11 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

11 Baramhât

1. Martyre de saint Basile, l’évêque de Jérusalem.

2. Décès de saint Narcisse, évêque de Jérusalem.

 

1. En ce jour nous commémorons le martyre de l’évêque, saint Basile (باسيليوس باسيلاوس) Ce saint a été consacré, en même temps que d’autres, évêque sans siège par saint Armon (هرمون), le patriarche de Jérusalem en 298 après J.C. Celui-ci les envoya proclamer le Royaume dans les contrées qui n’étaient pas encore évangélisées.

Il proclama alors l’évangile dans de nombreuses régions et finit par arriver à Chersonèse (شرصونة) dans le Châm (ببلاد الشام ). Il y proclama l’Evangile et certains crurent tandis que d’autres se mirent en colère et le renvoyèrent de la cité. Il sortit en priant Dieu sans relâche pour qu’ils croient en Lui.

Par la volonté divine, le fils unique du gouverneur de la ville mourut. Celui-ci eut beaucoup de chagrin. La nuit même de son enterrement son père vit son fils en songe qui se tenait debout et lui disait : « Convoque le saint Basile et demande lui de prier le Christ pour moi car je suis dans des ténèbres obscures ». Le gouverneur se réveilla, prit avec lui les notables de la ville et alla chercher le saint de sa grotte pour qu’il prie pour son fils. Ce dernier acquiesça et les suivit jusqu’au tombeau où il pria et implora Dieu avec ferveur. Alors, par la puissance de Divine, le fils se leva bien vivant. Le gouverneur et tous ceux qui l’accompagnaient crurent et furent baptisés par ce saint.

Les juifs de la ville l’envièrent. Ils se réunirent avec ceux qui n’avaient pas cru et se levèrent contre le saint. Ils le frappèrent et le traînèrent jusqu’à ce qu’il rendit l’âme en paix et qu’il obtienne la couronne du martyre.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !


2. En ce jour de l’an 212 après Jésus Christ décéda saint Narcisse (نرسيس) l’évêque de Jérusalem. Ce saint fut sacré évêque car il était réputé de son attachement à la tradition apostolique (الغيرة الرسولية), de sa sainteté et de son éloquence. Il prit soin de son troupeau et le conduisit sur le droit chemin ce qui provoqua la jalousie du démon. Celui-ci poussa quelques mauvaises personnes contre lui et trois faux-témoins l’accusèrent d’un crime atroce. Alors, se soumettant à la volonté divine, l’évêque quitta son diocèse et s’isola dans le désert sans que personne ne sache où il se trouvait. Ses trois calomniateurs furent châtiés de leur crime : le premier périt dans l’incendie de sa maison ; le second fut couvert d’une lèpre et le troisième perdit la vue. Ces évènements convainquirent les fidèles de l’innocence de leur évêque. Ils le cherchèrent jusqu’à ce qu’ils le trouvent et insistèrent pour qu’il revienne parmi eux. Alors il reprit sa tâche avec vigueur pour le salut des âmes. Il ramena un grand nombre à la Foi en Jésus Christ par ses sermons et son éloquence et lorsqu’il eut achevé son bon combat, il décéda en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !