1 Baramoudah - Paroisse Copte Orthodoxe de la Vierge Marie

1 Baramoudah

1.Décès de saint Silvain le moine.

2.Décès du prêtre Aaron. 

3.Attaque du désert de Scété par les bédouins de haute Egypte.

Nous commémorons aujourd'hui le décès de saint Silvain, le moine (القديس سلوانس الراهب). Dès son plus jeune âge il fut moine au monastère de saint Macaire le grand (دير القديس مكاريوس الكبير) dans la vallée de Scété. Il emprunta le chemin étroit en jeûnant longuement et en pratiquant la veille et l’ascétisme avec humilité et amour du prochain. Il quitta la vallée en 407 après Jésus Christ à cause de la première agression des berbères et se rendit en Sinaï puis il revint à Scété pour accomplir son combat.

Un jour il entra en extase et tomba prosterné sur le visage. Longtemps après il se leva et les frères l’interrogèrent pour qu’il leur dise ce qui s’était passé. Il leur expliqua : « J’ai été ravi au paradis et j’y ai vu un grand nombre de séculiers (علمانيين). Après cela j’ai été emmené au lieu des tourments et j’ai constaté qu’un grand nombre de moines y étaient conduits. Ceci m’attrista et je pleurais jusqu’à ce qu’un ange de lumière vint me dire : ‘Ecoute-moi afin que je t’explique ce que tu viens de voir. Les moines que tu as vus aux enfers sont ceux qui se laissèrent attirés par l’acquisition des biens et par l’obstination en délaissant la louange de Dieu et la lecture de la Bible. Quant aux séculiers qui se trouvèrent au paradis sont ceux qui rendent grâce à Dieu et patientent dans toutes leurs difficultés.’ »

Saint Sylvain travaillait de ses mains et poussait ses disciples à partager leur temps entre le travail manuel, d’une part, la prière et la lecture des saintes écritures, d’autre part.

Un jour, un moine arriva au monastère et vit les moines absorbés par leur travail manuel. Il leur dit : « Ne travaillez pas pour la nourriture qui se perd, en effet il est écrit : ‘Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée.’ » Quand l'ancien l'entendit il dit à un de ses disciples : « Donne à ce frère un livre et installe-le dans sa cellule. » Lorsque vint l’heure du repas les moines se mirent à table sans inviter ce frère. Celui-ci finit par sortir de sa cellule et demanda au saint : « Pourquoi donc ne m'as-tu pas convié à manger avec eux ? » Il lui répondit : « Tu es un homme spirituel qui n’a pas besoin de nourriture. Quant à nous, nous travaillons pour pouvoir manger. » Ce frère sut alors qu'il s'était trompé. Il se prosterna en demandant pardon. Le père lui dit alors : « Mon fils, Marie a forcément besoin de Marthe puisque Marie a été louée par l’intermédiaire de Marthe. » Ce frère apprit la leçon.

Ce saint nous laissa beaucoup de paroles utiles à la vie spirituelle. Lorsqu’il eut accompli son bon combat, Dieu lui fit connaitre le moment de son décès. Il convoqua les moines, leur demanda de prier pour lui puis il rendit l’âme en paix.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

2.Nous commémorons aussi aujourd'hui le décès d'Aaron le prêtre. Il était le fils d’Amram (عمرام) de la tribu de Lévi (سبط لاوي) et il était aussi le frère de Moïse, l’archi-prophète. Lorsqu’il eut trente-huit ans, Dieu le chargea de seconder Moïse pour extraire les Hébreux d’Egypte. Il s’adressa aux anciens des fils d’Israël et leur dit toutes les paroles que le Seigneur avait dites à Moise. Il fit des signes devant le peuple, et le peuple crut. Aaron tenait le bâton de Moïse devant le peuple et devant Pharaon. Il était présent lors de la bataille contre Amalek (عماليق) et il soutenait les bras de Moïse avec Hur (حور) à Rephidîm (رفيديم) jusqu’à la victoire des hébreux.

Aaron était présent en compagnie de ses fils Nadab (ناداب) et Abihou (أبيهو) ainsi que soixante-dix anciens d’Israël lorsque Dieu avec Moïse conclut son alliance (العهد) pour le peuple. Toutefois, il fit preuve de la faiblesse de sa Foi. En effet, lorsque Moïse tarda à descendre de la montagne, il façonna un veau d’or et érigea un autel. Cependant, Dieu lui pardonna ce péché et le sanctifia afin qu’il exerce le sacerdoce avec sa descendance. Il les oignit avec l’huile d’onction pour les sanctifier et pour qu’ils puissent exercer leur ministère (الخدمة) lors de la consécration du Tabernacle (la demeure ou la tente المسكن). Aaron fut grand-prêtre pendant quarante années au cours desquels il subit plusieurs épreuves. Le Seigneur fit périr ses deux fils Nadab et Abihou car ils avaient offert un feu étranger (نار غريبة) et Il le mit en garde, ainsi que ses deux autres fils Eléazar (ألعازر) et Ithamar(إيثامار), de manifester leur tristesse.

Lorsqu’Aaron et sa sœur Miryam (مريم) critiquèrent Moïse parce que celui-ci avait épousé une kushite (المرأة الكوشية), Miryam devint lépreuse. Aaron se repentit et implora la miséricorde du Seigneur qui leur pardonna à tous les deux.

De plus, le Seigneur préserva Moïse et Aaron de la colère des enfants de Coré (بني قورح) qui s’étaient rebellés contre Moïse. En effet, Dieu fit que la terre se fendit sous eux et les engloutit.

Le Seigneur manifesta sa satisfaction envers Aaron en faisant germer son bâton contrairement à ceux des autres chefs de tribu.

Comme, avec Moïse, il n’avait pas proclamé la sainteté du Seigneur vis-à-vis des fils d’Israël lorsque ceux-ci réclamèrent de l’eau à boire, ils ne purent pas entrer sur la terre promise.

Aaron décéda sur la montagne de Hôr (جبل هور) après qu’il eut retiré ses vêtements sacerdotaux et en avoir revêtu son fils Eléazar.

Que la bénédiction de ses prières soit avec nous. Amen !

3.En ce jour de l’an 582 des martyrs (866 après Jésus Christ) les bédouins de haute Egypte (عُربان الصعيد) agressèrent la vallée de Scété (برية شهيت), celle de saint Macaire (إسقيط القديس مكاريوس). Ils pillèrent le contenu des églises et des monastères. Les moines se réunirent, prièrent, implorèrent l'intercession de la sainte Vierge. Dieu exauça ces prières et chassa les agresseurs. Ainsi, les moines furent sauvés de leurs méfaits.

Que le Seigneur nous préserve des intrigues du démon et gloire soit à Dieu, éternellement. Amen !