10 Bâbâ - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

10 Bâbâ

Martyre de saint Serges, le compagnon de saint Bacchus.

Nous commémorons aujourd’hui le martyre de saint Serges (سرجيوس), le compagnon de saint Bacchus ( واخس). Il était un officier supérieur à la cour de l’empereur Maximien (مكسيميانوس). Comme ce dernier était païen il envoya ces deux saints chrétiens auprès d’Antiochus (أنطيوخس), le gouverneur de Syrie, avec des instructions de les tuer s’ils ne renonçaient pas à leur Foi.
Antiochus fit torturer Bacchus très durement mais comme il ne reniait pas sa Foi, il ordonna qu’on le tue, ensuite il le jeta dans l’Euphrate mais les vagues le rejetèrent sur le rivage. Dieu envoya un aigle pour protéger son corps jusqu’à ce que deux croyants de la région viennent et le recueillent pour l’enterrer avec respect.
La mort de son ami rendit Serges triste. Il vit alors en songe saint Bacchus entouré d’une grande lumière et ceci le consola. Après l’avoir torturé, le gouverneur l’envoya alors à Rassafa (الرصافة) tiré par un cheval auquel il était accroché et son sang coulait sur le sol. En chemin ils croisèrent une jeune vierge qui leur donna à boire. Cette jeune fille fut peinée par l’état dans lequel se trouvait le saint. Celui-ci lui demanda alors de les suivre jusqu’à Rassafa pour recueillir son corps.
Or le gouverneur de Rassafa était un ami de saint Serges qui l’avait aidé à obtenir son poste dans l’armée. Il tenta, sans succès, de le convaincre de changer d’avis. Alors il le fit décapiter. La jeune fille avança alors et recueillit son sang dans une gourde de laine. Son corps fut préservé jusqu’à la fin des persécutions. Une église fut alors construite à Rassafa et elle fut consacrée par quinze évêques. Le corps de saint Serges fut déposé dans un cercueil en marbre. De l’huile coulait de ses reliques et avait la vertu de guérir les malades.

Que ses prières soient avec nous et gloire soit à notre Seigneur éternellement. Amen !