait insulté une personne pieuse. Celui-ci lui répondit : « j’aurais pu te répondre comme tu m’as parlé mais la Loi de Dieu me ferme la bouche. »

Au sujet de la nécessité du combat spiritue l elle dit : Il y avait un moine qui, à la suite d’une foule de tentations, dit : « Je m’en vais d’ici. » Et comme il prenait ses sandales, il vit un homme qui mettait, lui aussi, les siennes. Il lui demanda : « Où vas-tu ? » L’autre lui répondit : « Je vais là où tu iras. En effet je suis ici à cause de toi et je marcherai devant toi partout où tu iras. » Alors, le moine resta à sa place.

Elle écrivit au sujet de l’endurance : Efforçons-nous d’entrer par la porte étroite car nous sommes similaires à l’arbre qui ne peut porter de fruit que s’il affronte les tempêtes de l’hiver. En effet, ce monde est, pour nous, un hiver tempétueux et nous ne pourrons gagner le royaume des cieux qu’en affrontant les difficultés et les épreuves.

Sainte Théodora demanda au pape Théophile de lui expliquer la parole de saint Paul : « sachez tirer parti de la période présente » Le pape lui répondit : « ce verset signifie que nous devons profiter de tout notre temps. Par exemple, si on est dans un moment d’humiliation, il faut en profiter par l’humilité et la patience. Si on est dans une phase de mépris (هوان) on peut en tirer parti par l’endurance. Ainsi toutes les périodes d’adversité et de difficulté peuvent être converties en bénéfice si nous le voulons.

Après qu’elle eut accompli son bon combat, cette sainte décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

2. Nous commémorons aussi en ce jour le décès de saint Jean, l’évêque de Gaza (يوحنا أسقف غزة). Ce saint était contemporain de cinq patriarches d’Alexandrie : le pape Alexandre le 19ème patriarche, le pape Athanase l’apostolique le 20ème patriarche, le pape Pierre II le 21ème patriarche, le pape Timothée le 22ème patriarche ainsi que le pape Théophile le 23ème

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !