10 Baramhât - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

10 Baramhât

Commémoration de la manifestation de la glorieuse croix.

 

L'Eglise célèbre aujourd’hui la manifestation de la sainte croix. En effet lorsque sainte Hélène (هيلانة), la mère de l’empereur Constantin le grand (قسطنطين الكبير), voulut retrouver la glorieuse Croix, elle se rendit à Jérusalem et commença à faire des fouilles. Un vieux Juif nommé Juda lui indiqua l’endroit où il se trouvait.

Ayant fait nettoyer le Golgotha, elle trouva trois croix mais ne sut pas laquelle était celle de notre Seigneur. Alors ils posèrent chacune d'elles sur une personne décédée. Les deux premières n'eurent aucun effet mais ayant posé la 3ème, le mort se releva. Alors ils surent que celle-ci était la croix du Christ. La reine et tous les croyants se prosternèrent sur-le-champ devant la croix puis elle envoya un morceau de cette croix ainsi que les clous à son fils Constantin. De plus, elle se hâta pour construire la basilique de la résurrection que les patriarches consacrèrent et la sainte Croix fut installée à cet endroit.

Le bois de la Croix demeura dans cette basilique jusqu’à ce que les Perses envahissent les lieux saints. Khosro II (خسرو الثاني), le roi de Perse s’empara du coffre d’argent qui la contenait d’où émanait une lumière éblouissante. Ayant voulu la tenir, il en sortit du feu qui lui brûla les doigts. Les chrétiens lui apprirent que c'était la base de la sainte croix et que nul non-chrétien ne pouvait la toucher. Le prince corrompit deux diacres pour qu’ils portent le coffret dans son pays.

Arrivés à destination, il leur ordonna de creuser un trou dans le jardin de son palais et d’y enfouir le coffret puis les tua. Une jeune fille parmi les déportés, qui était fille de prêtre, vu cette scène par sa fenêtre.

L’empereur Héraclius (هرقل) attaqua la Perse en 629 après Jésus Christ à l’époque du pape Benjamin 1er (بنيامين الأول), le 38ème patriarche, les combattit en étant victorieux et rechercha la sainte Croix dans tout le pays sans la retrouver. Dès qu’elle le put, la jeune fille informa l’empereur de ce qu’elle avait vu. Alors, il se rendit à l’endroit qu’elle lui avait indiqué accompagné d’évêques et de prêtres. Ayant trouvé la Croix, il se réjouit et l’emmena à Constantinople.

Que la bénédiction de de la sainte Croix soit avec nous et gloire soit à notre Seigneur, éternellement. Amen !